Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Tech-Ovin accueille 200 exposants à Bellac les 8 et 9 septembre

06/09/2021 | Le salon Tech-Ovin se déroulera à Bellac, en Haute-Vienne, avec 200 exposants attendus et des milliers de visiteurs

Le salon Tech-Ovin se déroulera à Bellac avec 200 exposants attendus et des milliers de visiteurs- photo archive

C’est la dernière ligne pour les organisateurs du salon professionnel Tech-Ovin qui sera inauguré, mercredi 8 septembre à 11h par Alain Rousset, président de la Région et Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne. Durant deux jours, ce salon unique en France et en Europe, accueillera 200 exposants au camping des Rochettes, à Bellac où plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, éleveurs et grand public, sont attendus. Deux nouveautés seront à découvrir, le village connecté et le pôle travail avec des technologies pour faciliter la vie des éleveurs. La veille du salon se tiendra pour la première fois à Limoges le congrès de la Fédération nationale ovine (FNO) avec plus d’une centaine de congressistes réunis autour des enjeux de la PAC et de l’adaptation des exploitations.

C’est à un double événement que sont conviés les éleveurs ovins de l’Hexagone. Le 7 septembre, une centaine prendront part au congrès de la Fédération nationale ovine au stade de Beaublanc, à Limoges, avec une table ronde sur le thème «  Adaptation de l'élevage aux enjeux socio-économiques en étant attentif au contexte géopolitique ». La PAC sera au cœur des débats après le projet retoqué de la FNO. « Nous avions travaillé un an et demi sur ce projet ambitieux qui correspondait un peu au plan sur la recherche d’amélioration de la productivité numérique des exploitations et de la performance économique, explique Jean-François Dubaud, président de la FDO 87, mais il a été recadré par les contraintes du contrôle de Bruxelles qui oblige maintenant à prévoir l’enveloppe budgétaire nécessaire un an à l’avance sans possibilité de l’adapter d’une année sur l’autre. Aujourd’hui, on se bat pour garder l’enveloppe et utiliser le maximum prévu sachant qu’elle baissera de 3 M€ tous les ans. On démarrerait à 107 millions pour finir à 95 en fin de PAC ». Il reste encore en suspens le maintien de l’aide à l’installation soit un bonus de 6€ par ovin demandée par la FNO. « A priori, cette mesure ne devrait pas être remise en cause » estime-t-il. Environ 120 congressistes seront présents à Limoges, soit un peu moins que les années précédentes en raison du contexte sanitaire.

La transmission comme fil rouge

La table ronde de l‘après-midi constituera le second temps fort du congrès. « L’idée est de savoir comment préparer les élevages français à d’éventuels accords de libre-échange signés avec la Nouvelle-Zélande et l’Océanie et, suite au Brexit avec la Grande-Bretagne, poursuit-il. Ce sera un premier ressenti des acteurs de la filière afin d’être le plus concurrentiel possible». Au niveau départemental, la FDO doit faire face à un autre défi à savoir, la transmission des exploitations en mettant en relation cédants et repreneurs. « Malheureusement tous les cédants ne sont pas remplacés constate-t-il, cela pose un vrai problème pour maintenir une filière de qualité. Nous essayons de le faire prendre en compte à tous les étages décisionnaires afin de trouver des solutions plus adaptées à notre territoire en termes d’investissements pour que nos exploitations retrouvent de la technicité perdue par manque de moyens ».

 

Nicolas Faurie Directeur de Tech-Ovin et Claude Souchaud, le président, ont préparé des nouveautés pour cette 12ème édition.Nicolas Faurie Directeur de Tech-Ovin et Claude Souchaud, le président, ont préparé des nouveautés pour cette 12ème édition

La transmission sera aussi l’un des sujets phare abordés lors du salon Tech-Ovin à Bellac, les 8 et 9 septembre. Les organisateurs ont préparé cette 12ème édition avec passion et détermination, ce sera d’ailleurs son slogan au travers du hashtag PassionMouton. « Ce rendez-vous, unique en France et en Europe est le résultat de collaborations exceptionnelles qui s’étoffent au fil des éditions, assure son président Claude Souchaud. Il est dédié à tous les éleveurs d’ovins lait et viande, de montagne, de zones défavorisées, intermédiaires ou plaines ».
Si l’édition 2019, Tech-Ovin alternant avec le salon international Capr’Inov, avait enregistré 15 000 visiteurs, celle-ci devrait en attirer un peu moins en raison du contexte sanitaire bien que toutes les mesures nécessaires seront en place pour attirer professionnels et grand public. « Le pass sanitaire sera obligatoire et le masque également sous les chapiteaux explique Nicolas Faurie, directeur du salon. Il faudra respecter les gestes barrière et il sera possible de se faire dépister à l’entrée de 8 h à 16 h les deux jours avec des tests antigéniques gratuits ».

Toutes les races seront représentées soit pas moins de 36, des plus connues comme les Texel, Vendéen et Romane aux races rustiques ou de montagnes comme Lacaune, Bizet, Blanche du Massif Central, Noir du Velay, Causses du Lot sans oublier le mouton d’Ouessant présent pour la première fois.

Village connecté et travail facilité

Cette 12ème édition accordera une large place à l'innovation avec un espace dédié aux nouvelles technologies baptisé « Le village connecté » où seront présentées des solutions astucieuses pour faciliter le travail des éleveurs comme les colliers GPS, les clôtures virtuelles, l’auto-pesée, l’imagerie 3D, avec des mini-conférences sur le numérique, des animations et des spécialistes pour répondre à toutes les questions.

Autre nouveauté, un pôle sera consacré au travail, pour travailler mieux et moins grâce à des solutions innovantes visant à optimiser les conditions d’exercice des éleveurs en production lait et viande. On pourra tester en accès libre des applis comme Equip’Innovin 3D pour visualiser l’aménagement de la bergerie ou regarder les vidéos de la bergerie futée. « Le reproche fait à ce métier est le nombre d’heures de travail, souligne Claude Souchaud. Des solutions existent pour améliorer les conditions de travail et le bien-être animal, ce sont des sujets qui préoccupent les éleveurs ».

Lieu d’échanges consacré au renouvellement des générations, le pôle Avenir abordera la délicate question de la transmission animé par les Jeunes Agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine. L’ensemble des partenaires de l’installation, de la transmission, de la formation et de l’emploi seront réunis sous un même chapiteau pour informer les étudiants, les porteurs de projet, les candidats à la transmission… Une session d’accueil d’actifs invitera les porteurs de projet voulant s’installer en ovin à découvrir le territoire, à rencontrer des cédants et à visiter des exploitations. « Le but est de valoriser les mises en relation avec l’appui de la Chambre d’agriculture et des organisations dédiées à l’installation assure le président. Tout sera mis en œuvre pour que les cédants trouvent un maximum d’informations en toute discrétion afin qu’ils repartent avec plus d’idées qu’en arrivant. Et pour les jeunes, ce sera l’occasion de trouver chaussures à leurs pieds ».

Le pôle De l’herbe au revenu abordera les questions d’actualité concernant les fourrages d’été à implanter, les règles de pâturage à respecter dans les vergers et les vignes, de même que les nouveautés en matière d’environnement. Sur le pôle Chiens de troupeaux, l’Association départementale des utilisateurs de chiens de troupeaux (ADUCT 87), l’Institut de l’élevage et la MSA renseigneront les visiteurs sur les techniques adaptées à leur exploitation avec une aide pour l’accompagnement au dressage.

Sur le pôle laine co-animé par l’Atelier Laines d’Europe, Lainamac, Laines locales réseau Limousin et le Collectif Tricolor, une exposition valorisera les laines en France en mettant en avant dix entreprises. Des démonstrations en continu seront proposées sur le filage au rouet. Le pôle Tonte sera animé par l’Association des tondeurs de moutons qui organisera un concours. Sur le pôle Lait sera présentée une vitrine de la filière lait de brebis coordonnée par l’association France Brebis Laitière en lien avec le Comité national brebis laitières qui fêtera ses 30 ans. Enfin, sur le pôle Viande, avec l’appui d’Interbev, auront lieu des démonstrations de découpe de carcasses dans l’objectif de promouvoir l’agneau en montrant comment l’adapter aux nouvelles habitudes de consommation. Durant ces deux jours, plus de 60 mini-conférences sont programmées (programme sur www.techovin.com)

La Région accompagne la filière ovine tant pour la promotion des produits que pour l’adaptation des modes de production, conformément aux objectifs de transition écologique et énergétique de son programme Néo Terra. Des groupes de travail se réuniront durant le salon pour finaliser la feuille de route régionale d’ici la fin de l’année. Pour cette édition, la Région a octroyé une aide de 100 000 € à l'association qui organise le salon. Alain Rousset, président de la Région et Jean-Pierre Raynaud, vice-président en charge de l'agriculture et de la transition agroécologique, participeront à l'inauguration le 8 septembre à 11h. Pour 2023, le salon devrait prendre une nouvelle dimension européenne, ce qui était l’objectif des organisateurs pour cette année, objectif retardé par la crise sanitaire.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2255
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr