Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/07/19 | L'A63, "boulevard urbain" gratuit pendant le G7 de Biarritz

    Lire

    La nouvelle est venue hier de la sous-préfecture de Bayonne, l'autoroute A63 va faire office de rocade de contournement des agglomérations bayonnaises, angloyes et biarottes pendant les trois jours du G7 du 24 au 26 août en accord avec Vinci, la Communauté d'agglomération et le Syndicat des mobilités. En effet, les deux axes principaux, RD210 (ex Rn10) et une partie du BAB seront "gelés", comme l'aéroport et les gares de Bayonne à Guéthary seront fermées. Avec le flot de vacanciers qui utilisent l'autoroute en cette fin du mois d'août Bison Futé va perdre les pédales….

  • 19/07/19 | Squats : la métropole ouvre un gymnase

    Lire

    Après l'annonce par la préfète Fabienne Buccio de la poursuite de la fermeture des squats et habitats précaires, notamment sur l'agglomération bordelaise, Bordeaux Métropole a annoncé ce vendredi la mise en place d'une ouverture temporaire du gymnase Thiers dans le quartier de la Bastide, à condition que des associations en gèrent l'accueil. 150 places se sont ouvertes ce vendredi soir, la métropole en cherche actuellement le double.

  • 19/07/19 | Job‐dating inversé à la Cité de la Formation (CFP) à Marmande le 22 juillet

    Lire

    Val de Garonne Agglomération et la Cité de la Formation de Marmande organisent une rencontre entre les jeunes diplômés et les employeurs du territoire le lundi 22 Juillet de 17h à 19h sur le Plateau Technique Soudage de la CFP. Entreprises, agences intérimaires, groupements d’employeurs, partenaires de l’emploi sont conviés pour participer à cette rencontre sous forme de job‐dating inversé, car ce seront les candidats qui seront installés devant leur cabine de soudage et les employeurs qui viendront à leur rencontre.

  • 19/07/19 | Le Centre Expert Autisme du Limousin a fermé

    Lire

    Sur décision de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, le Centre Expert Autisme du Limousin a fermé ses portes le 1er juillet dernier. Depuis 2014, ce centre de la Haute-Vienne assurait le diagnostic et la prise en charge de tous les enfants de 0 à 6 ans avec autisme. Face à cette fermeture, l’association Autisme Limousin a déposé un recours devant le tribunal administratif de Bordeaux.

  • 19/07/19 | Opération « Nettoyage de plage » ce samedi à Lacanau avec la fondation Corona

    Lire

    Ce samedi 20 juillet, la célèbre marque de bière Corona s'associe à Parley for the Oceans, organisation de protection des mers, pour un nettoyage en profondeur de la plage de Lacanau. Presque invisible sur les plages, le plastique recouvre cependant une forte partie des rivages et flotte dans les mers ce qui dégrade alors l’écosystème marin. Alors, de 18h à 20h ce samedi, Corona, associé à Parley, donne rendez-vous à tous pour délivrer la Plage Nord de Lacanau de ses déchets plastiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Une initiative exemplaire née en Lot-et-Garonne : Thematik'eau pour une gestion pluriannuelle de l'eau

21/10/2013 | « L'ambition première du GIE est d'aborder l'eau sous le forme d'une gestion pluriannuelle concertée avec l'ensemble des acteurs du territoire ».

Thématik'eau

Créé par huit coopératives agricoles, agroalimentaires et économiques lot-et-garonnaises, au début des années 2000, le Groupement d'Intérêt Economique « Filières Qualité Services », aujourd'hui appelé « Thématik », a pour ambition première de mettre en commun ses pratiques et ses savoir-faire pour trouver des solutions individuelles ou collectives. Après avoir travaillé sur la traçabilité informatisée et le développement durable, aujourd'hui, le GIE s'attaque à la problématique de l'eau. Explications de Franck Brosset, animateur du GIE Thématik...

@! : Depuis 2010, le GIE réfléchit autour de la question de l'eau. Pourquoi ?
F. B. :
Les travaux du GIEC, le Groupement des experts intergouvernementaux sur le climat, ont confirmé que le changement climatique était inéluctable. Aussi, avec les phénomènes climatologiques des années 2003, 2007 et 2011, les préoccupations communes du GIE se sont tout naturellement tournées vers l'eau, la ressource en eau, l'usage de l'eau, les relations et les éventuelles gestions de conflits autour de l'eau en agriculture, agroalimentaire. Et pour mieux aborder ces questions, le GIE a accueilli de nouveaux membres. Aujourd'hui, 16 entreprises et coopératives le composent pour réfléchir et agir autour de cette problématique.

@! : En 2012, le SIAD, le Salon international de l'agriculture durable d'Agen, portait sur la thématique de l'eau. Quelle place a tenu le GIE dans ce salon ?
F. B. :
Le SIAD fut la première initiative qui fit écho à notre travail. Pour l'occasion, nous avions réalisé un outil mettant en avant les engagements et les actions de chaque membre du GIE sur le dossier de l'eau. Pour nous, cette participation fut une sorte de formalisation de nos travaux. Après le SIAD, nous avons entrepris un travail de recensement de nos activités et de nos engagements, de nos preuves sur les volets quantitatifs et qualitatifs. Ce qui nous a menés à la réalisation du document « thematik'eau » en juin 2013, qui s'adresse aux acteurs et décideurs de l'eau.

@! : Que dit ce document ?
F. B. :
Ce document met en avant les 6 engagements du GIE : promouvoir notre gestion innovante et économe de l'eau, s'adapter à un climat de type méditerranéen, créer des réservoirs de « nouvelle génération », préconiser une recharge gravitaire des nappes alluviales et karstiques, préférer des pratiques respectueuses de la qualité de l'eau et climatiser les villes.

@!: Vous avez déjà rencontré de nombreux acteurs locaux. Avez-vous des exemples concrets d'échanges probants ?
F. B. :
Notre légitimité nous a été confirmée après le SIAD 2012 lorsque nous avons rencontré des acteurs de terrain. A partir de l'automne 2012, nous avons été conviés et acceptés dans des discussions autour de l'observatoire hydrologique départementale pour le Lot-et-Garonne, de la prospective Garonne 2050 avec l'Agence de l'Eau, de la préparation du prochain arrêté cadre départemental sur la gestion de crise sécheresse et de travaux au niveau régional sur l'eau et le climat. Nous séduisons, car notre initiative est unique et originale. Nous sommes un collectif d'acteurs économiques qui se prennent en main et qui proposent des solutions ou des pistes de travail et de réflexion.

@! : Existe-t-il, aujourd'hui, une vraie prise de conscience des conséquences du réchauffement climatique ?
F. B. :
Oui ! Il existe une vraie prise de conscience du changement climatique, de ses impacts sur la ressource en eau et de ses impacts sur les activités économiques notamment agricoles. L'ambition du GIE est bien d'aborder l'eau sous la forme d'une gestion pluriannuelle concertée avec l'ensemble des acteurs. Nous ne voulons pas réfléchir à une crise quand elle est là sous nos yeux. Notre réflexion porte sur comment mettre en œuvre les outils et moyens pour éviter les crises du mois d'août et faire en sorte de réutiliser l'eau stockée à bon escient, pendant les périodes excédentaires, dans les périodes déficitaires. Grâce à cela, nous n'aurons plus ces périodes déficitaires et conflictuelles. Et nous répondrons aux besoins de tous les acteurs et enjeux économiques.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Thématik

Partager sur Facebook
Vu par vous
2118
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr