Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Technopôle Agrolandes: du numérique à la biosécurité avicole

26/09/2017 | Bien qu'encore "hors les murs" pour une bonne année, le Technopôle Agrolandes est déjà en action pour l'agriculture de demain, bio-sécurité au premier plan.

Visuel du projet du bâtiment Agrocampus

Dans les Landes, « ce n’est pas parce que la Technopole Agrolandes n’a pas encore de murs que rien ne se passe », c’est en substance, le message qu’ont fait passer ce mardi les responsables du déjà pré-existant Groupement d’Intérêt Public Agrolandes, qui a récemment validé ces 3 axes stratégiques du Technopole du même nom, dédié à la création de nouveaux services de l’agroalimentaire et de la chimie verte. Parmi ces axes figure l’animation du Cluster biosécurité, lancé en mai dernier à l’initiative de la Région Nouvelle-Aquitaine, et pour lequel les équipes sont déjà à l’œuvre. Au programme notamment, la réalisation d’une cartographie des filières volailles et palmipèdes, s’étendant au-delà des frontières de la région. Un outil de prévention contre la diffusion d’une éventuelle nouvelle épizootie.

Agrolandes, dont « la première pierre de réflexion a été posée en 2012 par Henri Emmanuelli », rappelle son successeur Xavier Fortinon, n’a toujours pas de murs, mais les choses avancent. Les premiers travaux s’annoncent à Haut-Mauco sur l’emprise foncière de 90 ha destinée au projet. En effet, le début de la construction de l’Agrocampus,  le « centre névralgique de la Technopole », qui accueillera les équipes de la Technopole et une pépinière d’entreprises est annoncé pour la fin de l’année. Un bâtiment de 1600 m2 qui donnera corps au projet, en attendant la réalisation à terme d’une zone d’activité…

"Un réseau de 100 à 200 fermes connectées"
Mais en attendant la coupure de ruban, prévue pour fin 2018 début 2019, les représentants du GIP, qui fédère institutionnels et une association d’une trentaine d’entreprises de l’agri-agro, rappelaient ce mardi, que le Technopôle a d’ores et déjà acté les 3 axes stratégiques de son action.
D’abord, « l’agriculture numérique » avec comme point d’appui, un projet d’une plateforme expérimentale de grande ampleur via un réseau connecté de fermes. L’idée ici est de « permettre des démonstrations technico-économiques de produits et services innovants sur un réseau de 100 à 200 fermes connectées », imaginent facilement les responsables.
Ensuite, « la valorisation des déchets et coproduits de l’agroalimentaire et de l’agriculture (dont la sylviculture), incluant également la question du stockage de l’eau et de la réutilisation des eaux usées ». Un axe stratégique en adéquation avec la réalité économique du territoire, les filières volailles, truite, maïs et pin produisant un gisement d’1 million de tonnes par an.
Enfin, 3ème pilier du GIP Agrolandes : l’animation du cluster Biosécurité. Une thématique qui s’est « imposée » d’elle-même au regard de la criticité de la situation, et les craintes de nouvelles crises pour les filières volaille et canard, confie volontiers Xavier Fortinon.

Philippe Carré, Xavier Fortinon, Thierry Zurcher et Marc Chazaux

Vers une cartographie de la filière avicole et palmipède en temps réelConstitué par un réseau d’acteurs de professionnels et d’entreprises de la filière, d’acteurs académiques ainsi que des institutionnels, dont le CIFOG, les chambres consulaires, les collectivités locales, et les services de l’Etat, le Cluster a déjà démarré ses premières actions de manière très concrète. La (pour l’heure) petite équipe de Marc Chazaux, Directeur d’Agrolandes est en effet déjà mobilisée, depuis les bureaux du Conseil départemental, sur une mission de cartographie de la filière avicole et palmipède en temps réel. « Il s’agit de savoir où se trouvent les sites d’élevage, les ateliers de gavages, les sites industriels, quels sont les circuits de transports, etc… L’objectif étant, dès l’identification d’un foyer, de pouvoir stopper les flux et ainsi diminuer le risque de propagation d’un virus », explique Thierry Zurcher, ex directeur général du groupe coopératif Maïsadour, et, dont le successeur Philippe Carré vient également de prendre la suite à la présidence de l’Association Agrolandes Entreprises. Une cartographie qui va s’étendre sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, mais aussi sur la région Occitanie « voire dans les Pays de Loire, où la filière volaille est importante », indique Xavier Fortinon, Président du Conseil départemental et du GIP Agrolandes. Commandée par le CIFOG, la publication de ce travail est prévue dès ce mois de novembre afin de permettre aux professionnels d’être dès cette année, totalement opérationnels en cas de nouvelle alerte virale.

Autre chantier prioritaire du cluster bio sécurité: l’inventaire et la hiérarchisation des risques de propagation du virus sur l’ensemble de la filière gras/maigre. Un premier rapport d’étape est attendu pour la fin de l’année. « L’idée est de repérer quels sont les points critiques de risques à chaque étape de la filière : l’élevage, le transport, l’abattage,… Ce n’est qu’une fois repérés et hiérarchisés, qu’on pourra régler les problèmes et points de faiblesses les uns après les autres. », explique Thierry Zurcher. Bien sûr aussi au cœur des réflexions du GIP, la vaccination des volailles et palmipèdes.
Au total autant de thématiques de travail, qui tout en étant ancrées dans le territoire et son tissu économique donnent aussi au Technopôle une visibilité nationale. Condition d’importance s’il en est pour en assurer son succès et son attractivité auprès des entreprises, et à travers elle, celle du département.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : ©Nathalie LARRADET Architecte

Partager sur Facebook
Vu par vous
55182
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr