aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Rencontres agronomiques Maïsadour: la performance agronomique au défi de la performance économique

20/09/2014 | Chaque année en septembre, la Coopérative Maïsadour organise des Rencontres agronomiques de terrain avec ses agriculteurs adhérents.

Agro-expérimentation à Maïsadour

Depuis 3 ans, avec les «Rencontres agronomiques Maïsadour», c'est sous le signe de l'agronomie et du partage avec ses agriculteurs adhérents que la coopérative fait sa rentrée. Ce 19 septembre, c'est à Rion-des-Landes, plus précisément sur l'exploitation de maïs d'Alain Labat, agriculteur volontaire que Maïsadour organisait une de ses trois rencontres agronomiques 2014. Des rencontres qui connaissent un vrai succès auprès des adhérents. En effet, cette année, ce sont près de 300 agriculteurs qui se sont déplacés sur ces rencontres. Il faut dire que l'enjeu est de taille : parvenir, à terme, à mettre en place des pratiques innovantes et plus durables puisque mieux adaptées au territoire et aux profils des exploitations. Sans, bien sûr, perdre de vue la dimension économique de la production.

Chacun des cinq agrosites mis en place par Maïsadour, est représentatif des principales zones pédo-climatiques de notre territoire. La parcelle de maïs mise à l'honneur ce vendredi, constituée de sables noirs humifères avec une irrigation par pivot, correspond au final à un profil agronomique classique parmi les exploitations de la Haute-Lande. Les expérimentations menées par l'agriculteur sur la base des conseils et indications des conseillers agronomiques de la coopérative, pourront donc à terme, et si les résultats sont concluants, s'appliquer sur l'ensemble des exploitations au profils comparables. Et c'est d'ailleurs bien dans un souci de diffusion de la connaissance que ces rencontres se déroulent ; une manière de sensibiliser et d'associer l'ensemble des adhérents au projet coopératif d'une agriculture agronomiquement performante.
Sur l'exploitation d'Alain Labat, ce sont les thématiques de la culture du maïs sous couvert permanent (trèfle) et la question du contrôle des adventices et notamment du Datura, qui font l'objet d'expérimentations. Deux thématiques d'expérimentation sur lesquelles sont revenus les conseillers techniques et l’agriculteur, expliquant tout à la fois les modalités de ces expérimentations et les premiers résultats obtenus.

Stabilité du rendement, meilleur enracinement,...Concernant le Datura, dont la présence explose dans les champs depuis le début des années 2000, l'atelier a également permis aux intervenants d'insister sur la dangerosité de cette adventice pour l'homme et pour le bétail. Un danger sanitaire, logiquement très réglementé et suivi qui engendre la nécessité d'assurer le contrôle du développement de ces plantes pour minimiser les incidences tant sur la collecte que sur son circuit commercial ensuite. Outre, la recommandation d'être vigilent sur le réglage de sa moissonneuse pour éviter de ramasser le datura en même temps que le maïs, plusieurs pratiques sont expérimentées sur la parcelle d'Alain Labat. L'objectif étant de «parvenir à des itinéraires permettant un contrôle de la présence de cette indésirable avec le moins de produits chimiques possibles», explique Sylvie Nicolier d'Agralia. Si certaines expérimentations semblent plus encourageantes que d'autres, elles ont encore quelques années devant elles pour donner des résultats plus probants.
Sur le second atelier concernant l'expérimentation de la culture maïs et trèfles, si des gains sont à noter, des freins nouveaux apparaissent en parallèle. Parmi ceux-là, Sylvain Pons, le conseiller agronomique Maïsadour relève l’hétérogénéité du couvert, sa concurrence avec le maïs, mais aussi sa pérennité qui semble être remise en cause en cas par exemple d'excès de pluie ou de passage des roues. Un obstacle économiquement gênant, puisqu'il suppose un sur-semis. Pour autant, au bout de trois ans de cette expérimentation des points positifs sont bien à noter comme la réduction des exigences en azotes, la compétition face aux adventices (dont justement le datura), une stabilité du rendement, un meilleur enracinement du maïs ou encore, un moyen de lutte contre le vent des sables. Là encore, le temps viendra trancher pour savoir si, au final, cette pratique peut être agronomiquement mais aussi économiquement durable...

Présentation des expérimentations liés au vent de sable


Le vent des sables, des pistes intéressantesSur la question du vent des sables dont sont régulièrement victimes les exploitations de maïs de la Haute-Lande, là aussi des expérimentations ont été menées depuis un an sur un certain nombre de parcelles en maïs doux et maïs semences. Un sujet qui a fait l'objet d'une double présentation à Lesperon dans la continuité de la visite de l'agro-site. Afin de lutter contre ce phénomène qui peut causer la perte d'une récolte dans les premières semaines de levée du maïs, Guy Maysonnave, responsable maïs doux chez Soleal et Nathalie Landé, responsable agronomique "Maïsadour semence" sont en effet revenus sur plusieurs expérimentations réalisées au cours de l'année. Parmi elles, différents couverts, la création de butte entre les rangs, etc... Là encore, certaines pistes se révèlent intéressantes, et devront être affinées dans les années à venir. Les Rencontres agronomiques de Maïsadour ont donc encore de beaux jours devant elles!

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
950
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr