Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/10/19 : Le département de la Dordogne est placé en alerte orange pour orages jusqu'à mardi 6 heures. Un épisode orageux est prévu ce lundi entre 14 h et 18 h, avec une forte probabilité de phénomènes localement violents (fortes intensités de pluie, grêle)

10/10/19 : C'était un secret de polichinelle depuis la fin de semaine dernière, Michel Veunac a fait part ce matin de sa candidature pour un nouveau mandat de maire de Biarritz via un communiqué adressé à France 3. Ses proches en étaient déjà informés.

10/10/19 : Beynac : en attendant la décision de la cour administrative d'appel sur le fond du dossier, le Département de la Dordogne appelle à un rassemblement citoyen le 16 novembres aux allées Tourny à Périgueux pour demander la fin du chantier de la déviation.

09/10/19 : Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, est en déplacement en Béarn jeudi 10 octobre. Elle visitera l’entreprise adaptée APF France Handicap 64 à Sauvagnon avant de se rendre sur le salon de l’Inclusive Tour, à Pau, dédié à l’emploi et au handicap.

09/10/19 : La Rochelle : la Fête de la Science accueille 2 spectacles d’art de rue à Port-Neuf: "Martine, voyante des territoires" par la Cie Midi à l’Ouest et “Effractions Nocturnes“ de la Cie Illotopie… Les 11, 12 et 13 devant le Yacht club du Gabut. Gratuit.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

04/10/19 : Ce sont les 24 25 et 26 septembre 2020, sur la BA 106 à Mérignac, que se tiendra la 5ème édition de l'ADS Show, Salon leader dans le domaine de la maintenance aéronautique et spatiale, entre conférences, affaires et salon des métiers.

02/10/19 : Stéphane Kintzig est le nouveau Directeur Général de Congrès et Expositions de Bordeaux depuis ce 1er octobre. Il succédera à Vincent Grenié fin décembre, le temps d'assurer « une transition optimale » avec les équipes, les clients et les partenaires

01/10/19 : Suite à l'arrêté anti-pesticides pris à Poitiers, le maire, Alain Claeys, va rencontrer ce 2 octobre le président, Philippe Tabarin, et les représentants de la chambre d'agriculture de la Vienne pour échanger à ce sujet.

01/10/19 : Municipales Bergerac:La fédération PS de la Dordogne fait savoir ce mardi qu'elle condamne les propos haineux développés par le Rassemblement National dans un tract diffusé à Bergerac et apporte son soutien à Adib Benfeddoul face à ces attaques indignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/10/19 | Les Landes se dotent d’un nouveau site internet

    Lire

    Le Département des Landes lance un nouveau site d’information en ligne qui a pour objectif de permettre à chaque landais d’avoir une meilleure connaissance et compréhension des politiques publiques mises en œuvre. Un espace de contribution est également crée où chacun pourra proposer des articles, évènements, photos. Rdv sur Xlandes-info

  • 14/10/19 | Limoges, Ville-Santé de l’OMS

    Lire

    La Ville de Limoges vient d’être reconnue membre du réseau des Villes-Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé. Grâce à cela, la commune souhaite renforcer son action sur la santé en affirmant la volonté d’améliorer l’état de santé et le bien-être de ses concitoyens en utilisant le levier des politiques publiques locales. Elle va s’inscrire dans le groupe de travail « Ville Sport Santé ».

  • 14/10/19 | Le Grand Dax lance Bonus Drive pour les trajets du quotidien

    Lire

    Le Grand Dax met en place une nouvelle application de mobilité sur le territoire des 20 communes de l'Agglo. Appelée Bonus Drive, cette application gratuite de covoiturage de proximité, permet de partager les déplacement habituel de courte distance (travail, courses, médecin, loisir,etc) tout en faisant des économies avec des trajets pour 0,10€/km, soit en moyenne 3 fois moins cher qu’un trajet seul au volant. Et un système de récompense (bonus) est mis en place pour les co-voitureurs réguliers. Téléchargeable depuis l’apple store et Google Play, l'application est active dès ce 14 octobre. Infos: www.grand-dax.fr

  • 14/10/19 | Un Salon du Bien être à Cenon

    Lire

    Le club d’entreprise Des deux rives et celui de Cenon (33) organisent la 8ème édition du salon Les rives du bien-être. L’événement se déroulera les samedi 19 et dimanche 20 octobre 2019 au complexe sportif de la Morlette à Cenon. Quatre-vingts exposants accueilleront les visiteurs avec pour objectif de faire découvrir une large palette de thérapies alternatives, de médecines douces, de techniques manuelles et produits voués au bien-être. Au programme aussi des ateliers, conférences et diverses prestations pouvant, pour certaines être payantes. Entrée libre.

  • 13/10/19 | Lascaux IV gratuit pour les écoliers et collégiens périgourdins

    Lire

    L'entrée à Lascaux 4 à Montignac, est gratuite pour les écoliers du primaire et les collégiens de Dordogne, du 1er novembre au 31 mars 2020, dans le cadre de sorties scolaires. Le département répond ainsi à une demande des enseignants qui estiment que les billets d'entrée coûtent trop chers pour organiser des sortie scolaires. La Sémitour, qui gère Lascaux, a accepté de baisser ses tarifs. Le département de la Dordogne prend en charge la compensation financière.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | SIA 2019 : opération séduction pour le Périgord à Paris

28/02/2019 | Ce mercredi 27 janvier, au salon de l'agriculture, c'était une journée spéciale Périgord. L'occasion de mettre en avant les produits mais aussi le territoire.

Jusqu'à dimanche, deux cuisiniers professionnels subliment les produits du Périgord

Cette année, le conseil départemental de la Dordogne a souhaité s'offrir un stand rien qu'à lui au salon de l'Agriculture à Paris. La collectivité a souhaité développer deux axes majeurs pour faire la promotion de son territoire : la gastronomie et ses filières agricoles à travers des animations culinaires proposées jusqu'au dimanche 3 mars et le tourisme avec la présence des offices du tourisme. Seul gros bémol, seules cinq entreprises dont deux agricoles du département ont un stand à Paris. Beaucoup invoquent des tarifs trop élevés. Le Département réfléchit à mieux accueillir les producteurs.

Chaque année, au salon de l'Agriculture de Paris, le rituel est immuable. Le Périgord s'affiche à la Porte de Versailles pendant dix jours, malgré une présence de moins en moins nombreuses des producteurs périgourdins. Ils ne sont que cinq cette année qui ont fait ce choix, contre une dizaine il y a encore quelques années. Pourtant, le stand Périgord, les 600 000 visiteurs du Salon ne peuvent pas le manquer. Le stand du Périgord est passé de 60 m2 pour l'édition 2018 à 90 m2 cette année. Hébergé pendant plusieurs années par l'Agence de l'Alimentation Nouvelle Aquitaine pendant quelques années, le Conseil départemental s'est offert un stand bien à lui en faisant appel à une agence bordelaise spécialisée dans la conception et le montage des stands, pour un coût de 100 000 euros, hors charges de personnel. Une douzaine d'agents sont présents chaque jour.

Pour la première fois, les offices du tourisme sont présents sur le stand Périgord


"Cette année, le Département a souhaité faire la promotion de son territoire à travers  ses filières agricoles et sa gastronomie et son tourisme. Le Salon demeure une belle vitrine. C'est pourquoi, cette année, pour la première, on note la première fois, la présence des différents offices du tourisme de la Dordogne, souligne Didier Bazinet, vice président du Conseil départemental en charge d'agriculture. Jusqu'à dimanche, deux cuisiniers professionnels animent le stand. La truffe, le foie gras, l'esturgeon, le canard, la noix, la biscotte artisanale La Chantéracoise sont sublimés par deux  chef Jean-Marc Mouillac et Alain Desseix, qui travaillent face au public, durant toute la durée de la manifestation. Sur place, les deux chefs expliquent notamment aux milliers de visiteurs quotidiens que « dans le canard, tout est bon. On transforme les abats en grillons, les parties nobles en confit, en blanquette avec des cèpes, la carcasse, on en fait une soupe, qui donne du goût aux légumes… »
L'espace accueille également, tout au long de la semaine, un artiste de l’Atelier des fac-similés du Périgord (AFSP), montrant les nouvelles techniques de reproduction des œuvres de l’art pariétal, qui ont servi à la réalisation des dernières versions de Lascaux. À noter que pas moins de 14 responsables d’offices de tourisme locaux se relaient pour répondre aux questions des visiteurs, jusqu’à dimanche 3 mars et les inviter à séjourner en Dordogne, quelques jours. 

 Pour les entreprises périgourdines, un pari

Xavier Gombert, de la brasserie artisanale de Sarlat, a obtenu deux récompenses au concours général agricoleLes producteurs présents se font rares: ils ne sont que cinq. Pour Alexandre Toson, éleveur, gaveur au Buisson de Cadouin, c'est un sacré pari au vu du coût financier. "Nous sommes un des rares éleveurs gaveurs présents à Paris. Cela fait quatre ans que nous venons à Paris. Car février, c'est une saison creuse à la maison. Cela à un coût : Nos 17 m2 de stand s'élèvent à 7000 euros. Il faut ajouter, le transport, le logement, les frais de personnel, au total, cela représente un investissement entre 12 et 15 0000 euros. Il faut couvrir les frais. Cette année, il y a beaucoup moins de monde. L'an dernier, cela s'était bien passé, je redoute une forte diminution, de l'ordre de 40 %." Même son de cloche du côté de la maison Grolières du Bugue, spécialisée en foie gras, qui affiche trente ans de présence à Paris. "les années se suivent et ne ressemblent pas. Certaines années, les  frais ne sont pas couverts. Mais c'est important d'être là, car nous rencontrons nos clients et nous sommes aussi là pour en gagner de nouveaux." Du côté de la brasserie artisanale de Sarlat, son fondateur Xavier Gombert, explique : "Nous avons débuté notre activité en avril 2016, cette année. Nous avons fait beaucoup d'investissements avec de nouveaux matériels, un déménagement. Cela fait la deuxième année, que nous montons à Paris. Je redoute de ne pas couvrir les frais, alors que nous avions bien travaillé l'an passé. On observe une forte baisse de fréquentation sur cette édition." Heureusement, les deux récompenses  affichées devant la tireuse à bière lui redonnent le moral. La Brasserie artisanale de Sarlat a obtenu  une médaille d'or et une médaille de bronze au concours général agricole. 

Quant au conseil départemental de la Dordogne, il est bien conscient de la difficulté des entreprises périgourdines d'être présents à Paris pour des questions de coût. La collectivité réfléchit pour les années à venir à accueillir sur son stand des producteurs.  Didier Bazinet le confirme : "dès demain, nous allons travailler à la prochaine édition du Salon pour définir comment on peut créer un espace de vente pour les producteurs. On s'aperçoit que la promotion ne suffit pas. Même les visiteurs le disent, ils souhaiteraient pouvoir acheter sur place."

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7549
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr