18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Solide, le groupe Euralis continue à investir

11/02/2014 | « Nous exigeons la qualité. En même temps, il est essentiel de maintenir les quantités dans toutes nos activités » affirme son président

Christian Pèes, le président d’Euralis (à g.), aux côtés de Pierre Couderc, directeur général

Une mauvaise météo ainsi qu’un environnement économique morose n’ont pas facilité la tâche d’Euralis en 2013. Le groupe coopératif, dont le siège est installé en Béarn, a toutefois confirmé sa solidité l’année dernière en affichant un chiffre d’affaires en légère hausse. Celui-ci se monte à 1,54 milliard d’euros. Il permet de dégager un résultat net en augmentation de 12 millions à la fin août, date à laquelle Euralis clôture traditionnellement son exercice.

« Nous osons l’excellence » commente Christian Pèes, son président. Avant d’évoquer aux côtés de Pierre Couderc, directeur général, la croissance enregistrée l’an passé par les différents pôles d'activité. 

En progrès sur plusieurs frontsLe pôle  agricole tout d’abord, "où la recherche de nouveaux débouchés pour les céréales a été renforcée, avec 1,35 million de tonnes commercialisées, dont 60% à l’export." Dans le même temps, un accent  a été mis sur le développement de l’agriculture biologique (6 000 tonnes collectées), tandis que des contrats de progrès étaient renforcés avec les agriculteurs, afin de les aider à développer leur exploitation et accroître leur revenu. Ajoutez à cela un coup d’accélérateur donné à la mise en place de circuits courts dans les magasins Point vert. Présentés sous l’appellation « Table des producteurs », ces derniers proposent 500 références : volailles, charcuterie, fromages, fruits et légumes.

Le pôle semences a pour sa part renforcé son budget recherche et développement. Ce qui lui a permis d’enregistrer une progression de son chiffre d’affaires  (+ 20 % pour le maïs, + 30 % pour le tournesol).

En ce qui concerne l’alimentaire, le groupe coopératif a continué à  recentrer ses activités sur ses principaux marchés stratégiques. Cela a concerné  le foie gras à travers les marques Rougié (+ 2 % des ventes en France sur un marché en recul, et + 8 % à l’international) et Montfort. Mais aussi la charcuterie et les produits traiteurs avec la société bretonne Jean Stalaven dont Euralis est le principal actionnaire.

Pour aider les adhérents à diversifier leur production, une filiale commune destinée à la nutrition animale a par ailleurs été lancée avec Sanders, « qui a un vrai savoir-faire dans ce domaine ». « Cela nous permettra d’avoir une palette complète sur la production d’aliments. » 

Les investissements augmentés de 40 %Les conditions météo calamiteuses qu’a connues la région vont  certes peser sur les résultats du prochain exercice (le manque de volume en maïs est estimé à 30%). Le groupe, qui poursuit son désendettement, continue toutefois sur sa lancée.

Plusieurs directions sont suivies.  Les contrats de progrès  passés avec ses adhérents sont développés. Euralis s’est aussi doté d’une organisation qui lui permet d’être plus encore à l’écoute du terrain, expliquent ses responsables. Outre l’accord conclu avec Sanders, le groupe s’est rapproché de la Coopérative des éleveurs des Pyrénées Atlantiques (CELPA). « Car il y a un vrai enjeu à saisir pour la filière bovine, avec un intérêt de plus en plus marqué du consommateur pour les viandes de qualité. » La volonté de « construire des marques fortes et durables », tant en foie gras qu’en produits traiteurs, est de même affirmée.

Quant au pôle semences, il voit le lancement d’une nouvelle gamme de maïs grain demi-précoce, les « dentés tropicaux », obtenue après dix années de recherches. « Elle permet le rendement du meilleur, et la résistance du meilleur. Il existe un potentiel de quatre millions d’hectares sur ce produit au niveau européen. »

Le groupe, qui poursuit son désendettement,  a enfin décidé d’augmenter ses investissements de 40% cette année. Cela lui permettra de renforcer les outils de production traiteur dans les Côtes d’Armor, de développer la capacité industrielle du pôle semence dans le Sud-Ouest et en Ukraine, mais aussi de lancer une filière complète de foie gras en Chine. Cette dernière traitera 300 000 canards dans un site pouvant être étendu à terme pour traiter un million de volatiles. « Mais que les choses soient claires. On ne fait pas cela en Chine pour amener du foie gras en Europe » précise Christian Pèes.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1806
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
FRAB, Chambre agriculture et Interbio main dans la main pour le Mois de la Bio Agriculture | 17/10/2017

La bio à l’honneur en Lot-et-Garonne

Jean-Paul Musset et son fils Julien, qui vient d'acquérir l'exploitation laitière Agriculture | 16/10/2017

Foncier : la restructuration réussie d'une exploitation laitière à Coutras

Vendange en Aquitaine Agriculture | 16/10/2017

CIVB: La petite récolte 2017 obligera à puiser dans les stocks

Le taureau Fanfaron (à droite), un des bovins de la Race Parthenaise présentée au Salon de l'Agriculture 2016 Agriculture | 16/10/2017

Aqui! TV7 : La Parthenaise, nouvel atout charme de l'élevage bovin régional

Le Maraîchage bio est en plein essor en particulier en ceinture bordelaise Agriculture | 12/10/2017

Opération séduction pour la filière bio en novembre

Bertrand Harispuru, éleveur ovin et bovin au pays basque à la retraite Agriculture | 10/10/2017

L'évaluation foncière : l'autre porte d'entrée vers une vente Safer

La chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques donne rendez-vous aux éleveurs ovins le 13 octobre pour ses 13èmes Assises Ovines. Au programme la question de la main d'oeuvre Agriculture | 10/10/2017

Assises Ovines - 3 questions à Patrick Etchegaray, responsable de la commission ovine à la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

ManifCastelnau Agriculture | 07/10/2017

Filière avicole dans le rouge : les Landais unis pour faire payer l'Etat

Marie-Hélène Cazaubon, éleveuse gaveuse à Monsoué, présidente de la Commission Agricultrices - FDSEA 40 Agriculture | 05/10/2017

Crise aviaire et canards gras, reportage à Montsoué

Serge Bousquet Cassagne président de la Chambre d'agriculture47 (à droite) Agriculture | 04/10/2017

« Si quelqu’un a besoin de terres pour s’installer... » Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne

Euralis : du maïs semences pour toute l'Europe Agriculture | 03/10/2017

Euralis : des semences de maïs pour toute l’Europe

Visuel du projet du bâtiment Agrocampus Agriculture | 26/09/2017

Technopôle Agrolandes: du numérique à la biosécurité avicole

Maël Gallard et Laura Baillard avec Eirelles, jeune jument de 3 ans Agriculture | 25/09/2017

Pour Laura Baillard et Maël Gallard, leur projet agricole est en bonne voie

Pin Agriculture | 22/09/2017

100e AG des Sylviculteurs du Sud-Ouest : les parasites, « danger numéro un » de la forêt

Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 20/09/2017

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine : "L'Etat ne tient pas ses engagements"