aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/08/17 : La Rochelle : l'Université d'été du PS se tiendra cette année à l'espace Encan dans une version allégée, sous forme de formation : entre 400 et 600 élus sont attendus du 23 au 26 août. Pour la première fois, les militants ne sont pas conviés.

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/08/17 | Pierre Camani écrit à Muriel Pénicaud sur la suppression de contrat aidé

    Lire

    Pierre Camani, président du CD47, a écrit à la ministre du Travail à la suite des annonces gouvernementales relatives à la suppression de contrat aidé aux entreprises et à la restriction de ces contrats pour les associations et collectivités. Ce dernier se dit inquiet pour l’avenir de ces structures, « qui ne pourront se substituer à l’Etat pour financer ces emplois aidés ». Il demande à l’Etat de réexaminer cette mesure dans les meilleurs délais, en concertant les publics concernés.

  • 22/08/17 | Le premier ministre inaugurera la foire-expo de Pau en septembre

    Lire

    Edouard Philippe, le premier ministre, est attendu le 9 septembre à Pau pour l'inauguration de la foire-exposition. Il y sera accueilli par le maire et président de la Communauté d'agglomération, François Bayrou, qui a également été son ministre de la Justice. Organisée du samedi 9 au dimanche 17 septembre, la foire-exposition de Pau a pour thème cette année "Ici, le présent se conjugue au futur". Elle accueillera notamment un pavillon du futur abritant des robots, des hologrammes, des objets connectés, des drones, des démonstrations de réalité virtuelle et augmentée.

  • 21/08/17 | Une nouvelle régulation dynamique des vitesses sur l’A63

    Lire

    Du 21 au 25 août, l'A63 se dote d’un dispositif de « régulation dynamique des vitesses » pour faciliter l'écoulement du trafic aux heures les plus chargées. Concrètement: la vitesse réglementaire, affichée sur des panneaux lumineux, varie de façon automatique, à la baisse ou à la hausse, en fonction des conditions de circulations. Elle est modulée de 130 km/h à 110 km/h dans le sens nord-sud (entre l’échangeur 24 (Pierroton) et l’A660) et entre 130 km/h et 70 km/h dans le sens sud-nord (entre l'A660 et la rocade bordelaise), par paliers de 20 km/h. La situation normale étant rétablie lorsque le trafic redevient moins dense.

  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Salers, la nouvelle invitée du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine

21/05/2017 | Saine, Allaitante, Laitière, Economique, Rustique, Savoureuse... Le Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine accueille, cette année et pour la première fois, la SALERS !

Gérard Genty et Gilles Lafon, éleveur dans le cantal, entourent Inssou, taureau de race Salers de 1288 kg

Avec sa robe acajou, son poil frisé et ses sculpturales cornes en lyre, la Salers est LA nouvelle race du Salon régional de l'Agriculture cette année. Elle vient enrichir le troupeau des belles races régionales, puisque venue du Massif Central, c'est grâce à la présence de quelque 6 000 mères en Corrèze néo-aquitaine que la race Salers fait ses premiers pas sous le Hall 4 du Parc des Expositions, bien qu’auparavant déjà présente, mais plus discrètement, en Dordogne et dans les Pyrénées-Atlantiques. Avec ses 220 000 femelles adultes enregistrées par l'organisme de sélection, la race connaît un développement soutenu de 5 à 7%. En Nouvelle-Aquitaine, elles sont 12 000, précise Lionel Duffayet, Président de l'organisme de sélection Salers Evolution, présent ces jours-ci à Bordeaux, pour vanter les qualités de sa belle et faire quelques nouveaux adeptes.

Historiquement race de travail, le recours à la mécanisation a ensuite amené la Salers à se spécialiser en production laitière jusqu'au début des années 80, pour désormais se développer en tant que race allaitante, conservant 5% du troupeau dédié à la production laitière. Parmi les points forts de la race, c'est son caractère économique que retiennent d'abord ses éleveurs. Economique tant sur son alimentation que sur les soins vétérinaires dont elle se passe, sans compter sa productivité : « un veau par an et par vache », et une certaine autonomie aussi, qui permet une plus grande liberté à ses éleveurs.

"Une race liée à son territoire"
Sur le vêlage, 99% d'entre eux se font sans l'intervention des éleveurs, et encore moins des vétérinaires... A tel point qu'un des slogans de la race ne fait pas dans la demi-mesure : « Dormez tranquille, élever Salers ! ». Mais les qualités maternelles de cette dernière ne s'arrêtent pas là : « l'objectif de la race est que les mères puissent nourrir leurs veaux jusqu'à 300 kg, sans complémentation, c'est encore ça d'économisé », explique Lionel Guérin, technicien pour l'OS, qui n'oublie pas non plus de préciser que sa viande "est très persillée et a du goût".
Une fois adulte, sa très grosse capacité d'ingestion de fourrage grossier (herbe en été et foin en hiver), est aussi un atout économiquement parlant. Une particularité que la Salers tient de son berceau, terre où il n'y a pas de céréales... mais des reliefs plus ou moins accidentés, explique le technicien. D'ailleurs ses aptitudes fonctionnelles, aplombs notamment, sont recherchées car elles lui permettent de grimper en montage et de faire face toutes sortes de reliefs accidentés pour se nourrir. De quoi laisser entendre que du Massif Central aux Pyrénées la race saura s'adapter aux différents paysages... Avis aux éleveurs...
Quant à ses qualités maternelles, elles font aussi de la Salers une bonne candidate pour les croisements, et notamment avec les Charolaises, qui sont quant à elles difficiles à battre en terme de rendement viande...
Mais quand on interroge les éleveurs, comme Gérard Genty ou encore Gilles Lafon, c'est la facilité de l'élevage qu'ils mettent en avant, mais aussi le lien de la race à son territoire, le leur, et "l'élégance de l'animal" dans sa robe rouge surmontée de ses cornes torsadées. Et pour cause, si elle est une vache, Salers est aussi un fromage, un alcool, un village... Tout un monde.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4303
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr