« Métropole et Informations : le numérique change tout ! »
5e Rendez-vous d'aqui! à Cenon le 25 septembre !

02/09/15 : L'exposition itinérante consacrée à Lascaux qui a fait escale à Paris, de mai à fin août à la Porte de Versailles, a été boudée par le public. Elle accueilli 60 000 visiteurs, bien loin du seuil de rentabilité estimé à 130 000 entrées.

02/09/15 : Annoncée initialement fin septembre, c'est finalement le 9 octobre qu'ouvrira la Promenade Ste-Catherine, complexe situé en plein coeur de Bordeaux. Le centre commercial de 35 boutiques et restaurants sera ouvert tous les jours y compris le dimanche.

01/09/15 : Environ 80 personnes ont donné le coup d'envoi des vendanges le jeudi 27 août au château Carbonnieux (appellation Pessac-Léognan). Le domaine est chaque année l'un des premiers à entamer les récoltes. Elles devraient se poursuivre jusqu'à mi-octobre.

01/09/15 : En raison des orages, 15 000 foyers ont été privés d'électricité lundi soir dans les Pyrénées-Atlantiques où le vent a soufflé jusqu'à 110 km/h.

31/08/15 : Mise en vigilance orange du Lot-et-Garonne en raison de violents orages prévus en fin d'après midi (17/18h) et pendant 2/3h. 20 mn d'eau devraient tomber. Localement de forts coups de vent (90 km/h) et des averses de grêle sont attendus.

31/08/15 : Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, a présenté ce samedi 29 août à La Rochelle, la structure de son site de campagne auprès des militants des 12 fédérations PS d’Aquitaine Poitou-Charentes Limousin.+ d'info

27/08/15 : Serge Lamaison, ancien maire et conseiller général PS de Saint-Médard en Jalles, a donné sa démission du Conseil municipal ce jeudi dans une tribune libre qui paraîtra la semaine prochaine, après plus de 30 ans à la tête de la commune.

27/08/15 : Les études à la Kedge Business School, partagée entre Bordeaux et Marseille, coûtent de plus en plus cher : 34 200 euros pour couvrir les 3 ans de scolarité des étudiants, soit 1670 euros de plus qu'en 2014 et 5700 euros de plus qu'en 2013 (+20%).

21/08/15 : La seconde période d'inscription à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, pour l'année universitaire 2015/2016, va se dérouler du 27 août au 4 septembre 2015, pour l'ensemble des filières.+ d'info

19/08/15 : Comme l'a fait la SEPANSO, une dizaine de riverains du bassin industriel de Lacq (64) vont porter plainte pour dénoncer les nuisances ayant été provoquées par des fumées irritantes et dont l'origine reste ignorée. Des enquêtes sont en cours.

Les amis d'aqui.fr - Colloque 2015 à Cenon
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 02/09/15 | Régionales: Alain Rousset s'intéresse à la future grande forêt

    Lire

    Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la futur grande région,a rencontré ce 1er septembre, à Limoges les acteurs des interprofessions de la filière Forêt-Bois d’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes. L'occasion de prendre la mesure de ce qui deviendra, avec 2.8 M ha, la plus grande forêt de France après la fusion des 3 régions. Représentant plus du quart de la récolte de bois français et dotée d'une grande diversité d'essences de bois, la filière concerne 28 000 entreprises pour un chiffre d’affaires de 9.7Mds€ (dont 1.6 à l’export).

  • 02/09/15 | Une cinquantaine d'agriculteurs de Dordogne manifesteront à Paris demain

    Lire

    Après une série d'actions pendant toute la période estivale, les syndicats agricoles majoritaires Périgourdins restent mobilisés. La FDSEA, les jeunes agriculteurs et les producteurs de lait affrètent un bus pour la manifestation nationale qui a lieu demain à Paris au départ de Périgueux. Ils seront donc une cinquantaine de Périgourdins à rejoindre leurs confrères de la France entière "pour demander des mesures d'urgence sur les prix et pour redonner de l'ambition à l'agriculture française."

  • 02/09/15 | Aquitaine : une nouvelle direction au sein de la Caisse des Dépôts

    Lire

    En ce mardi 1er Septembre, la Caisse des dépôts de la région Aquitaine fait également sa rentrée. Anne Fontagnères, anciennement à la tête de la direction des retraites de Bordeaux, a pris ses fonctions en tant que directrice régionale, inter-régionale et préfiguratrice de la grande région. La Caisse des Dépôts va elle aussi s'adapter, mais assure dans un communiqué que l'ensemble de ses implantations sur le territoire sera maintenu.

  • 02/09/15 | Rentrée politique : Gilles Savary au chevet des "zones en tension"

    Lire

    A l'heure de la rentrée scolaire, les élus politiques ont fait la tournée des établissements scolaires. Gilles Savary, député de la 9ème circonscription de Gironde, s'est rendu dans la Communauté des Communes de Montesquieu et du Val de l'Eyre, deux "zones en tension". Le député a confirmé que plusieurs établissements devraient être agrandis d'ici 2018 pour contenir la saturation, comme à Mios ou un nouveau collège sera construit (905 élèves pour une capacité de 700 places actuellement).

  • 01/09/15 | Ours des Pyrénées : une lettre ouverte à Ségolène Royal

    Lire

    La Coordination Associative Pyrénéenne pour l'Ours (CAP Ours) a adressé une lettre ouverte à la Ministre de l'Écologie concernant la restauration de la population des ours dans les Pyrénées. "Le ministère doit assumer ses responsabilités et agir enfin concernant notamment l’urgence de la réintroduction d’ours en Pyrénées-Occidentales. Après le délai de 9 mois accordé au comité de massif, il est indispensable de publier au plus vite un Plan national d’actions", a notamment écrit le collectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture

Agriculture | Une initiative exemplaire née en Lot-et-Garonne : Thematik'eau pour une gestion pluriannuelle de l'eau

21/10/2013 | « L'ambition première du GIE est d'aborder l'eau sous le forme d'une gestion pluriannuelle concertée avec l'ensemble des acteurs du territoire ».

Thématik'eau

Créé par huit coopératives agricoles, agroalimentaires et économiques lot-et-garonnaises, au début des années 2000, le Groupement d'Intérêt Economique « Filières Qualité Services », aujourd'hui appelé « Thématik », a pour ambition première de mettre en commun ses pratiques et ses savoir-faire pour trouver des solutions individuelles ou collectives. Après avoir travaillé sur la traçabilité informatisée et le développement durable, aujourd'hui, le GIE s'attaque à la problématique de l'eau. Explications de Franck Brosset, animateur du GIE Thématik...

@! : Depuis 2010, le GIE réfléchit autour de la question de l'eau. Pourquoi ?
F. B. :
Les travaux du GIEC, le Groupement des experts intergouvernementaux sur le climat, ont confirmé que le changement climatique était inéluctable. Aussi, avec les phénomènes climatologiques des années 2003, 2007 et 2011, les préoccupations communes du GIE se sont tout naturellement tournées vers l'eau, la ressource en eau, l'usage de l'eau, les relations et les éventuelles gestions de conflits autour de l'eau en agriculture, agroalimentaire. Et pour mieux aborder ces questions, le GIE a accueilli de nouveaux membres. Aujourd'hui, 16 entreprises et coopératives le composent pour réfléchir et agir autour de cette problématique.

@! : En 2012, le SIAD, le Salon international de l'agriculture durable d'Agen, portait sur la thématique de l'eau. Quelle place a tenu le GIE dans ce salon ?
F. B. :
Le SIAD fut la première initiative qui fit écho à notre travail. Pour l'occasion, nous avions réalisé un outil mettant en avant les engagements et les actions de chaque membre du GIE sur le dossier de l'eau. Pour nous, cette participation fut une sorte de formalisation de nos travaux. Après le SIAD, nous avons entrepris un travail de recensement de nos activités et de nos engagements, de nos preuves sur les volets quantitatifs et qualitatifs. Ce qui nous a menés à la réalisation du document « thematik'eau » en juin 2013, qui s'adresse aux acteurs et décideurs de l'eau.

@! : Que dit ce document ?
F. B. :
Ce document met en avant les 6 engagements du GIE : promouvoir notre gestion innovante et économe de l'eau, s'adapter à un climat de type méditerranéen, créer des réservoirs de « nouvelle génération », préconiser une recharge gravitaire des nappes alluviales et karstiques, préférer des pratiques respectueuses de la qualité de l'eau et climatiser les villes.

@!: Vous avez déjà rencontré de nombreux acteurs locaux. Avez-vous des exemples concrets d'échanges probants ?
F. B. :
Notre légitimité nous a été confirmée après le SIAD 2012 lorsque nous avons rencontré des acteurs de terrain. A partir de l'automne 2012, nous avons été conviés et acceptés dans des discussions autour de l'observatoire hydrologique départementale pour le Lot-et-Garonne, de la prospective Garonne 2050 avec l'Agence de l'Eau, de la préparation du prochain arrêté cadre départemental sur la gestion de crise sécheresse et de travaux au niveau régional sur l'eau et le climat. Nous séduisons, car notre initiative est unique et originale. Nous sommes un collectif d'acteurs économiques qui se prennent en main et qui proposent des solutions ou des pistes de travail et de réflexion.

@! : Existe-t-il, aujourd'hui, une vraie prise de conscience des conséquences du réchauffement climatique ?
F. B. :
Oui ! Il existe une vraie prise de conscience du changement climatique, de ses impacts sur la ressource en eau et de ses impacts sur les activités économiques notamment agricoles. L'ambition du GIE est bien d'aborder l'eau sous la forme d'une gestion pluriannuelle concertée avec l'ensemble des acteurs. Nous ne voulons pas réfléchir à une crise quand elle est là sous nos yeux. Notre réflexion porte sur comment mettre en œuvre les outils et moyens pour éviter les crises du mois d'août et faire en sorte de réutiliser l'eau stockée à bon escient, pendant les périodes excédentaires, dans les périodes déficitaires. Grâce à cela, nous n'aurons plus ces périodes déficitaires et conflictuelles. Et nous répondrons aux besoins de tous les acteurs et enjeux économiques.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Thématik

Partager sur Facebook
Vu par vous
2277
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires