Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/12/20 : Bordeaux-L'Observatoire girondin des libertés publiques organise ce vendredi 4 décembre 18h, Place de la Victoire, un rassemblement contre la loi "Sécurité Globale". Dans ce cadre, la mobilisation du 28 novembre avaient déjà réuni 20 000 personnes+ d'info

03/12/20 : Ce 3 décembre, les communes de Bordeaux et Le Tourne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boue pour la période du 9 au 11 mai 2020.

03/12/20 : Valéry Giscard d'Estaing est mort ce 2 décembre à 94 ans. Son élection en 1974 a été considérée comme un tournant dans le cours de la société française avec l'abaissement à 18 ans de l'âge de la majorité et le soutien à la loi sur l'IVG de Simone Veil

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/12/20 | Une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret

    Lire

    La société BFM Biométhane a été créée par trois entreprises agricoles pour porter une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret dans les Landes. Dans le cadre du projet, plutôt que d'être détruites avant l'implantation de la culture principale, les cultures intermédiaires seront valorisées grâce à la méthanisation à des fins énergétiques. Le projet permettra d'éviter l'émission de 4600 tonnes équivalent CO2. Pour la construction de cette unité de méthanisation, la Région vient d’allouer une subvention de 700 000 euros.

  • 04/12/20 | La Flow Vélo poursuit son développement sur Grand Cognac

    Lire

    La Flow Vélo, qui relie l’Ile d’Aix à Thiviers longe le fleuve Charente et termine son tracé au coeur du Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin. Un plan global d’aménagement a été élaboré pour mettre en œuvre le tracé définitif en garantissant la qualité et la sécurisation du parcours. C’est dans ce contexte que l’agglomération de Grand Cognac prend en charge la réalisation d’un linéaire de 35km au travers 3 phases de travaux. La 3ème phase, correspondant à l’aménagement entre Jarnac et Angeac bénéficie d’une aide régionale de 316 000 euros.

  • 04/12/20 | Restauration des zones humides en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l'appel à projets « restauration des zones humides de têtes de bassin versant », la communauté de communes Ventadour-Egletons-Monédières en Corrèze, propose d'accentuer son action avec la reconquête pastorale de zones humides dégradées du bassin versant du ruisseau d'Egletons, ainsi que la restauration des fonctions hydrologiques et du potentiel d'autoépuration de la zone humide du Maumont. La Région vient d’attribuer une aide de 61 000 euros à la Communauté de Communes pour les travaux d’investissement.

  • 03/12/20 | Exelus poursuit sa quête de l'innovation

    Lire

    La société bordelaise Exelus, spécialisée dans la télé-médecine, lance un programme afin que la start-up soit LA référence dans ce domaine pour les professionnels de santé. Ce qui fait qu’elle se démarque? Son offre complète et évolutive ainsi que son avance en matière d’innovation. Un programme qui mobilisera 13 salariés jusqu’en mars 2022. Exelus reçoit le soutien du Conseil régional avec une aide à hauteur de 400 000€. Pour information, la start-up commercialise depuis 2016 la plateforme de télé-médecine Nomadeec, leader sur le marché français.

  • 03/12/20 | Le projet « Dock de légumes » va voir le jour

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente de la Région Nouvelle-Aquitaine, celle-ci vient d’attribuer une aide de 55 842 euros au projet « Dock de légumes » porté par la Communauté d’Agglomération de Grand Angoulême. Cette action vise à préfigurer les équipements et services collectifs nécessaires pour sécuriser et développer les productions maraîchères biologiques et locales. Plusieurs études ont déjà été menées afin de réaliser l’état des lieux de l’écosystème agricole et alimentaire territorial notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | "Sortir des pesticides": Néo Terra et la Région passent à l'action

18/02/2020 | Eleveurs béarnais et producteurs lot-et-garonnais vont pouvoir bénéficier de financements régionaux pour accompagner leur passage à une réduction drastique des pesticides

Blonde d'Aquitaine sur les côteaux en Béarn

Votée en juillet dernier, la feuille de route Néo Terra du Conseil régional d'Aquitaine, qui a pour objectif d'accompagner et accélérer la transition écologique commence d'ores et déjà à se décliner en financements pour la mise en œuvre d'actions concrètes. Exemple dans le secteur agricole avec l'appel à manifestation d'intérêt « Sortir des pesticides » lancé par la Région et l'Agence de l'eau Adour Garonne et dont les deux projets lauréats s'apprêtent à recevoir les fonds votés par les élus régionaux le 10 février dernier. Les bénéficiaires : 120 éleveurs de Blondes d'Aquitaine en Béarn et une quarantaine de producteurs de fraises et tomates sous serre dans le Lot-et-Garonne. Autant d'agriculteurs qui, par le biais de la chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques pour les uns et de la Coopérative Valprim pour les autres, s'engagent à des réductions « drastique » d'intrants sur leurs exploitations.

Avec l'ambition de sortir des pesticides d’ici 2030, mieux vaut ne pas trop traîner dans la mise en ouvre des objectifs... Doté d' une enveloppe de 570 000 € de crédits régionaux, en complément deS 580.000 € de financements de l’Agence Adour Garonne. l'appel à Manifestation d'intérêt du même nom, « sortir des pesticides », a donc d'ores et déjà désigné ces deux lauréats, et l'attribution de la partie régionale des aides a été votée le 10 février dernier.

En Béarn: 120 éléveurs sur 7800 ha sur la voie de la Haute Valeur Environnementale
Première des bénéficiaires, la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques sur un projet dédié à 120 éleveurs de bovins viande, race Blonde d'Aquitaine, installés sur les coteaux du Béarn et des Barthes ou sur les coteaux du gave de Pau et de Ger. Si ces éleveurs, qui pèsent à eux seuls 7800 ha, sont déjà engagés dans une démarche de réduction des pesticides dans le cadre d'un accompagnement par l'Europe (MAEC polyculture élevage), le projet (sur 3 ans) retenu par l'AMI permet d'aller plus loin ; les éleveurs s'engageant à certifier leur exploitation « Haute Valeur Environnementale ». Et le niveau d'engagement concernant la réduction des produits phytosanitaires est pour le moins important. Est en effet posée, « une baisse de 50% de l'IFT (Indice de fréquence de traitement) d'exploitation par rapport à l'IFT régional en année 3 et une baisse de 25% de l'IFT de l'exploitation en année 3 par rapport à sa moyenne des trois années du projet ».

Pour cela, la stratégie visée est de s'appuyer sur les ressources herbagères pour diminuer l'utilisation de pesticides avec une agriculture de conservation des sols pour répondre aux enjeux agro écologiques. Autre point à travailler selon la Chambre d'agriculture: favoriser l'autonomie alimentaire qui permettra de développer des cultures plus économes en intrants et de mieux valoriser l'herbe.

Concrètement, la délibération votée à l'occasion de la commission permanente le 10 février dernier indique que « la sollicitation financière de l'AMI ne porte que sur la partie amont du projet avec l'indemnisation des agriculteurs. Les actions collectives seront prises en charge dans le cadre du programme Agroréseau (porté par la Chambre d'agriculture et département, ndlr). Le suivi IFT et la certification Haute Valeur Environnementale seront pris en charge par la chambre d'agriculture 64 et /ou l'agriculteur. »
Au total sur un projet estimé à 1 279 300,00 €, la Région Nouvelle-Aqutaine et l'Agence de l'Eau Adour Garonne apportent chacune 360 000 € soit, ensemble, plus de 55% des financements totaux.

En Lot-et-Garonne: l'ambition exemplaire des producteurs de Valprim
Autre exemple concret de la volonté des acteurs de s'engager et de celle de la collectivité ragionale de mettre en oeuvre ses ambitions, du côté des producteurs et de fraises et tomates sous serre (dont 55% sont déjà en Ecoserre) de la coopérative Valprim en Lot-et-Garonne. L'objectif du projet retenu dans le cadre de l'Appel à Manifestation d'Intérêt vise « une réduction de 50 à 80% des IFT par rapport aux références de la coopératiuve et de 74% par rapport à la référence régionale » en ce qui concerne la culture de tomates et, « en culture de fraises, une réduction de 50 à 60 % par rapport aux références de la coopérative et à 62% par rapport à la référence nationale ». Là encore l'ambition est exemplaire.

Pour y parvenir le plan d'action de Valprim consiste à accentuer la veille et l'innovation et synthétiser les solutions de protection des plantes. Une fois les solutions innovantes validées, les techniques seront déployées chez les producteurs. Pour cela la coopérative propose de renforcer le conseil agronomique aux agriculteurs avec plus d'échanges de bonnes pratiques ou encore l'intervention de consultants spécialisés. « Un accompagnement dans leurs réflexions stratégiques sur les outils de production sera également mené » assure la coopérative.

Enfin, « le surcoût engendré par les pratiques et les investissements mis en oeuvre doit être compensé par de la création de valeur. C'est pourquoi Valprim souhaite déployer le label Zero résidus de pesticides avec la mise en place d'un plan marketing et commercial », détaille la délibération du Conseil régional. Concrètement, sur un plan de financement de 596 676,00 €, l'aide régionale se monte à 210 000 € soit 35% du total, en appui du financement de 220 000€ accordé par l'Agence de l'eau.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
15370
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques