Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | S'installer en Agriculture : de nouvelles opportunités de financements

17/02/2017 | La Chambre d'agriculture de la Dordogne a consacré une journée aux financements innovants afin d'aider les futurs agriculteurs du département à s'installer.

Hélène de la Bardonnie, agricultrice fut le grand témoin de cette matinée consacrée aux financements innovants

L'installation en agriculture nécessite des capitaux importants. Les emprunts bancaires et l'autofinancement constituent les principales sources de financements. Cependant des dispositifs complémentaires ou alternatifs (prêts d'honneur, financements participatifs) peuvent être mobilisés. Ils sont utilisés pour conforter l'installation et assurer la trésorerie au démarrage de l'activité. Les différents dispositifs existants ont été présentés à l'occasion d'une journée organisée par la Chambre d'agriculture et illustrés par des témoignages d'exploitants périgourdins récemment installés.

En 2015 en Dordogne,  sur 119 dossiers d'installations en agriculture, 69 l'ont été en hors cadre familial. Sur les deux dernières années, les jeunes agriculteurs installés en hors cadre familial représentent 58 % des  dossiers.  Aujourd'hui, la, la moyenne d'âge de ces nouveaux exploitants atteint 35 ans, contre 27 ans, il y a sept ans. Beaucoup de porteurs de projet, trop âgés,  sont donc non éligibles à la Dotation jeune agriculteur (DJA) et ont eu un autre vécu professionnel. Et les projets agricoles impliquent des capitaux importants. Différents dispositifs existent : les prêts d'honneur, le financement participatif, les sociétés de cautionnement, les solutions de sûretés sur stocks.
Le prêt d'honneur est un prêt personnel sans intérêts et sans garanties. Il est destiné à renforcer les fonds propres de l'entreprise et à faciliter le financement bancaire. Depuis quelques années, il est accessible aux porteurs de projets agricoles. Il s'adresse souvent aux candidats hors cadre familial ou non issus du secteur agricole. Le département de la Dordogne était précurseur dans ce dispositif, qui est étendu à l'ensemble de la Nouvelle Aquitaine.  " Les montants des prêts varient entre 5000 et 20 000 euros; remboursables sur une période de 5 à 7 ans. Ce sont des prêts personnels et servent souvent d'apports. Depuis 2010, nous avons financé 75 entreprises agricoles, permis la création ou la sauvegarde de 100 emplois. Le taux de pérennité à trois ans atteint 96,4 %. Une des forces du dispositif, c'est l'accompagnement, à la fois par la chambre d'agriculture et le système de parainage mis en place," explique Anne Cluzeau Pedenon, d'Initiative Périgord, la plateforme locale.
A 45 ans, après une première vie professionnelle bien remplie dans le domaine de la petite enfance et des jouets, Helène de la Bardonnie avait le projet de d''installer sur le domaine familial à Véline pour cultiver des plantes médicinales et aromatiques en biodynamie. "Mon idée  de départ était de lier l'agriculture et le tourisme, je projette également de louer des habitats insolites (cabanes sur pilotis avec vue sur la vallée), témoigne l'agricultrice.  Elle a bénéficié d'un prêt d'honneur pour un montant de 20 000 euros, qui lui a permis de souscrire à un prêt bancaire classique à hauteur de 30 000 euros.

Financement participatif
Elle aussi obtenu un financement participatif grâce à la plateforme Miimosa pour un montant de 2345 euros sur 3500 euros espérés. Le financement participatif vient de plus en plus souvent en complément de financements plus classiques. Les banques développent aujourd'hui ce type de dispositifs. Le crédit mutuel du sud Ouest en partenariat avec le jounal Sud Ouest a lancé Sokengo.fr, une plateforme dédiée à des projets issus du territoire. La plate-forme reccueille les dons avec ou sans contrepartie. Dans un don avec contrepartie, le porteur de projet prévoit d’offrir un cadeau Tous les projets sont validés par un comité de sélection avant leur mise en ligne. Lorsqu ’un porteur de projet présente son idée sur la plate-forme SoKengo, il fixe le montant de la somme qu’il veut réunir et détermine la durée adéquate pour atteindre son objectif. Une campagne ne peut pas se prolonger plus de trois mois. Le Crédit agricole est lui partenaire de  Bulb in Town, une autre plateforme. En règle générale, il faut atteindre 70 % du montant des objectifs de la cagnotte pour activer le dispositif. 

Limiter les cautions personnelles
De nombreux porteurs de projets, ayant peu d'apports personnels, et un certain patrimoine, hésitent à s'engager en raison des garanties exigées par les banques lorsqu'ils souscrivent un prêt. Aujourd'hui, des solutions existent pour limiter les cautions personnelles. Lors de son projet d'installation, Hélène de la Bardonnie avait l'objectif de limiter la caution personnelle et préserver le patrimoine famillial. Elle a aussi bénéficier de l'intervention d'une société de caution qui a offert une garantie à hauteur de 70 % du montant de l'emprunt. Dans son dossier, le Fonds de garantie à l'initiative des femmes est intervenu. Le FGIF peut être attribué à toutes les femmes qui veulent créer, développer ou reprendre une entreprise ; et ce quels que soient le statut  de la créatrice (salariée, sans emploi…), la forme juridique de l’entreprise, son secteur d’activité. La quotité garantie maximale est de 70%. Le montant de garantie maximal est limité à 45 000 €. 
Au cas où une autre garantie serait mobilisée en plus du FGIF, la quotité maximale des deux garanties est limitée au plus à 80%,  l’établissement prêteur conservant, dans tous les cas, au moins 30% du risque. D'autres organismes proposent ce type de solution : exemple le SIAGI, qui était à l'origine destiné au milieu artisanal et aux professionnels libérales qui s'est ouvert aux agriculteurs.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Chambre d'agriculture de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
5576
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr