Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/10/21 | Mont-de-Marsan : Une enquête pour accélérer transition écologique

    Lire

    Afin d'associer tous les acteurs du territoire à la transition écologique et de pouvoir mettre en œuvre les actions les plus efficaces, Mont-de-Marsan Agglo a lancé 2 enquêtes publiques. Les habitants et les entreprises ont jusqu'au 15 novembre pour y répondre. Début décembre, après avoir récolter les avis de tous sur les projets et les idées d'actions, plusieurs ateliers de concertation seront organisés afin de co-construire la stratégie de transition écologique. Les enquêtes sont disponibles sur le site de l'agglomération.

  • 25/10/21 | Une ressourcerie à Uzerche

    Lire

    L'association « Aux Pas Perdus » à Uzerche en Corrèze a pour objectif de contribuer à la mise en place d'actions de gestion des déchets en intégrant le réemploi depuis 2017. Les membres de l'association ont décidé de créer une ressourcerie afin de réduire les déchets et leurs coûts de traitement et ainsi développer les filières locales de valorisation. Cette nouvelle activité va permettre de créer 4 emplois. Pour les aider dans cette démarche, la Région a décidé de les soutenir à hauteur de 43 450 €.

  • 25/10/21 | Challenge Positif 2021 c'est parti !

    Lire

    Eurekatech et Grand Angoulême ont lancé le 7 octobre la 2ème édition du Challenge Positif. Ce concours, à la fois local et programme d'apprentissage des techniques de l'entrepreneuriat innovant, ambitionne de détecter et de développer des projets à vertue positive pour le territoire et les habitants. Tout le monde peut déposer jusqu'au 10 novembre un projet innovant sur le site d'Eurekatech. A partir de décembre, les lauréats bénéficieront d'un programme pour apprendre les techniques de l'entrepreneuriat innovant.

  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Solidarité Paysans au chevet des agriculteurs

19/11/2019 | L’association qui vient en aide aux agriculteurs a été reçue le 18 novembre par la Région pour demander davantage de financement…

1

En ce lundi 18 novembre, l’Union Solidarité Paysans Nouvelle-Aquitaine tire la sonnette d’alarme. Chaque année, le nombre d’accompagnement ne cesse de croître alors que les financements diminuent. « La situation commence véritablement à se complexifier », pour Bernard Billy, le président de l’Union régionale. En effet, les aides européennes -FSE- sur lesquelles l’Union comptait ne lui seront pas versées. En cause : un changement de critère dans la grille d’évaluation fin 2018 qui rend inéligible Solidarité Paysans. Pour l'aider, la Région a décidé de rallonger son enveloppe financière...

525. C’est le nombre de familles d’agriculteurs que l’Union Solidarité Paysans Nouvelle-Aquitaine a accompagné en 2018 aux quatre coins de la grande Région. « Un nombre qui ne cesse de croître, plus 50 % en un an », souligne Bernard Billy, président de l’Union régionale. Pour venir en aide à ces agriculteurs en détresse, 13 salariés et une bonne centaine de bénévoles s’affairent quotidiennement à la tâche. « Nous sommes vraiment au bout de la chaîne, car nous passons après tout le monde, après l’Etat, les chambres consulaires. Nous ramassons la misère avant la phase ultime », déplore le président de l’Union.
Ces accompagnements prennent en considération les aspects social et économique de la situation de l’agriculteur. « L’accompagnement n’est pas limité dans le temps. Nous restons aux côtés de l’agriculteur le temps qu’il faut. » Intervenant en binôme, salarié et bénévole ou deux bénévoles ensemble, ces derniers répondent aux appels d’urgence d’un agriculteur qui vient de recevoir une lettre d’huissier concernant la saisie proche d’un bien, d’une femme d’agriculteur qui s’inquiète de voir son mari déprimé et découragé par la perte de son troupeau malade, d’un exploitant qui souhaite arrêter son activité sans connaître le mode opératoire ou encore interviennent lors d’une mise en redressement amiable judiciaire de la ferme par une banque ou un autre créancier. « Nous avons cette force de connaître parfaitement les procédures collectives. Aussi, nous sommes entourés de professionnels sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour aider tous ces agriculteurs. » En 2019, Solidarité Paysans Nouvelle-Aquitaine table sur un accompagnement de 630 familles.

Accompagnement en hausse, financement en baisse
Et pour mener à bien ses actions d’accompagnement, l’Union Solidarité Paysans Nouvelle-Aquitaine est soutenue financièrement par la Région - à hauteur de 57 % de son budget soit 350 000 €-, par des dons et cotisations mais aussi par des Conseils départementaux (Creuse, Corrèze, Gironde, Charente, Charente-Maritime, Vienne et Deux-Sèvres), des communes et communautés de communes. Mais cela ne suffit pas. D’autant que cette année, le FSE, le fond européen, sur lequel l’Union comptait, ne lui sera pas versé. C’est un manque de 100 000 €. En cause, un changement de critère la rendant inéligible.
Les membres du Conseil d’administration se sont donc rendus à l’Hôtel de région à Bordeaux, le 18 novembre, pour demander à Jean-Pierre Raynaud, le vice-président de la Région en charge notamment de l’agriculture, une rallonge d’aide pour pallier ce manque. « Nous avons insisté pour qu’il revoit sa copie. Ce dernier est conscient que le monde agricole souffre, qu’il faut l’aider... » Éric Baudron, le trésorier de l’Union, a senti, lui, que Jean-Pierre Raynaud les invitait à « se poser des limites » car il estime que « nous ne pouvons pas répondre à toutes les demandes au regard de nos forces vives et de nos moyens financiers. Or, l’association depuis sa création n’a jamais refusé d’aider quiconque ». Contacté au lendemain de cette entrevue, le Conseil régional a assuré rallonger son aide, passant ainsi de 350 000€ à 400 000€ en 2020. La Région qui a également souligné qu'elle fera tout pour trouver une solution financière afin de compenser le FSE.

Diversification des ressources
L’Union tente aussi par tous les moyens de diversifier ses ressources. Ainsi, en Limousin, Solidarité Paysans vient d’être reconnue d’utilité publique. « Nous pouvons donc à présent donner des rescrits mécénats ce qui va peut-être inciter des grandes entreprises, des fondations à nous aider financièrement », précise Jean-Louis Bouillet de SP Limousin. Solidarité Paysans Aquitaine et Solidarité Paysans Poitou-Charentes comptent bien en faire de même. Aussi, un travail doit être mené vers les Conseils départementaux. En effet, à ce jour, seuls sept départements sur les douze que dénombre la Région Nouvelle-Aquitaine débloquent une enveloppe financière. Dans l’ancienne Aquitaine, seule la Gironde met la main à la poche. « Les Départements devraient fidéliser leur soutien, pour ceux qui nous aident déjà », souligne Éric Baudron.
Aussi, le film « Au Nom de la Terre » réalisé par Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, qui met en scène la descente aux enfers d’un agriculteur, a permis de récolter 80 000 € pour l'association nationale. En effet, le jour de la sortie, 50 centimes étaient prélevés sur chaque billet vendu auxquels s’ajoutaient 50 centimes par place par cinéma dans tout l’hexagone. « C’est ce genre d’action qui peut nous aider à mieux accompagner nos agriculteurs ». Mais au-delà de cette aide financière, « ce film a également mis en lumière ce que vivent des centaines d’agriculteurs aujourd’hui. Les Langues se sont déliées, certains ont osé prendre la parole et poser des mots sur leur situation. Depuis, nous avons un afflux de demandes d’aides. »
Mais le temps pris pour chercher de nouveaux financements représente un temps perdu pour accompagner tous ces agriculteurs. Ce que déplore vivement l’association. Elle aimerait donc plus de fidélité dans les financements. Dans un contexte agricole où un agriculteur se suicide tous les jours en France, « il nous paraît vital et urgent de maintenir une structure comme la nôtre », conclut Bernard Billy.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Xavier Chambelland - CD47

Partager sur Facebook
Vu par vous
6719
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr