Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/07/20 | La Rochelle : Les Francos, ça continue quand même

    Lire

    Les Francofolies étant annulées pour cette année, ses organisateurs proposent un concert exceptionnel le 14 juillet au jardin Bobinec, avenue Général de Gaulle, à partir de 18h. Au programme : les artistes du Chantier des Francos 2020. Ce concert est gratuit sur réservation dans la limite des places disponibles. Billets à retirer au bureau des Francofolies, 2 rue de la Désirée à La Rochelle, du 6 juillet jusqu'au 9 juillet (de 9h30 à 18h00). Nombre de places limité à 2 entrées par personne.

  • 06/07/20 | Deux-Sèvres : une enquête publique sur le foncier de l'accès au CH Nord

    Lire

    Le projet d'aménagement foncier concernant l'accès au centre hospitalier Nord Deux-Sèvres sur les communes de Bressuire (Noirterre), Geay et Faye-L'Abbesse fait l'objet d'une enquête publique jusqu'au 24 juillet, 17h, portant sur le périmètre et les prescriptions particulières du nouveau plan parcellaire et travaux connexes. Les agriculteurs et propriétaires concernés peuvent se rendre sur le site du Département 79 pour examiner le dossier de l'enquête. Contact: Magali Prévost 05 49 77 15 15.

  • 06/07/20 | Charente-Maritime : pas de parapente sur la Côte Sauvage

    Lire

    En août dernier, la maire de La Tremblade avait émis un arrêté interdisant la pratique du parapente sur toutes les plages de la Côte Sauvage. Pour Laurence Osta-Amigo, il s'agit aussi bien de préserver le cordon dunaire, déjà fragilisé par l'érosion et les submersions, que d'éviter un éventuel accident avec des promeneurs ou des baigneurs. Le parapentiste Claude de Monti avait saisi le tribunal administratif de Poitiers pour invalider l'arrêté. La justice vient de donner raison à l'élue.

  • 04/07/20 | Charente-Maritime :une enquête sur les circuits courts

    Lire

    Soutenant la démarche de développement des circuits courts engagée par le Département 17 en 2016, la Chambre d’agriculture 17 réalise une enquête afin de mieux connaitre les besoins et les attentes des producteurs locaux en circuits courts et l’intérêt de chacun concernant les outils développés par la collectivité. Dans le but de mieux valoriser l’offre, elle recense également les activités (produits, lieux de vente, agrotourisme…) des entreprises en circuits courts. Contact: 05 46 50 45 00.

  • 04/07/20 | Dax : à la découverte du patrimoine Belle époque de la cité thermale

    Lire

    Avec Dax Architecture (Ed. Kilika), l'historien landais Kévin Laussu offre une riche étude de fond sur ce patrimoine méconnu de la cité thermale. Une première publication qui salue près de 15 ans d'inventaire, et un outil pour mieux connaître l'identité et l'histoire récente de cette ville labellisée Art et Histoire par le ministère de la Culture cet hiver. De quoi prendre conscience aussi des richesses locales à protéger, des belles demeures jusqu'aux portes en bois sculpté et ferronneries.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Réfrigération HDCOLD et thermothérapie adoptées par Les Vergers du Barry (47)

16/09/2019 | « Aller encore plus loin dans l’excellence et le respect de l’environnement » grâce au système de froid HDCOLD et à la thermothérapie…

Lorenzo Crovara, Daniel Balaresque, Pierre Balaresque, Carole Lesueur

Pinova, Granny, Gala, Golden, Pink Kiss ou encore Renoir. Les Vergers du Barry qui virent le jour il y a une trentaine d’années de cela sur les bords de Garonne près d’Aiguillon (47) produisent chaque année 2 000 tonnes de pommes. Depuis toujours, Daniel et Agnès Ballaster, les responsables, n’ont de cesse de rechercher l’excellence agronomique. « Nous développons des pratiques agricoles raisonnées couplées à des produits utilisés dans la filière bio qui donnent du sens à notre métier et nous permettent de faire produire à la terre ce qu’elle a de meilleur en adaptant nos interventions ». Dans cet esprit-là, ils viennent d’adopter un nouveau système de froid ainsi que la thermothérapie pour leurs pommes en post-récolte…

« Permettre à la pomme de rester elle-même plus longtemps ». Tel est l’objectif énoncé par Pierre Ballaster, cogérant des Vergers du Barry (47), du nouveau système de froid HDCOLD adopté par l’entreprise ainsi que de la thermothérapie des pommes post-cultures. En effet, avant ce procédé, les pommes placées dans les chambres froides se déshydrataient et s’abîmaient pour terminer en déchet. Afin d’éviter de trop lourdes pertes, les Ballester eurent vent d’un nouveau procédé qui permettait à la pomme de se préserver plus longtemps, et ainsi, de les vendre toute l’année.

Baisse du stress hydrique
Ce procédé a été pensé par l’entreprise montalbanaise Quercy Réfrigération qui a d’ailleurs déposé un brevet. Cette société possède un centre d’essais basé au MIN Montauban où elle a pu mener des recherches sur un process de conservation des fruits sans résidu, sans pesticide et sans perte de poids, principalement des pommes. « Il permet l'abaissement du stress hydrique des pommes grâce à l'évaporation de l'eau à leur surface par différence de pression de vapeur d'eau. Ainsi, il maintient une humidité relative élevée et stable, sans adjonction d'eau. Cela génère de fortes économies d'électricité pouvant aller jusqu’à 40 %, une fraicheur des produits de grande qualité et tout cela sans perte de poids. En longue conservation, notre système évite d'importantes pertes financières », souligne l’entreprise.

Douche purificatrice
Mais alors comment cela fonctionne-t-il ? « Très concrètement, une fois les pommes récoltées,

La douche des pallox

nous les douchons pendant deux minutes avec une eau chauffée à 48 °C. C’est ce procédé qui est appelée la thermothérapie. Cette douche permet d’enlever les bactéries, les champignons. Nous pouvons ainsi passer 25 palox à la douche par heure. » Afin d’éviter un choc thermique, elles sont ensuite laissées au repos pendant quelques heures puis placées dans les sept chambres froides. Ces chambres froides fonctionnaient avant grâce à sept moteurs. Aujourd’hui, avec le nouveau système de réfrigération HDCOLD, un seul moteur fonctionne. « C’est un évapo surdimensionné qui impulse de l’humidité pour que la pomme soit préservée plus longtemps. Ainsi, nos fruits ne se déshydratent plus et nous pouvons les vendre toute l’année ». Ce nouveau procédé fonctionne grâce à une pompe à chaleur qui permet de produire aussi bien du chaud que du froid. « Ce qui est bénéfique aussi bien pour les fruits que pour les salariés surtout l’hiver. »

320 000 € d’EDF
Mais ce nouveau procédé a un coût : 400 000 €. Pour l’acquérir, Les Vergers du Barry ont été aidés à hauteur de 80 % par EDF dans le cadre de la prime EDF-CEE (Certificats d’Economie d’Energie). Instaurés le 13 juillet 2005, les CEE répondent aux objectifs fixés par une Directive Efficacité Energétique afin de lutter contre la surconsommation énergétique en France, avec la mobilisation des fournisseurs d’énergie, en aidant les consommateurs à consommer mieux et moins. C’est donc dans cet esprit-là et pour éviter de payer des pénalités et augmenter son emprunte carbone que le fournisseur d’accès EDF a aidé financièrement Les Vergers du Barry à la mise en place de ces outils qui permettent une économique d’énergie conséquente.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Canal Com

Partager sur Facebook
Vu par vous
5264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr