aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

11/02/16 : Le journaliste François Ruffin se rendra aux Montreurs d'images à Agen le lundi 15 février à 20h30, pour présenter en avant-première son documentaire « Merci patron ! »

10/02/16 : Patrick DALLENNES, sous-préfet de Bayonne, a été nommé préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Bretagne, préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet d’Ille-et- Vilaine.

10/02/16 : Pont d’Aquitaine: la circulation sera interdite sur la rocade A630 entre les échangeurs 2 (Croix Rouge) et 4 (Labarde), ainsi que sur les pistes cyclables :dans le sens intérieur et dans le sens extérieur, du jeudi 11 février 21h au vendredi 12 à 6h

10/02/16 : A Périgueux, l'Isle est sorti de son lit la nuit dernière : les quais en contrebas de la cathédrale, la rue nouvelle-des-quais et le Moulin du Rousseau sont fermés. Les eaux vont continuer de monter jusqu'à 14 heures.

09/02/16 : Leader dans les services à domicile, le groupe O2 prévoit de recruter cette année 93 personnes en CDI (le plus souvent à temps partiel) dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces offres concernent principalement la garde d'enfants à domicile. + d'info

09/02/16 : Les mutations sociétales seront au cœur des rencontres "antro-Pau-logiques" organisées les jeudi 11 et vendredi 12 février par le laboratoire de recherche Identité, territoires, expressions, mobilités de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.+ d'info

09/02/16 : "Les droites extrêmes en Europe" seront évoquées lors d'une soirée libre expression organisée le jeudi 11 février à 20h30 salle Lacaze à Billère (64) par la députée PS Martine Lignières-Cassou, en présence du politologue Jean-Yves Camus.+ d'info

09/02/16 : Muse en tête d'affiche du prochain Garorock qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet à Marmande (47)

09/02/16 : Le violoncelliste Tonycello, maitre de l'ironie, présentera le vendredi 12 février son spectacle : «Chansons pauvres à rimes riches», à 21 h, à l'espace James Chambaud, à Lons (64). Il revisitera les œuvres de Brassens, Barbara, Bobby Lapointe. + d'info

09/02/16 : Le prochain spectacle "sons et brioches", à vivre en famille, proposé par l'orchestre de Pau Pays de Béarn sera présenté au cours du week-end des 13 et 14 février. Il s'agira de "La tête dans le sac", d'après le livre de Marjorie Pourchet.+ d'info

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

Partez au ski avec aqui.fr et N'Py
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/02/16 | Remaniement: Ayrault et les écolos de retour

    Lire

    Le 3ème gouvernement Valls, annoncé dans l'après-midi, s'est élargi passant de 32 à 38 Ministres et Secrétaires d'Etat. A noter le retour de Jean-Marc Ayrault au Quai d'Orsey, en remplacement de Laurent Fabius. Parmi les sortants : Fleur Pellerein dont le Ministère de la Culture est confié à Audrey Azoulay, Marylise Lebranchu qui passe la main à Jean-Vincent Placé en Secrétaire d'État chargé de la Réforme de l'État ainsi que Silvia Pinel, au Ministère du logement qui retrouve une Ministre verte: Emmanuel Cosse. Nouvel entrant aussi, Jean-Michel Baylet (PRD) au porte-feuille de l'aménagement du territoire.

  • 11/02/16 | De nouveaux radars fixes « double sens » en Lot-et-Garonne

    Lire

    Les communes de Condezaygues, Penne d'Agenais, Roumagne, Bourlens, Villeneuve-sur-Lot et Moncrabeau viennent de voir la mise en place de radars fixes « double sens » « pour mieux lutter contre les vitesses excessives ou inadaptées » selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. En Lot-et-Garonne, le dispositif « double sens » est déjà mis en service sur six radars implantés sur les communes de Laffite-sur-Lot, Tonneins, Nérac, Port-Ste-Marie, Seyches et labastide Castel-Amouroux.

  • 11/02/16 | L'accident de Rochefort: : Alain Rousset rejoint les ministres

    Lire

    Alain Rousset président de la Région s'est rendu à Rochefort ce midi après le terrible accident qui a coûté la vie à six adolescents fauchés par une ridelle de camion, à l'intérieur du bus scolaire, qui les emmenait à Surgères: « Mes pensées vont vers la famille et les proches des victimes, le conducteur du bus scolaire, et également vers les adolescents blessés ou choqués. Je tiens également à saluer le travail des services de secours et des forces de police, actuellement sur place". Ségolène Royal, Najat Vallaud Belkacem, Dominique Bussereau sont venus soutenir les familles

  • 11/02/16 | 12 000 Périgourdins au match Trélissac OM à Chaban

    Lire

    Ce soir, le stade Chaban Delmas retrouve le football avec la rencontre de 8e de la Coupe de France entre les Périgourdins de Trélissac et l'Olympique de Marseile. Ils sont plus de 12 000 supporters à faire le déplacement à Bordeaux. Trélissac avait déjà rencontré les Marseillais en janvier 2010, en Coupe de France. Les Périgourdins avaient perdu en 16e de finales. Supporters et joueurs sont fin prêts pour un match historique. En cas d'exploit, ils rencontreront Granville, l'autre petit poucet.

  • 10/02/16 | Christian Pèes est nommé président du think tank Momagri

    Lire

    Christian Pèes a été nommé président du laboratoire d'idées Momagri et de l'agence de notation Momagri. Cet agriculteur béarnais, qui préside le groupe coopératif Euralis, a également été le vice-président de la COGECA (syndicat européen des coopératives agricoles) et il est aujourd'hui le vice-président de Coop de France. Défenseur du modèle coopératif, il milite depuis des années pour une régulation mondiale des marchés agricoles. Car la volatilité des prix est selon lui à l’origine de troubles socio-économiques et politiques majeurs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Intempéries, PAC,... la Chambre régionale d'agriculture Aquitaine reste mobilisée

05/09/2013 | En cette rentrée 2013, l'heure est à la vigilance, sur tous les fronts pour la Chambre Régionale d'agriculture Aquitaine

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture d'Aquitaine et Bernard Artigue, Président de la Chambre d'agriculture de Gironde

Après les intempéries printanières et les orages de grêle aoûtiens, les caprices de la météo étaient au cœur de la conférence de presse de rentrée de Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'agriculture. Et pour cause, «90 % des pertes enregistrées ne seront pas couvertes ni par les assurances, ni par le fonds de calamités, ni par aucune autre aide spécifique». La conclusion d'accords cadres avec les banques est donc un axe fort de la mobilisation de la Chambre, en ce début d'année. Autres sujets à l'ordre du jour, le revenu agricole à la peine, les modalités des aides PAC qui inquiètent et l'agritourisme venu donner une note d'optimisme en fin de rencontre.

Dans les Landes, «suite aux pluies de printemps, la Chambre régionale a mis sur pied un groupe de travail pour trouver des solutions avec les banques et mettre en place des plans de financements pour les exploitations touchées dès cet automne» déclare Dominique Graciet. Il faut dire que dans les Landes sur la production végétale, c'est une perte de 30% qui est attendue et un peu plus sur le fourrage au Sud du département. Au total, «les pertes sont estimées entre 120 et 150 M€, avec moins d'un tiers des agriculteurs assurés» constate-t-il. Cela dit, une inconnue persiste dans le département sur les derniers semis de maïs effectués plus tardivement que d'habitude. «Si la récolte est bonne, elle permettra peut être de récupérer tout ou partie des 5 à 10% de semis qui n'ont pas pu être semés en début de saison, en raison justement des intempéries», espère-t-il.
Mais, du côté des pertes à l'échelle régionale, il faut ajouter les 150 à 160M€ de production viticole girondine tombés sous les orages de grêle qui ont également touché la Dordogne début août.

Assurance: "des choix et des incitations à faire"Si des solutions d'urgence ont d'ores et déjà été mises en place pour permettre par exemple l'achat de fourrage par les éleveurs landais dont les prés ont été noyés, la Chambre Régionale d'Agriculture est actuellement en discussion avec les banques, principalement le Crédit Agricole «pour permettre aux agriculteurs d'obtenir des prêts de consolidation pour résoudre les problèmes de remboursements de prêts antérieurs», explique Dominique Graciet. En ligne de mire de ces négociations: obtenir des prêts avec des taux d'intérêt avoisinant les 2% qui pourront par la suite, et sous certaines conditions actuellement en discussion, être bonifiés par le Conseil régional. Si pour l'heure la collectivité propose des prêts à taux 0, sur 6 mois et dans la limite de 20 000€, Bernard Artigue, Président de la Chambre d'agriculture de Gironde demande à ce que le prêt soit allongé «entre 12 et 18 mois avec une enveloppe plus importante».
Un recours aux banques et collectivités qui s'explique d'une part par le peu d'attrait des assurances pour les agriculteurs, en raison de leurs coûts élevés doublés de franchises importantes, et d'autre part par un fonds de calamités dont «les critères mettent le plus souvent les éleveurs hors courses», explique Dominique Graciet. Sur la question des assurances, il considère qu'«il y a des choix et incitation à faire pour que le nombre d'assurés augmente». «Nous demandons une assurance récolte qui garantisse un revenu aux agriculteurs et la pérennité des emplois sur les exploitations sinistrées » complète Bernard Artigue.

Le revenu inférieur à la moyenne nationaleLe constat, aujourd'hui, très préoccupant pour le revenu global à venir de l'agriculture régionale est à relativiser si l'on considère la valeur de la production agricole finale pour 2012. Celle-ci s'établit à 5, 3 milliards d'euros en progression de 5% par rapport à 2011. L'agriculture d'Aquitaine, riche de se productions sous signe de qualité, à forte valeur ajoutée, ne parvient pas cependant à atteindre un niveau de revenu par exploitation qui soit dans la moyenne nationale. « Nous n'y arrivons pas déclare Dominique Graciet, le revenu aquitain décroche, ; il est inférieur d'un quart parce que nous avons des exploitations plus petites que la moyenne nationale , de l'ordre de 20% ». Une situation d'autant plus regrettable à ses yeux que le modèle régional est « vertueux ». En effet le nombre des actifs y est deux fois plus important qu'il ne l'est dans l'ensemble du pays (quelques 10% contre 5%).

En soi, ce constat qui met en évidence la singularité de l'agriculture Aquitaine n'a rien de catastrophique mais préoccupe ses responsables alors que la renégociation de la Politique Agricole Commune, pour la période 2014-2020, est entrée dans sa dernière ligne droite. Et que la nouvelle donne européenne qui privilégie les aides à l'hectare, de façon très compliquée, repose sur un système de convergences qui serait défavorable aux exploitations régionales. En moyenne, hors viticulture, elles bénéficient aujourd'hui d'une aide de 14500 euros contre 22300 pour la France entière. Le débat n'est pas clos entre Bruxelles et les Etats de l'Union ; la France pour sa part est consciente de l'importance des disparités et ne pourra pas éluder les conséquences de celles-ci dans la prochaine loi de modernisation qui est en préparation.

En tout cas la profession agricole suit de près les discussions en cours et la chambre régionale y consacrera sa session de novembre.

Agritourisme : août à plein régimeDans un panorama général de rentrée marquée par les pertes de productions attendues dans les productions végétales le secteur de l'agritourisme continue à se bien porter. Certes et le constat est général le mois de juillet n'a pas été folichon en Aquitaine ; heureusement août « a fonctionné à plein ». Témoins de ce dynamisme ces 630 Marchés de Producteurs de Pays qui ont été organisés dans cinquante et une communes de la région : le panier moyen est jugé moins bien garni qu'on l'aurait espéré mais le début de septembre et la fréquentation d'arrière saison autorisent une poursuite d'une activité qui avec, par ailleurs, Bienvenue à la ferme continuent d'assurer en proximité la promotion d'une agriculture fière de ses produits de qualité. En marge de cette conférence de presse de rentrée a été annoncée la création de Journées Internationales de l'Asperge, les « International Asparagus Days » qui se dérouleront les 3 et 4 décembre prochains au Barp en Gironde

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
114
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires