Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Rencontres à la ferme. Match gagné pour la FDSEA et les JA

24/09/2019 | Ce samedi matin, du côté de Boueil-Bouilho-Lasque (64), Bernadette et Alain Cassagnau arboraient un large sourire. « On est vraiment content de voir tout ce monde ici »

Rencontres à la ferme, chez Alain et Bernadette Cassagnau à Boueil-Bouilho-Lasque

Ce samedi 21 septembre, sept fermes basques et béarnaises ont joué la carte de l’échange dans le cadre de la 10e édition des Rencontres à la ferme conduite par la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques et les JA 64. Pour les organisateurs, la mission est réussie : le grand public a été nombreux à affluer vers les fermes à la découverte de ses hôtes et de la réalité de leurs quotidiens. Exemple à Bouheil-Bouilho-Lasque, chez Alain et Bernadette Cassagnau.

« Vivons heureux, vivons caché. » Voilà une expression désormais bannie de l’esprit des agriculteurs. Aujourd’hui, l’heure est à l’échange. Ces dernières années, boostés par le développement des circuits courts et de la vente directe, ils sont de plus en plus nombreux à inviter le consommateur à se rendre sur l’exploitation pour faire découvrir leurs univers. Orchestrées par la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques et les JA64, les Rencontres à la ferme s’inscrivent résolument dans cet esprit.
Comme le rappelait Maryse Hounieu, vice-présidente de la fédération, en amont de la manifestation,
« dans l’air de l’agribashing (N.D.L.R. terme selon lequel les agriculteurs feront l’objet d’un dénigrement dans l’espace public) il est devenu encore plus nécessaire de s’ouvrir au grand public. Donner la possibilité aux néoruraux de venir et de se faire leurs propres idées. L’occasion aussi de parler de nos productions locales, des filières courtes comme des filières classiques. » Ainsi se sont déroulées ce 21 septembre sur sept fermes du département ces journées animées « sans langues de bois et en toute transparence », confiait l’un des responsables syndicaux.

« Les consommateurs veulent savoir »

Ce samedi matin, du côté de Boueil-Bouilho-Lasque, petite commune du canton d’Arzacq-Arraziguet, Bernadette et Alain Cassagnau arboraient un large sourire. « On est vraiment content de voir tout ce monde ici », soulignait cette première, d’une voix enjouée, l’œil tourné vers la grosse cinquantaine de personnes à s’être déplacée. Sur l’EARL Gauze, le couple Cassagnau élève 45 mères de Blondes d’Aquitaine et produit des veaux sous la mère. Chaque année, environ 35 veaux partent de leur exploitation. Maïs, soja, colza, tournesol et maïs pop-corn composent l’atelier végétal de l’exploitation. Ils cultivent aussi du haricot maïs et des légumes de saison qu’ils écoulent « pour une grande partie » directement aux clients. « Je fais deux marchés par semaine et toute la semaine le point de vente sur la ferme est ouvert », souligne Bernadette.

Depuis 2014 et le lancement de « Les Délices de Nanou », Bernadette transforme une partie de sa production dans un laboratoire agroalimentaire situé à Garlin. Ainsi, à partir du veau et des légumes cultivés sur la ferme, la quinquagénaire valorise ses produits en élaborant des plats cuisinés. « J’ai commencé avec deux produits. Et depuis, j’en propose 24.  »

Toujours en quête de nouvelles idées, Bernadette voit d’innombrables intérêts dans sa démarche. « Si cela demande beaucoup de travail et du temps, on est récompensé par le contact avec les clients que l’on fidélise. De plus en plus de consommateurs veulent savoir ce qu’ils mangent. Alors notre rôle est d’expliquer simplement comment on travaille, comment on fait telle ou telle chose. Et c’est ça qu’ils apprécient », souligne-t-elle. Le volet financier est aussi un facteur non négligeable. « Aujourd’hui, c’est la partie transformation et vente directe qui renfloue malheureusement la trésorerie de l’exploitation, confie-t-elle. Mais nos activités restent toutes très complémentaires. »

À ce sujet, durant toute la matinée, les visiteurs n’ont pas été avares en question. « On voit qu’ils sont inquiets sur certains sujets. On est là pour donner notre explication, souligne Alain. À partir de notre réponse, ils se font alors leurs idées. » Ici, comme sur les six autres lieux, les Rencontres à la ferme ont été le théâtre d’échanges riches et constructifs. « C’est aujourd’hui c’est aussi ça notre rôle. S’ouvrir et dialoguer », conclut -elle.

Baptiste Nouet
Par Baptiste Nouet

Crédit Photo : Baptiste Nouet

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8101
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr