aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

10/02/16 : A Périgueux, l'Isle est sorti de son lit la nuit dernière : les quais en contrebas de la cathédrale, la rue nouvelle-des-quais et le Moulin du Rousseau sont fermés. Les eaux vont continuer de monter jusqu'à 14 heures.

09/02/16 : Leader dans les services à domicile, le groupe O2 prévoit de recruter cette année 93 personnes en CDI (le plus souvent à temps partiel) dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces offres concernent principalement la garde d'enfants à domicile. + d'info

09/02/16 : Les mutations sociétales seront au cœur des rencontres "antro-Pau-logiques" organisées les jeudi 11 et vendredi 12 février par le laboratoire de recherche Identité, territoires, expressions, mobilités de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.+ d'info

09/02/16 : "Les droites extrêmes en Europe" seront évoquées lors d'une soirée libre expression organisée le jeudi 11 février à 20h30 salle Lacaze à Billère (64) par la députée PS Martine Lignières-Cassou, en présence du politologue Jean-Yves Camus.+ d'info

09/02/16 : Muse en tête d'affiche du prochain Garorock qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet à Marmande (47)

09/02/16 : Le violoncelliste Tonycello, maitre de l'ironie, présentera le vendredi 12 février son spectacle : «Chansons pauvres à rimes riches», à 21 h, à l'espace James Chambaud, à Lons (64). Il revisitera les œuvres de Brassens, Barbara, Bobby Lapointe. + d'info

09/02/16 : Le prochain spectacle "sons et brioches", à vivre en famille, proposé par l'orchestre de Pau Pays de Béarn sera présenté au cours du week-end des 13 et 14 février. Il s'agira de "La tête dans le sac", d'après le livre de Marjorie Pourchet.+ d'info

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

Partez au ski avec aqui.fr et N'Py
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 10/02/16 | Crise aviaire: Le département des Landes solidaire de la filière

    Lire

    Ce 8 février, les Conseillers départementaux landais, ont voté à l'unanimité une motion de soutien à la filière palmipède à foie gras touchée par l'influenza aviaire. Outre la solidarité exprimée par cette motion, il a aussi été voté une enveloppe de 550 000€ pour les éleveurs landais en complément des dispositifs nationaux. Objectifs: les aider à passer le cap et faciliter la mise en place d’équipements de biosécurité dans les exploitations. 1,5M€ ont aussi été réservés afin d'avances remboursables pour les accouveurs confrontés à des problèmes de trésorerie.

  • 09/02/16 | Françoise Jeanson rejoint la Fondation EDF

    Lire

    Françoise Jeanson, ancienne présidente de Médecins du Monde et, depuis décembre, conseillère régionale de la région ALPC sur la liste d'Alain Rousset vient d'être appelée, en tant que personnalité qualifiée, à faire partie de la fondation EDF. L'objet de celle-ci est "de favoriser l'inclusion sociale, l’insertion professionnelle et de développer un programme d'intervention humanitaire pour favoriser l'accès à l'énergie et aux biens essentiels.» La Fondation a l'ambition en outre " d'encourager, l'accès aux savoirs et à la connaissance scientifique, à soutenir la recherche médicale et à contribuer au développement du numérique pour tous"

  • 09/02/16 | Mérignac: le différend Anziani-Safer

    Lire

    Face à une décision de la Safer d'installer un centre équestre sur 50ha de foncier à Mérignac, Alain Anziani a saisi le 5/02 le Ministre de l'Agriculture pour réexaminer le dossier. Selon lui, ce choix ne respecte pas l'objectif initial «de renforcer l'autosuffisance alimentaire locale de la Métropole». De son côté, la société d'aménagement foncier, se dit en phase «avec les missions que lui a confié le Législateur dans le respect de ses obligations réglementaires». Plus d'infos dans notre article en accès gratuit sur aqui-bordeaux-métropole.fr.

  • 08/02/16 | A Biarritz, le Palais propose une Saint-Valentin impériale

    Lire

    Ce week-end,l’Hôtel du Palais propose un forfait Saint-­Valentin avec une nuitée à célébrer au champagne, le petit-­déjeuner buffet et la possibilité de découvrir le nouveau brunch "Napoléon & Eugénie" ainsi qu'un dîner quatre plats aux chandelles élaboré par le chef étoilé Jean-Marie Gautier sur fond d'animation musicale. Dans ce forfait (500 euros pour deux), le palace propose également l’accès au spa. La clientèle extérieure peut aussi réserver pour le dîner et le brunch Renseignements :0559410064 et hotel-­du-palais.com  

  • 08/02/16 | Virginie Calmels les bus et les TER...

    Lire

    Virginie Calmels présidente du groupe LR/CPNT au conseil régional s'en prend très vivement à Alain Rousset qui a "demandé à l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER) l’interdiction ou la limitation de 4 lignes d’autocars. ouvertes dans le cadre de la loi Macron: Poitiers-Niort, Brive-la-Gaillarde-Périgueux, Limoges-Brive et Mont-de-Marsan-Pau. La concurrence a cela de bon qu’elle met en lumière les échecs de la politique régionale des transports. Tous les usagers savent pertinemment que les lignes dont la Région a demandé l’interdiction ou la limitation comptent parmi les liaisons où le service TER est le plus déficient"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Salon Régional de l'Agriculture d'Aquitaine et Foire agricole de Salamanque : un partenariat toujours plus dense

11/09/2013 | A Salamanque, aquitains et castillans ont réaffirmé leur volonté d'une collaboration plus approfondie et structurée entre les Foires agricoles de Bordeaux et de Salamanque

Dominique Graciet, Javier Iglesias et Pierre Lesparre entourés des élèves du Lycée de Bazas à la Foire agricole de Salamanque

Tout comme le Salon Régional Aquitain de l'Agriculture est, à travers Aquitanima, un des temps forts de l'élevage bovin dans le grand sud ouest de la France, la foire agricole de Salamanque est un rendez-vous incontournable pour les professionnels espagnols. Pas étonnant qu'entre les deux salons agricoles les liens se nouent. Des liens amicaux, commerciaux et politiques qui peu à peu se renforcent. A tel point que pour la première fois de son histoire, la Foire de Salamanque du haut de ces 25 ans, organisait ce dimanche 8 septembre une Journée de l'Aquitaine, en présence de Dominique Graciet, Président de la Chambre d'Agriculture d'Aquitaine et Javier Iglesias, président de la Députation de Salamanque.

La collaboration entre le Salon de l'Agriculture de Bordeaux et la Foire de Salamanque a 7 ans. Si elle a débuté par un partenariat de communication entre les deux foires, elle a désormais étendu et densifié ses champs d'intervention. En effet, parcourant la Foire de Salamanque, le visiteur peut constater que l'Aquitaine a un stand à la fois sur l'espace institutionnel, où sont notamment présentés et vendus des produits aquitains, et sur l'espace élevage à travers un stand qui regroupe un pool d'entreprises autour de la sélection de races, telles que «Midatast, l'Union des Génisses des Pyrénées, l'organisme de sélection (OS) des Blondes d'Aquitaine et l'OS de la race bazadaise », énumère Pierre Lesparre, commissaire du Salon Aquitanima et cheville ouvrière du partenariat entre les deux Salons. En outre, «depuis 2 ans, des professionnels aquitains interviennent aussi dans les conférences techniques que la Foire espagnole organise». Une preuve, s'il en était besoin de la reconnaissance de la qualité des élevages aquitains, et notamment de la Blonde d'Aquitaine et de la race Bazadaise, particulièrement mises l'honneur.

Consolider les relations commerciales En effet, au pays de la Morucha et de la Tudanca, les deux races 100% aquitaines, font peu à peu leur place sur le sol aride de Castille-et-Léon. C'est d'ailleurs bien là pour la délégation aquitaine, un des objectifs forts du partenariat: consolider les relations commerciales avec les éleveurs du nord de l'Espagne. Une relation d''affaire qui contient deux enjeux importants. «Le premier volet de cette relation commerciale est l'échange d'animaux vivants entre éleveurs. Les deux races autochtones sont des viandes de très bonnes qualités, mais les éleveurs ici sont beaucoup intéressés par les croisements avec les races aquitaines qui permettent d'améliorer le rendement», explique-t-il.
«Le second volet commercial a trait à la génétique, avec des entreprises comme Midatest ou Sersia qui sont spécialisées dans la sélection et l'exportation de doses de semence de taureaux et d'embryons», continue Dominique Graciet. «Dans ce cadre là nous voulons épauler les acteurs de la Région comme l'UGP qui présente à Salamanque l'offre génétique régionale complète.»

«Un axe fort autour de la jeunesse et de la formation»

Sur le stand institutionnel, des gourmadises aquitaines ont accueilli la délégation officielle, et étaient également à la vente à travers les produits de la Maison Paris

Mais avec cette Journée de l'Aquitaine, fraîchement instituée, c'est un nouveau pas dans la relation entre les deux foires qui est franchi. Ainsi Javier Iglesias, le Président de la Députation de Salamanque a proposé à Dominique Graciet de «renforcer la présence d'éleveurs espagnols sur le Salon de l'agriculture de Bordeaux ainsi que d'utiliser le Salon d'Aquitaine pour la commercialisation de produits agroalimentaires» de Castille-et-Léon.
De son côté, Dominique Graciet va plus loin suggérant au Président de la Députation, «la création d'une association entre les deux événements avec pour fondement l'élevage et qui aurait un axe fort autour de la jeunesse et de la formation. Cette association pourrait être un point de rencontre et d'échange entre jeunes et éleveurs» suggère-t-il.Une idée déjà en partie mise en oeuvre coté français, puisque une douzaine d'élèves du Lycée agricole de Bazas étaient présents à Salamanque pour la visite de la foire mais aussi d'exploitations voisines.
Autre proposition côté aquitain, une «collaboration politique autour des deux manifestations intégrant nos valeurs communes et un projet d'avenir». Un projet que le Président de la Chambre régionale d'agriculture verrait bien intégrer au programme européen Intereg 2014-2020. Quant aux valeurs communes, elles pourraient par exemple se rouver autour de la PAC; Dominique Graciet proposant à son interlocuteur «de se mettre ensemble pour solliciter auprès de l'Europe des aides sur les animaux et non uniquement sur les hectares». Les aides découplées, telles qu'actuellement privilégiées au niveau européen seront en effet selon lui «suicidaires» pour l'élevage, qu'il soit d'Aquitaine ou de Salamanque. Un appel du pied bien compris par son interlocuteur qui soulignait devant la presse qu' «ensemble, Aquitaine et Salamanque, pouvent être plus forts aujourd'hui pour influer sur les structures de politiques européennes».

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
122
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires