Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | 6ème Rencontres viticoles d'Aquitaine, focus sur une viticulture plus "saine"

13/02/2020 | Les Rencontres viticoles d'Aquitaine sont l'occasion de rencontres de nombreux professionnels du vin, conscients des nouvelles préoccupations des consommateurs.

Rencontre Viticoles 2020

La 6ème édition des rencontres viticoles d’Aquitaine, s'est déroulée le 12 février dernier, à Blanquefort (33) organisée par le Vinopôle. Sous le thème « Attentes sociétaires et environnementales : la viticulture innove », de nombreux professionnels du milieu viticole, ont répondu présents. L’occasion de faire un point sur l’évolution des attentes des consommateurs. Des vins plus « sains », sans sulfites, des traitements phytosanitaires plus transparents ; les consommateurs changent, et les professionnels innovent, pour les satisfaire. C'est le message qu'a voulu faire passer l'évènement.

Les pesticides en viticulture ont été sous les projecteurs, et ont soulevé beaucoup de questions pour les riverains, suite à des émissions sur le sujet, telle que Cash Investigation. Les conséquences ont parfois été surprenantes, comme des riverains bloquant les engins de traitements des vignes. Alors, les viticulteurs et viticultrices innovent et surtout, communiquent plus, avec les habitants. Mélanie Lou, responsable environnement du Château Luchey Halde, s’est inspirée du système de drapeaux de baignade, sur les plages. À l’entrée de la propriété, un drapeau rouge est hissé lorsqu’un traitement phytosanitaire sur les vignes est en cours. L’orange, est utilisé quand il est possible de traverser par les allées centrales, sans toutefois toucher les végétaux. Les promeneurs sont directement informés de la situation des vignes par ce système. Des alertes SMS et mails sont aussi envoyés plusieurs jours avant les traitements, pour être plus « transparents » avec les riverains, témoigne le Château pauillacais Pédesclaux.

Vin à la loupe

Cette demande de transparence des consommateurs s’étale, aussi, à la composition du vin. « Le vin suit, c’est certain », souligne Alexis Raoux (Vins Castels), cette demande explique l’émergence des multitudes de vins « bon pour la santé ». Végan, biologique, peu calorifique et aussi « sans ». C’est-à-dire, sans résidus une fois en bouteille (pesticides par exemple). « Cette inquiétude est légitime, mais il faut la relativiser » précise Magali Grimbaum, de l’Institut Français de la Vigne et du Vin. Il existe déjà une règlementation, très précise, sur le nombre de résidus autorisés dans les vins (LMR), mais méconnue de la population. Dans un rapport européen (EFSA), sur 1317 vins analysés, 58% ne contenaient pas de résidus et 20 % seulement un élément résiduel ; tous respectaient la LMR. Des solutions sont déjà mises en place, des fibres végétales sélectives peuvent être utilisées, lors du filtrage du vin, pour diminuer les résidus. Autorisée en France depuis 2017, cette technique a été approuvée au niveau européen en 2019. Sans oublier que l’usage des produits phytosanitaires est en constante diminution dans les vignes et qu’un projet est en cours, pour mieux établir les seuils minimum de détections de résidus dans le vin.

Dans l’ensemble, la protection de l’environnement a aussi touché les producteurs de vins. Ils optent pour des étiquettes en papiers recyclés, des bouchons issus de forêts gérées durablement, pour les Caves de Rauzan. Dès aujourd’hui les habitudes de consommation changent et les manières de produire aussi, « il faut redorer l’image de l’ouvrier agricole » soutient Benjamin Banton, de Banton et Lauret, et cela ne peut se faire, sans communiquer avec le public.

Margaux Bonfils
Par Margaux Bonfils

Crédit Photo : MB

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
24582
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr