20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/05/22 | 124 000 € d'aides régionales pour les projets de Parsejoux-Valade

    Lire

    L'entreprise corrézienne Parsejoux-Valade a pour objectif de développer son activité principale la palette légère en petite série à destination de l'industrie. La société a investi dans une ligne de clouage pour plateaux de palettes équipé d'un robot anthropomorphique 6 axes, une machine de découpe pour dés de palettes, et une extension immobilière afin d'installer un séchoir à bois. La nouvelle ligne de clouage permettra en outre une baisse de 40% de la consommation énergétique vis-à-vis d'une ligne de clouage hydraulique classique. 4 créations d'emploi sont envisagés.

  • 20/05/22 | Lisi Aerospace Forged Integrated Solutions se développe à Parthenay

    Lire

    La société Lisi Aerospace Forged Integrated Solutions, acteur majeur international sur le marché des pièces de structures, de moteurs, d'équipements aéronautiques et de transformation des métaux, est spécialisée à Parthenay dans l'usinage et la finition des produits complexes. Pour son site deux-sévriens, elle souhaite augmenter la compétitivité, améliorer l'agilité notamment. Pour ce faire, elle va intégrer les outils de l'usine 4.0 et la transformation numérique à sa production.

  • 20/05/22 | L'agglomération d'Agen agit pour la gestion des biodéchets

    Lire

    L'agglomération d'Agen a construit, dans le cadre d'un travail collectif, un nouveau service public de valorisation des déchets de demain, le projet Tribio. Le projet vise à proposer à l'ensemble des habitants de l'agglomération des solutions de gestion de proximité des biodéchets et des déchets verts. À terme, l'objectif est de sortir des ordures ménagères résiduelles 3 500 tonnes et de réduire la quantité de déchets verts gérées par l'agglomération de 2 000 tonnes.

  • 19/05/22 | Danse Azur intègre le programme « Usine du Futur »

    Lire

    En Haute-Vienne, la société Danse Azur est reconnue pour son niveau de technicité de ses chaussons de danse. Elle a créé en 2020 une filiale aux Etats-Unis afin de poursuivre son développement. Pour continuer sa croissance, Danse Azur vient d'intégrer le programme du Conseil régional « Usine du Futur » pour l'aider à identifier des leviers d'actions, à augmenter ses capacités de production, sa maîtrise des coûts et le développement plus écologique de ses produits.

  • 19/05/22 | MethaBruant ou la méthanisation agricole en injection

    Lire

    A Roumegoux en Charente-Maritime, l'EARL Du Bruant a initié le projet MethaBruant qui est un projet de méthanisation agricole en injection. En plus de mieux traiter et valoriser les effluents, MethaBruant va apporter des compléments de revenus aux agriculteurs et faciliter l'installation d'un nouvel employé. Le lycée agricole de Saintes a décidé de participer à ce projet en fournissant les effluents d'élevage.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

23/10/2020 | Une convention a été signée mi octobre entre la chambre d'agriculture 64, deux collectivités et la Safer. Objectif: resserrer les liens sur la question de la transmission agricole

1

Dans les Pyrénées-Atlantiques, comme ailleurs, près de 2 agriculteurs sur 3 n'ont pas de solution de reprise assurée en vue de leur départ en retraite. En cause, certes, un nombre d'installations inférieur à celui des départs mais aussi pour les cédants, un manque d'anticipation quant à la transmission de leurs exploitations. Un sujet de la transmission que les Chambres d'agriculture ont pris à bras le corps depuis plusieurs années déjà, et sur lequel elles persévèrent. Exemple dans le Béarn où un partenariat entre l'agglomération Pau Béarn Pyrénées (CAPBP), la commune d'Assat, et la Safer 64, la Chambre d'agriculture 64 vient d'être signé et organise ces prochains jours une action d'information « coup de poing » à destination des agriculteurs de 55 ans et plus. Car une transmission réussie, c'est le maintien d'une agriculture vivante sur le territoire, ce que les politiques ont aussi bien compris.

Selon les diagnostics réalisés par les partenaires, 60% des agriculteurs des territoires de l'agglo de Pau et de la commune d'Assat ont 50 ans ou plus. Parmi eux, ils sont nombreux à ne pas avoir de solutions de reprise pour leur départ à la retraite. Sur le seul territoire de la territoire de la CAPBP, si on applique le chiffre d'une reprise assurée sur trois, ce sont un peu moins de 200 exploitations qui pourraient ainsi disparaître sur un total de 420 fermes à l'heure actuelle... Les proportions sont les mêmes pour la petite commune voisine d'Assat. Un enjeu de la vitalité de l'agriculture ici périurbaine, bien compris par les deux collectivités, engagées via une convention auprès de la SAFER et de la Chambre d'agriculture. Son objet : confirmer leur volonté de mobiliser l'ensemble de leurs outils en faveur du maintien et du développement d'une agriculture durable sur leur territoire.

Moins de zones constructibles: un sujet de réflexion pour les cédants...
Parmi ces outils, Patrick Buron, vice-président de l'agglo, en charge du dossier développement économique agricole cite par exemple « le travail effectué sur le PLUI de l'agglomération qui a permis de diminuer la superficie constructible de 50% ». Un acte fort selon Pierre Moureu vice-président de la Chambre d'agriculture. « Si les politiques expriment clairement ce message de la réduction des zones constructibles auprès des agriculteurs approchant de la retraite, il y aurait sans doute moins de rétention des terres. Les agriculteurs réfléchiront différemment à l'avenir de leurs terres... »
Autre outil cité par le vice-président de l'Agglo : la Ceinture verte Pays de Béarn, société coopérative qui vise à faciliter l'installation de maraîchers sur le territoire tant par la mise à disposition de terre et d'équipement que par un appui technique, en partenariat avec les acteurs du monde agricole. Avec un objectif de 100 installations de 2 ha chacune d'ici 10 ans, le projet veut ainsi aussi contribuer à un certain nombre de transmission de terres agricoles, par le biais de la coopératives.
Du côté d'Assat qui participe au dispositif Ceinture Verte, son maire Jean-Christophe Rhaut, met à son tour en avant un PLU en cours de révision, « qui traduira la volonté de la Commune de pérenniser l'agriculture périurbaine et de travailler sur les débouchés à offrir à ces agriculteurs ». La ville de 2 000 habitants a ainsi recréé un marché, qui plus est 100% bio, dans son centre-ville et vient de recruter un chef cuisiner pour la cantine de l'école et ses 180 convives quotidiens. Avec pour mission pour ce dernier de se fournir en produits locaux à 30 kilomètres à la ronde...

"La transmission exige du temps et de l'anticipation"
Un engagement politique des collectivités locales que salue Pierre Moureu pour la Chambre d'agriculture. Pour autant, « la transmission pour les agriculteurs, c'est quelque chose qui touche à l'intimité. Passer le flambeau, quand ça n'est pas à ses propres enfants, ça peut parfois être difficile », ajoute-t-il. D'où le choix, en complément des actions conduites par les collectivités, de conduire une action d'information et de sensibilisation, sur le terrain directement auprès de agriculteurs de plus de 55 ans. « Car la transmission exige du temps et de l'anticipation », complète Mirentxu Hirigaray, conseillère transmission à la Chambre d'agriculture. « De fin octobre à décembre, nous menons, une opération "coup de poing" dont l'objectif est de dédramatiser la situation en présentant tous les outils à disposition des agriculteurs pour envisager la transmission de leur exploitations quand le moment sera venu ».
Quatre temps forts de rencontres, d'échanges et de discussions sont ainsi prévus pour anticiper au mieux les difficultés qui peuvent surgir lorsqu'il s'agit de céder sont exploitation.
L'une des difficultés qui se pose souvent est de trouver une compatibilité entre le cédant et le porteur de projet. « Il nous faut expliquer au cédant qu'il doit proposer une offre qui soit adaptable aux porteurs de projet, mais aussi qu'il existe vraiment plusieurs manières de transmettre son foncier. D'une manière générale, plus le candidat sera ouvert aux propositions du porteur de projet, plus la transmission pourra se faire facilement. », explique la conseillère transmission.

"Permettre aux cédants d'avoir un plan d'action"
Une prise de conscience en quelque sorte, « qui se travaille et qui prend du temps » et dont il faut ensuite transformer aussi en un véritable projet. « D'où la nécessité d'avoir une approche avec des agriculteurs dès 55 ans, voire un peu avant.... D'autant que la transmission peut aussi être rendue difficile parce qu'en vieillissant les agriculteurs, décident souvent de "lever le pied", avec le risque de ne plus avoir une exploitation aux normes. Ce qui la rend encore plus difficile à transmettre en terme de poids financiers pour un éventuel repreneur cherchant à s'installer », pointe à son tour le conseiller SAFER.
« Notre objectif est de permettre aux futurs cédants d'avoir un plan d'action, et de mettre en place un accompagnement à leur côté sur le long terme pour faciliter les choses au moment de la retraite... », reprend Mirentxu Hirigaray. En effet, au programme de ces temps forts, trois d'entre eux prennent le format de réunions d'information collectives sur divers thèmes au plus près des péoccupations des cédants. Le quatrième temps vise en réalité à la prise de rendez-vous individuels et gratuits avec les conseillères de la Chambre d'agriculture. L'occasion d'échanger sur la situation et les questions personnelles de l'agriculteur. « Des rendez-vous dont l'anonymat est garanti », appuie Mirentxu Hirigaray.

 

L'info en plus : le calendrier des réunions:
1- Une société pour transmettre le foncier : bonne ou mauvaise idée ?
Mercredi 28 octobre à 20h à la salle des fête de Lescar, en présence d'un juriste agricole - Reporté en raison des dispositifs de lutte contre la propagation de l'épidémie du COVID 19

2- Quelles solutions pour transmettre mon foncier ? Vente, bail, convention de mise à disposition...
Lundi 2 novembre à 10h au foyer municipal de Rontignon, en présence d'un juriste agricole, d'un conseiller SAFER et de la directrice de la ceinture verte Pays de Béarn
3- Tout savoir sur mes droits à la retraite
Mercredi 4 novembre à 10h à la salle communale à Assat : intervention d'un conseiller MSA
4- Rencontres individuelles gratuites sur rdv au 07 71 11 85 37 ou m.loyatho@pa.chambagri.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
21805
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Journée installation transmission 2022 Agriculture | 20/05/2022

Journée Installation Transmission : "Agriculteur, un métier de goût, d'origine et de qualité !"

G Latournerie une Agriculture | 18/05/2022

Installation-Transmission : « Le bonheur est dans le chai », Guilain Latournerie, viticulteur en Gironde

Paul Jabouille s’est installé en GAEC avec son père à Chasseneuil-sur-Bonnieure l’an dernier. Agriculture | 17/05/2022

Installation-Transmission : Paul Jabouille éleveur de Limousines en Charente « C’est un métier passion »

Teddy Gauvin est éleveur de vaches de race Limousine. A son installation, il a opté pour le Label Rouge Agriculture | 16/05/2022

Installation-Transmission : Teddy Gauvin, agriculteur dans la Vienne, passionné de la qualité

Le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine de retour à Bordeaux ! Agriculture | 13/05/2022

Le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine de retour à Bordeaux !

Théoline Mathez s’est installée en bio en GAEC avec ses parents pour élever des brebis laitières. Agriculture | 12/05/2022

Installation-Transmission - Pour Théoline Mathez, bergère en Creuse, « Produire bio c’est important pour protéger la biodiversité »

Romain Miner et Yamiley Bayone, leur nouvelle vie autour de l'élevage et la transformation de porcs noirs démarre à Barbaste en Lot-et-Garonne Agriculture | 10/05/2022

Installation-Transmission : Yamiley Bayonne et Romain Miner revisitent la tradition du "tue-cochon"

Martin Roquecave s'est installé sur l'exploitation familiale en 2021. La production principale est la fraise du Périgord IGP. Agriculture | 05/05/2022

Installation-Transmission : « L'IGP permet de valoriser notre métier », Martin Roquecave, fraisiculteur en Dordogne

Un an tout juste après son installation, Jean-Baptiste Bosredon peaufine son modèle de production de veaux la mère, la qualité comme critère principal Agriculture | 03/05/2022

Installation-Transmission : "Prendre le temps de construire son projet", Jean-Baptiste Bosredon, jeune éleveur corrézien

Thomas Dupouy 20 ans installé à Pontonx-sur-l'Adour Agriculture | 29/04/2022

Installation-Transmission : Thomas Dupouy, tradition et qualité à la landaise !

Marilyne Casavieille et ses brebis à Lees Athas, en Vallée d'Aspe (Pyrénées-Atlantiques) Agriculture | 27/04/2022

Installation - Transmission: Marilyne Casavieille, l'instinct de bergère en héritage

Magali Mandon a chois de se reconvertir dans l’élevage de poulets Label Rouge Agriculture | 26/04/2022

Installation - Transmission : "Faire de l’industriel quand on peut faire du plein air, c’était non", Magali Mandon jeune installée en Haute-Vienne

La Dordogne a opté pour le dépeuplement préventif comme d'autres départements Agriculture | 21/04/2022

Grippe aviaire en Dordogne : Dépeupler tout en préservant la filière

terra hominis une Agriculture | 20/04/2022

Terra Hominis pulvérise les préjugés sur le vignoble bordelais

Image d'illustration : méteil Agriculture | 19/04/2022

Les lauréats régionaux inspirés et inspirants des Trophées de l'agroécologie