Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Innov'action: Un outil de pilotage de l'irrigation en fraise hors sol pour économiser l'eau

21/06/2015 | La Chambre d'agriculture de la Dordogne vient de présenter chez Thierry Bauchiero un système de pilotage d'irrigation qu'elle teste chez quelques fraisiculteurs.

A droite Thierry Bauchiero reçoit ses collègues fraisiculteurs sur sa ferme

Dans le cadre d'Innov'action, la Chambre d'agriculture de la Dordogne a invité, jeudi matin, les fraisiculteurs sur l'exploitation de Thierry Bauchiero à Salon-de-Vergt pour présenter un outil de pilotage de l'irrigation en fraise hors sol. Après trois ans d'utilisation, ce système permet d'appréhender avec précision l'état hydrique du substrat par une mesure régulière, de répondre au mieux aux besoins en eau de la plante et ainsi de diminuer les coûts de production. Les producteurs de fraises ont d'autres attentes, notamment pouvoir collecter les données en temps réel sur leurs smartphones.

"L'eau est un élément important de la culture de la fraise. Et à l'heure où les charges augmentent  sur nos exploitation, il est essentiel de chercher toutes les pistes d'économie et la facture d'eau en fait partie. Alors quand les techniciens de la chambre m'ont proposé d'expérimenter un système pour quantifier l'eau d'irrigation, j'ai de suite accepté, témoigne Thierry Bauchiero. Installé depuis 1986 à Salon de Vergt, il exploite 20 hectares dont 2 hectare en fraises, framboises et a un atelier de canards. 100 % de la culture de fraises est hors sol. 

Plusieurs raisons conduisent à rechercher une optimisation de sa conduite de l’irrigation :  Mieux appréhender l’état hydrique du sol par une mesure régulière ; répondre au mieux aux besoins en eau des plantes, diminuer les coûts de production par une gestion raisonnée des traitements et de l’eau ; fiabiliser les déclenchements et arrêts d’irrigation, diminuer les impacts négatifs sur l'environnement.

Réelle possibilité d'économie d'eau et d'engrais

L'outil de pilotage de l'irrigation mise en place par la chambre d'agriculture de la DordogneLa chambre d'agriculture a installé à partir du printemps 2013, une station pilotage de l'irrigation. La transmission des données se fait de manière automatique part wifi. " L'objectif  de départ de Thierry Bauchiero était de limiter sont apport en eau et de réaliser ainsi des économies," souligne Nathalie Deschamps, conseillère spécialisée à la chambre d'agriculture de la Dordogne. L'outil de pilotage comprend différents matériels de mesure, les deux pluviomètres automatiques, les quatre tensiomètres et les deux thermomètres installés dans le rang. Grâce aux pluviomètres, on obtient la mesure réelle du drainage.  Au bout du rang, l'eau de drainage est mesurée et collectée. On détermine ainsi en fonction des arrosages, le niveau de saturation hydrique en prenant en compte la température du substrat. Au terme des deux premières années, Thierry Bauchiero est plutôt satisfait. "Dans cette expérimentation, on peut aller plus loin et mesurer également les fertilisants réellement consommés par les plants. Je sais ce qui rentre dans le sac de substrat mais ce qui m'intéresse, c'est de savoir ce qui sort. Pas la peine d'en mettre plus quand le substrat est saturé et que les plants ont déjà tout ce qui leur faut.  A première vue, il y a une réelle possibilité d'économie à la fois sur l'eau et les engrais."

L'avenir, piloter  à distance les apports en eau et en engrais

L'avenir, c'est pouvoir piloter à distance le système d'irrigation, avec un simple smartphone

Après deux salsons d'expérimentations sur le drainage, Thierry Bauchiero a ajouté  en mars  dernier des sondes, une douzaine au total, une pour chacune de ses parcelles, pour relever le PH et la conductivité dans le pluviomètre d'apport et de drainage et dans le substrat. A l'aide de son smartphone et dune application informatique, le producteur de fraises et de framboises peut consulter les données informatiques d'une sonde. Il souhaite aller plus loin en ayant la possibilité de consulter l'ensemble des données informatiques sur l'ensemble de ses parcelles en temps réel sur son téléphone. Cela devrait être possible d'ici quelques mois. "A l'avenir, il faudrait que cette application puisse nous permettre à partir de notre téléphone de piloter à distance le système d'irrigation et de fertilisation, même en cas d'absence de l'exploitation. Ce serait de la haute précision pour ces cultures hors sol."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
10309
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
tara | 24/06/2015

pour votre bonne information 60 millions de consommateurs, teste des douchettes à économie d'eau et préconise la pose de matériel d'économie d'eau sur les robinets et WC.
L'étude montre qu'une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d'eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d'économie d'eau par an, tout en gardant le même confort.
Il est indiqué que ces matériels d'économie d'eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d'eau (30% d'économie pour l'eau et 15% supplémentaire sur l'énergie).
plus d'infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr