aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | S'installer en Agriculture : de nouvelles opportunités de financements

17/02/2017 | La Chambre d'agriculture de la Dordogne a consacré une journée aux financements innovants afin d'aider les futurs agriculteurs du département à s'installer.

Hélène de la Bardonnie, agricultrice fut le grand témoin de cette matinée consacrée aux financements innovants

L'installation en agriculture nécessite des capitaux importants. Les emprunts bancaires et l'autofinancement constituent les principales sources de financements. Cependant des dispositifs complémentaires ou alternatifs (prêts d'honneur, financements participatifs) peuvent être mobilisés. Ils sont utilisés pour conforter l'installation et assurer la trésorerie au démarrage de l'activité. Les différents dispositifs existants ont été présentés à l'occasion d'une journée organisée par la Chambre d'agriculture et illustrés par des témoignages d'exploitants périgourdins récemment installés.

En 2015 en Dordogne,  sur 119 dossiers d'installations en agriculture, 69 l'ont été en hors cadre familial. Sur les deux dernières années, les jeunes agriculteurs installés en hors cadre familial représentent 58 % des  dossiers.  Aujourd'hui, la, la moyenne d'âge de ces nouveaux exploitants atteint 35 ans, contre 27 ans, il y a sept ans. Beaucoup de porteurs de projet, trop âgés,  sont donc non éligibles à la Dotation jeune agriculteur (DJA) et ont eu un autre vécu professionnel. Et les projets agricoles impliquent des capitaux importants. Différents dispositifs existent : les prêts d'honneur, le financement participatif, les sociétés de cautionnement, les solutions de sûretés sur stocks.
Le prêt d'honneur est un prêt personnel sans intérêts et sans garanties. Il est destiné à renforcer les fonds propres de l'entreprise et à faciliter le financement bancaire. Depuis quelques années, il est accessible aux porteurs de projets agricoles. Il s'adresse souvent aux candidats hors cadre familial ou non issus du secteur agricole. Le département de la Dordogne était précurseur dans ce dispositif, qui est étendu à l'ensemble de la Nouvelle Aquitaine.  " Les montants des prêts varient entre 5000 et 20 000 euros; remboursables sur une période de 5 à 7 ans. Ce sont des prêts personnels et servent souvent d'apports. Depuis 2010, nous avons financé 75 entreprises agricoles, permis la création ou la sauvegarde de 100 emplois. Le taux de pérennité à trois ans atteint 96,4 %. Une des forces du dispositif, c'est l'accompagnement, à la fois par la chambre d'agriculture et le système de parainage mis en place," explique Anne Cluzeau Pedenon, d'Initiative Périgord, la plateforme locale.
A 45 ans, après une première vie professionnelle bien remplie dans le domaine de la petite enfance et des jouets, Helène de la Bardonnie avait le projet de d''installer sur le domaine familial à Véline pour cultiver des plantes médicinales et aromatiques en biodynamie. "Mon idée  de départ était de lier l'agriculture et le tourisme, je projette également de louer des habitats insolites (cabanes sur pilotis avec vue sur la vallée), témoigne l'agricultrice.  Elle a bénéficié d'un prêt d'honneur pour un montant de 20 000 euros, qui lui a permis de souscrire à un prêt bancaire classique à hauteur de 30 000 euros.

Financement participatif
Elle aussi obtenu un financement participatif grâce à la plateforme Miimosa pour un montant de 2345 euros sur 3500 euros espérés. Le financement participatif vient de plus en plus souvent en complément de financements plus classiques. Les banques développent aujourd'hui ce type de dispositifs. Le crédit mutuel du sud Ouest en partenariat avec le jounal Sud Ouest a lancé Sokengo.fr, une plateforme dédiée à des projets issus du territoire. La plate-forme reccueille les dons avec ou sans contrepartie. Dans un don avec contrepartie, le porteur de projet prévoit d’offrir un cadeau Tous les projets sont validés par un comité de sélection avant leur mise en ligne. Lorsqu ’un porteur de projet présente son idée sur la plate-forme SoKengo, il fixe le montant de la somme qu’il veut réunir et détermine la durée adéquate pour atteindre son objectif. Une campagne ne peut pas se prolonger plus de trois mois. Le Crédit agricole est lui partenaire de  Bulb in Town, une autre plateforme. En règle générale, il faut atteindre 70 % du montant des objectifs de la cagnotte pour activer le dispositif. 

Limiter les cautions personnelles
De nombreux porteurs de projets, ayant peu d'apports personnels, et un certain patrimoine, hésitent à s'engager en raison des garanties exigées par les banques lorsqu'ils souscrivent un prêt. Aujourd'hui, des solutions existent pour limiter les cautions personnelles. Lors de son projet d'installation, Hélène de la Bardonnie avait l'objectif de limiter la caution personnelle et préserver le patrimoine famillial. Elle a aussi bénéficier de l'intervention d'une société de caution qui a offert une garantie à hauteur de 70 % du montant de l'emprunt. Dans son dossier, le Fonds de garantie à l'initiative des femmes est intervenu. Le FGIF peut être attribué à toutes les femmes qui veulent créer, développer ou reprendre une entreprise ; et ce quels que soient le statut  de la créatrice (salariée, sans emploi…), la forme juridique de l’entreprise, son secteur d’activité. La quotité garantie maximale est de 70%. Le montant de garantie maximal est limité à 45 000 €. 
Au cas où une autre garantie serait mobilisée en plus du FGIF, la quotité maximale des deux garanties est limitée au plus à 80%,  l’établissement prêteur conservant, dans tous les cas, au moins 30% du risque. D'autres organismes proposent ce type de solution : exemple le SIAGI, qui était à l'origine destiné au milieu artisanal et aux professionnels libérales qui s'est ouvert aux agriculteurs.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Chambre d'agriculture de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
3068
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr