Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/03/19 | La Rochelle : Fountaine prend des mesures pour la manifestation des gilets jaunes

    Lire

    Le maire de La Rochelle a pris des mesures complémentaires à celles de la préfecture concernant les manifestations de ce samedi. Des policiers municipaux sont mobilisés en renfort pour la circulation et des vigiles sur le chantier de l'hôtel de ville. Les entreprises ayant des chantiers sont invitées à faire de même et à enlever tout projectile par destination. Un Arrêté municipal a été pris pour interdire les terrasses du Vieux Port, la Motte Rouge incluse, dès 13h30. Les bus seront aussi déviés.

  • 23/03/19 | Le fioul du Grande America fait ses premières victimes

    Lire

    Deux oiseaux ont été retrouvés mazoutés cette semaine, souillés par des hydrocarbures dont les analyses ont fini par attester qu'il s’agissait bien du fioul du Grande America, annonce ce matin la préfecture de région. Le premier, un fou de bassan, a été retrouvé mort sur une plage d'Hendaye le 19 mars. Le deuxième, encore vivant, a été découvert à Messanges dans les Landes. Il a été pris en charge par le centre de soins Alca Torda à Pouydesseaux pour nettoyage.

  • 22/03/19 | Grande America : la toxicité des produits à bord se confirme

    Lire

    La préfecture maritime a publié hier soir la liste des produits contenus à bord du Grande America, confirmant que la pollution ne sera pas liée qu'aux hydrocarbures. Le navire contenait à son départ 365 conteneurs dont 45 de matières dangereuses: de l'Hydrogénosulfure de sodium, du White Spirit, du phosphate de zinc, du polyéthersiloxane, du prothioconazole, du chloro-méthyl, de l'acide sulfurique, de l'acide chlorhydrique et divers aérosols.

  • 22/03/19 | Ecoles : fermeture de 31 classes à la rentrée en Charente-Maritime

    Lire

    L'inspection académique fermera 31 classes dont une école (Saint-Exupéry à Saintes) à la rentrée prochaine. Le sort de 7 classes reste en suspens d'ici juin. La Charente-Maritime devrait perdre en septembre 644 inscriptions sur les 4937 enfants actuellement en école publique. Une chute démographique observée depuis plusieurs années qui impacte aujourd'hui les effectifs scolaires, selon l'Académie. Le doublement des classes de CP-CE1 en zone prioritaire devrait permettre l'ouverture de 12 classes.

  • 22/03/19 | Job dating à Pau

    Lire

    Le 26 mars prochain, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Wizbii organisent un job dating à destination des jeunes. Cette initiative « 1er stage, 1er job » a pour but de permettre aux jeunes de développer leur réseau professionnel mais aussi de pouvoir décrocher leurs futurs stages, alternances ou emplois. Une dizaine d’entreprises seront présentes dont le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Square Habitat notamment. Inscription obligatoire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Samuel Larigaldie, le maître du calcul

17/03/2019 | En septembre prochain, Samuel Larigaldie intégrera la pépinière d’entreprises de la technopole Agrinove à Nérac…

Samuel Larigaldie

Ingénieur mécanique, Samuel Larigaldie vient de créer sa boîte baptisée « Mecaconcept47 ». Ce bureau d’études permet de réaliser des plans de machines et outils agricoles et d’établir des notes de calcul pour des matériels agricoles. Aujourd’hui, sa micro-entreprise grandit chez lui, à Lannes, en Lot-et-Garonne, mais en septembre prochain, lorsque la technopole néracaise Agrinove sera sortie de terre, Samuel intégrera l’un des sept bureaux de la pépinière d’entreprises…

« Mes étés, je les passais dans le nord du Lot-et-Garonne chez mon cousin », se souvient-il, les yeux bercés de souvenirs. Là, nous travaillions la terre. Le milieu agricole m’attirait ». Samuel Larigaldie est un homme discret et pudique. A demi-mot, il se confie sur son parcours de vie. Passionné par la mécanique, le calcul, les plans, les mesures, une fois le bac en poche, il intègre l’ENSMM, l’école d’ingénieur mécanique de Besançon. L’agriculture ne le quitte pas pour autant. En effet, il décroche des stages au sein d’une concession de matériel agricole et chez un constructeur de charrue. A l’issue de ses cinq années d’enseignement, un étudiant lui montre l’offre d’emploi du bureau d’études au sein du CREMAN à Nérac. « Un emploi en Lot-et-Garonne et dans le milieu agricole, tout pour me plaire ! ». Il postule et est retenu pour y travailler. Après le CREMAN, Samuel hésite pour se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. Mais son professionnalisme le rattrape et Comin Industries lui fait du pied pour intégrer son bureau d’études. Le besoin d’indépendance étant plus fort, en février dernier, Samuel décide d’endosser le rôle de chef d’entreprise en montant sa boîte qu'il baptisera Mecaconcept47, « j’aspirais vraiment à voler de mes propres ailes », avoue-t-il. Afin de créer au mieux son activité, ce dernier suit une réunion d’informations obligatoire organisée par la Chambre des métiers et de l’artisanat de Lot-et-Garonne ainsi qu’une formation « devis et facture » et « micro entreprise ». Il se rend également à la Boutique de Gestion à Agen – une couveuse d’entreprises - afin d’être aidé dans les tâches administratives.

De la réalisation de plans…

A 43 ans, Samuel Larigaldie mène trois activités de front au sein de son bureau d’études. Tout d’abord, il aide les entreprises, PME, coopératives ou autre structure à faire évoluer leurs machines et outils. « Pour une entreprise qui possède une machine et qui souhaite l’industrialiser, la rendre plus facile à assembler ou encore plus productive, je peux tout à fait la modifier et réaliser des plans sur ordinateur (CAO, conception assistée par ordinateur) », en clair, donner une seconde vie au matériel agricole afin qu’il soit plus efficient pour l’exploitant. Ses clients sont des structures évoluant principalement en Nouvelle-Aquitaine, dans le secteur agricole mais également dans la tonnellerie par exemple. Ces entités ne possèdent pas de bureau d’études en interne et donc font appel aux services de Samuel. Sa deuxième activité relève de la conception de plans 3D de machines et outils. « Cette tâche m'incite à être davantage créatif, innovant », souligne l’ingénieur. Pour ce faire, Samuel doit suivre scrupuleusement le cahier des charges de l’entreprise demandeuse. « Je peux réaliser des plans de machines de triage, de nettoyage ou bien encore de récolte pour ne citer que ces exemples. »

… Aux notes de calcul

Au sein de son bureau d’études Samuel Larigaldie propose également des calculs de structures. Son principal client est la SAS Barre située à Clairac. Cette entreprise conçoit des serres maraîchères en plastique. « A partir de leurs plans, ma mission est de leur fournir mon expertise sur la fiabilité de leurs structures ». Une fois la note de calcul établie, l’entreprise l’envoie à la SOCOTEC à Paris afin d’obtenir la certification de son produit. Ainsi, l’entreprise est en mesure d’assurer ses serres. « Ce calcul peut s’avérer délicat parfois, je peux prendre deux ou trois jours pour l’établir ». Samuel réalise également des notes de calcul sur des machines de nacelle de taille par exemple afin d’évaluer leur résistance aux lourdes charges. Pour effectuer son travail, Samuel ne reste pas vissé sur sa chaise le nez sur son écran, il aime aller au contact de sa clientèle pour répondre au mieux aux besoins. Du reste, pour un accueil optimal des entreprises avec lesquelles il travaille, Samuel a décidé de déplacer son bureau pour intégrer la future pépinière d’entreprises de la technopole Agrinove située à Nérac.
En septembre prochain, il emménagera dans un bureau flambant neuf. « Faire partie de cette structure sera un véritable plus pour moi car je pourrai partager, échanger avec les entreprises voisines de mon local, HOPEN Terre de Houblon et Marchés d’Afrique. Evoluer en pépinière permet une certaine émulation et cette idée me plaît énormément. » Dans un premier temps il installera donc son bureau mais pourquoi pas à l’avenir intégrer également un atelier pour la construction de prototype. Cet ingénieur ne se met pas de barrière mais souhaite prendre le temps de construire progressivement sa microentreprise. Aujourd’hui, il désire faire partie du cluster machinisme pour échanger avec d’autres entreprises et faire progresser son réseau. Et comme un signe, son bureau au sein de la pépinière sera érigé sur les terres où était installé le CREMAN lieu où il débuta sa carrière d’ingénieur…


Samuel Larigaldie - 0629883302 - s.larigaldie@mecaconcept47

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7882
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr