Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

  • 18/07/18 | AVC tous concernés fait la tournée des plages

    Lire

    La 2ème édition du « Tour des plages pour prévenir les AVC auprès des vacanciers » aura lieu du 24 juillet au 4 août. Durant ces 12 jours, des stands de prévention, informations, des distributions de flyers présentant les facteurs de risques et les symptômes d’un AVC seront sur 12 plages de la région Nouvelle-Aquitaine entre la Charente-Maritime et le Pays-Basque. Infos : www.avc-tousconcernes.org

  • 18/07/18 | Le CCAS de Marmande et le CHD de la Candélie, partenaires

    Lire

    Une convention de partenariat baptisée «pour une inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique à travers un parcours résidentiel adapté» sera signée entre la ville de Marmande et le Centre hospitalier départemental de la Candélie le 19 juillet prochain. Le but : permettre aux patients de réaliser un séjour en logement temporaire. Et, après une période d’évaluation et d’adaptation, un logement définitif selon une procédure de gestion locative adaptée leur sera proposé.

  • 18/07/18 | Périgueux: Emmanuel Macron perturbe la circulation

    Lire

    Déjà perturbée par les travaux en cours, la circulation dans le centre de Périgueux va être rendue délicate à partir de mercredi soir en raison de la venue d’Emmanuel Macron. Les secteurs à éviter sont le quartier du commissariat, le secteur de la préfecture, de mercredi 20 h à jeudi 15 h, les quais, Le Toulon, jeudi matin à partir de 6 heures, les quais. Des navettes gratuites sont mises en place pour accéder à la Nuit gourmande qui se déroulera comme d'habitude à partir de 19 h. Plus d'infos: http://perigueux.fr/

  • 17/07/18 | Charente-Maritime : des marchés fermiers 100% locavores cet été

    Lire

    La Chambre d'agriculture organise cet été trois marchés fermiers 100% dédiés aux producteurs locaux du 17. Le premier se tiendra à Chaniers, près de Saintes, le 19 juillet à partir de 19h, sur les berges de la Charente. RDV le 1er août à Le Thou, entre La Rochelle et Surgères, et le 8 septembre à Arvert, près de Royan. Déjeuner locavore et animations musicales sont au programme. D'autres marchés sont prévus en basse saison: le samedi 27 octobre à La Rochelle puis les 15 et 16 décembre à Périgny.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Dordogne: Selon Germinal Peiro, "la guerre des prix va provoquer l'arrêt de bon nombre d'exploitations"

21/07/2015 | Le président du Département de la Dordogne, et spécialiste des sujets agricoles au PS, a rencontré des éleveurs qui ont exprimé leur détresse ce matin à Lascaux

Au pied de Lascaux II, Germinal Peiro est allé à la rencontre des agriculteurs bloquant l'accès au site

La Dordogne n'a pas échappé aux manifestations agricoles. Des agriculteurs ont bloqué ce mardi l'accès à Lascaux II, site le plus visité du département. A bouts de nerfs, avec des trésoreries exsangues, ils ont exprimé leur ras le bol face à des prix trop bas et aux marges "confortables" de la grande distribution. Ce matin, Germinal Peiro, le président du conseil départemental s'est rendu sur place pour discuter avec les éleveurs. S'il comprend leur situation de détresse, Germinal Peiro appelle les élus de tous bords à prendre leurs responsabilités pour aider les éleveurs.

En Dordogne, l'action des agriculteurs, majoritairement des éleveurs laitiers, qui a organisé le blocage de l'accès au site de Lascaux II, s'est fait de manière spontanée en dehors de toute organisation syndicale. C'est un cri de détresse, face à des prix trop bas, à des trésoreries exangues. La manifestation officielle des syndicats agricoles (FDSEA et JA) est toujours programmée  jeudi soir devant l'usine de Fromarsac, appartenant au groupe Bongrain, à Marsac sur L'Isle. Dans la matinée, Germinal Peiro,  est allé à la rencontre des manifestants. Le dialogue fut quelque peu tendu au départ. Le président du conseil départemental a souhaité tout d'abord exprimer la solidarité de la collectivité, rappelant qu'elle contribue à hauteur de 4 millions d'euros à soutenir l'agriculture périgourdine. Les aides PAC en Dordogne représentent 100 millions d'euros. "

La question centrale des prix agricoles"Nous ne sommes pas face à une petite crise, ce mouvement exprime une vraie détresse. Les éleveurs, qu'il s'agisse de lait ou de viande, vendent leurs produits en dessous de prix de production. L'accord du 17 juin dernier prévoyait une progression des prix au kilo de viande de 5 centimes d'euros par semaine. Nous sommes le 21 juillet, les éleveurs ont perçu 7 centimes d'augmentation au lieu des 25 centimes prévus. Je comprends leur colère. La partie se joue entre transformation et grande distribution, mais c’est cette dernière qui pèse sur tout le secteur. La vraie question, estime Germinal Peiro, c'est celle des prix agricoles."  Celui qui est depuis douze ans responsable des questions agricoles au sein du Parti socialiste rappelle que le gouvernement a pourtant pris des mesures, notamment en réorientant une partie des aides Pac des céréaliers vers l'élevage et en créant l'observatoire des prix. "Les demandes des éleveurs sont légitimes. Aujourd'hui, il y a une responsabilité collective à arrêter cette guerre des prix. Le combat des prix voulu par les distributeurs va provoquer l'arrêt de bon nombre d'exploitations agricoles." 

Des circuits courts Germinal Peiro en appelle au civisme des consommateurs à consommer local. Il évoque la création du label «Viande de France», en 2014. Mais le député du Sarladais en appelle surtout aux élus de tous bords à prendre des mesures pour aider les éleveurs. Nous sommes à cinq semaines de la rentrée scolaire. En Dordogne, nous allons écrire à tous les maires  pour qu'ils réfléchissent à trouver des solutions pour approvisionner leurs cantines en produits locaux. Nous allons travailler avec les économes des collèges et des lycées pour qu'ils s'approvisionnent localement, pour instaurer des circuits courts et ainsi soutenir les éleveurs et les autres productions. Nous allons faire de même avec les établissements pour personnes âgées." Malheureusement le critère de proximité n'est pas pris en compte dans la législation sur les marchés publics. Didier Bazinet, le vice président du Département chargé de l'agriculture, éleveur de métier, estime pour sa part que le monde agricole doit  aussi "jouer davantage collectif, face à une telle  gravité de la situation et tout mettre en oeuvre pour éviter les spéculations des prix." 

D'ici demain soir, le gouvernement doit annoncer un plan d'urgence : il y aura vraisemblablement des mesures ponctuelles pour améliorer les trésoreries des chefs d’exploitation, comme des allégements de cotisations sociales ou des reports de créances. Germinal Peiro évoque des mesures pour favoriser l'exportation, notamment avec la Grèce. Les agriculteurs, notamment l'élevage français, exigent aujourd'hui des actes. Car ils ne peuvent plus attendre.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Conseil départemental de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
1138
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr