Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Rentrée syndicale et crise de l'élevage: la FRSEA Aquitaine s'assure le soutien d'Alain Rousset

26/08/2015 | C'est sur le terrain agricole qu'Alain Rousset a effectué sa rentrée ce 25 août, répondant à l'invitation de la FRSEA Aquitaine, à Garrey dans les Landes, sur l'exploitation de Vincent Barrouillet.

Rentrée 2015 de la FRSEA à Garrey (Landes)

Le rendez-vous est désormais bien fixé dans l'agenda annuel du Président de la Région et des responsables de la FRSEA. Chaque année, en guise de rentrée syndicale de la fédération, Alain Rousset et Henri Biès-Péré, Président de la FRSEA Aquitaine, entourés de responsables syndicaux, se retrouvent pour évoquer les questions d'actualité agricole régionale. Une rencontre qui cette année, au regard de la crise de l'élevage qui secoue la profession depuis le début de l'été, a pris une tournure plus nationale ; Henri Biès-Péré interpellant aussi Alain Rousset au titre de sa double casquette de Président des Régions de France et de député socialiste à l'Assemblée nationale, à quelques jours de l'Université d'été du PS à La Rochelle, et dans un contexte d'insatisfaction du syndicat agricole au regard du plan gouvernemental de soutien à l'élevage.

Si le retard horaire du Président de la Région n’a finalement pas trop vexé les organisateurs de la réunion, qui avaient déjà à leur côté Jean-Pierre Raynaud, son Vice-président en charge de l’agriculture et de l’agroalimentaire, c’est en toute franchise et sans pincettes, qu’Henri Biès-Péré a interrogé Alain Rousset pour savoir sans détour, « comment la Région compte accompagner l’agriculture ? »

Une intervention attendueUne question à resituer dans le contexte de la longue liste de dossiers régionaux et nationaux, source d’inquiétudes et/ou de mécontentement évoquée au cours de la matinée par les représentants du syndicat agricole. Parmi eux le feuilleton non encore terminé sur la délimitation des zones vulnérables sur le Bassin Adour-Garonne ; la finalisation de la rédaction du Schéma régional des structures qui doit notamment, dans le cadre d’une meilleure régulation foncière, définir le seuil de déclenchement des contrôles des exploitations ; la question toujours tendue de la création de ressources en eau, à l’issue d’un été marqué par la sécheresse et la chaleur sur le territoire régional ; l’incertitude sur la capacité de l’administration à verser des paiements PAC en temps et en heure (espérés au plus tard au 15 décembre)... le tout dans un contexte plus global de crise de l’élevage où se mêlent de manière aiguë et douloureuse les questions de charges, de normes et de prix pour les éleveurs, singulièrement au regard de la grande distribution, ou encore d’origine des viandes, par exemple dans le cadre de la restauration hors domicile dont les collectivités, parmi lesquelles le Conseil régional, sont souvent gestionnaires.

Autant dire que l’intervention du Président de la Région était pour le moins attendue par les professionnels, qui sur de nombreux points se sont vus confirmer son soutien, ce dernier réaffirmant à plusieurs reprises que « la Région est, comme elle l’a toujours était, au côté des agriculteurs ».

Restauration hors domicile : sécuriser l’approvisionnementSur la question de la crise de l’élevage, le Président Rousset, comme il l’avait fait dès le début de l’été, a tenu à souligner, que, malgré un contexte agricole de concurrence mondialisée, « le modèle aquitain, par le choix de développer une agriculture de qualité est moins touché par cette crise que d’autres ». Le législateur n’étant pas en position de pouvoir contrôler les prix dans une économie de concurrence, il faut selon lui, « maîtriser les circuits de distribution, notamment avec le mouvement coopératif. En Aquitaine (pourtant riche en grandes coopératives), sur les exploitations laitières par exemple, nous n’avons pas de grands opérateurs. Sur la collecte, nous avons des filiales, ce qui amène à s’interroger sur la valorisation des produits... »
Sur la question plus précise de la restauration hors domicile, il a tenu à rappeler aux agriculteurs présents que « le problème n’est pas forcément lié au prix des produits, mais qu'il s’agit avant tout de sécuriser l’approvisionnement des cantines tout au long de l’année. On parle là de milliers de repas tous les jours, on ne peut pas se contenter d’une fourniture en “one shot” auprès d’un exploitant. Il faut mettre en place des circuits d’exploitants sur tout le territoire régional ». Des circuits, concède-t-il suite à la remarque d’Henri Biès-Péré de « sortir de l’idéologie de l’agriculture citoyenne », qui incluent « les gros bataillons de l’industrie agroalimentaire régionale, qu’ils soient coopératifs ou non ». À cela, il ajoute un projet de formation auprès des gestionnaires de lycées notamment au regard des contraintes posées par les Codes des marchés publics.

Charges et normes : « la France en fait trop » Mais, au-delà de ce type d’actions, qui « ne pourra pas tout valoriser sur le plan local », il insiste sur la nécessité « d’une réforme agricole structurelle qui doit être menée en commun entre la profession et la région, passant notamment par une politique soutenue de modernisation des exploitations, une agriculture de qualité, et le développement de produits annexes comme la mise en place de méthaniseurs, et de compléments de revenus intéressants ». Une « vraie restructuration » qui pourrait par exemple passer pas le biais de la prochaine PAC vue autrement que la simple distribution d’aides, estime-t-il.

Mais les syndicalistes ont également trouvé un allié en la personne d’Alain Rousset, sur la question des charges et des normes. Renvoyant cette question au niveau européen, il reconnaît « volontiers », face à son audience, que « sur les charges et l’application des normes, la France en fait vraisemblablement trop » ; avant d’ajouter que « c’est à l’Europe d’harmoniser cela », sans pour autant ne jamais plaider pour une convergence par le bas.

Enfin, sur les questions des aides conjoncturelles aux exploitations les plus en difficulté, le Président a annoncé que « la région mettra à peu près les mêmes montants de crédits que l’État a accordés à l’Aquitaine », soit environ 2 millions d’euros.

À lire aussi sur AquiÉleveurs : le plan d’urgence est mis en œuvre en Aquitaine
Les agriculteurs périgourdins interpellent la restauration hors foyer sur l’origine des produits
Point de vue : Alain Rousset sur la crise de l’élevage « Trouver des réponses structurelles »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2442
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
agriculteurs Mercosur Agriculture | 21/02/2018

Les agriculteurs manifestent à Bordeaux

En bas à gauche, le président de la FD cuma de la Dordogne Jean François Gazard Maurel entouré de son vice président et de son trésorier Agriculture | 20/02/2018

La FD cuma de la Dordogne choisit l'humour pour prévenir le suicide des agriculteurs

filière laitière département 2018 Agriculture | 15/02/2018

La filière laitière fait le point en Gironde

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 14/02/2018

Prix de l'agriculture durable: les candidatures sont ouvertes !

Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en visite au Salon régional de l'agriculture 2016 Agriculture | 12/02/2018

Zones défavorisées et réforme de l'apprentissage, la Région s'inquiète pour ses agriculteurs

Assemblée générale Euralis du 9 février 2017, table ronde sur le thème de la révolution numérique Agriculture | 09/02/2018

L'agriculture face à la grande inconnue de l'ère numérique

Les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, devant la Chambre d'agricutlure de Pau, mobilisés contre la réforme des zones défavorisées Agriculture | 08/02/2018

Zones défavorisées: les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques montent au créneau

Sarah Sous et Emilie Moureu, deux jeunes agricultrices récemment installées dans les Landes sur la commune de Saint-Yaguen Agriculture | 08/02/2018

Quand la partition de propriété multiplie les opportunités agricoles et forestières

Rencontres Viticoles d'Aquitaine 2018 Agriculture | 01/02/2018

Rencontres Viticoles d'Aquitaine: la chasse aux intrants est ouverte, de la vigne à la vinification

Les représentants de la filière volaille au côté de Frédéric Piron de la DDSCP Agriculture | 26/01/2018

Un plan pour mieux anticiper l'influenza aviaire

14ème Comité de pilotage ''regroupement petite propriété'' le 23 janvier 2018 au Domaine d'Ognoas à Arthez-d'Armagnac Agriculture | 24/01/2018

Forêt landaise : Le regroupement des petites propriétés post Klaus, une dynamique à entretenir

Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"