aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Innov'action: Un outil de pilotage de l'irrigation en fraise hors sol pour économiser l'eau

21/06/2015 | La Chambre d'agriculture de la Dordogne vient de présenter chez Thierry Bauchiero un système de pilotage d'irrigation qu'elle teste chez quelques fraisiculteurs.

A droite Thierry Bauchiero reçoit ses collègues fraisiculteurs sur sa ferme

Dans le cadre d'Innov'action, la Chambre d'agriculture de la Dordogne a invité, jeudi matin, les fraisiculteurs sur l'exploitation de Thierry Bauchiero à Salon-de-Vergt pour présenter un outil de pilotage de l'irrigation en fraise hors sol. Après trois ans d'utilisation, ce système permet d'appréhender avec précision l'état hydrique du substrat par une mesure régulière, de répondre au mieux aux besoins en eau de la plante et ainsi de diminuer les coûts de production. Les producteurs de fraises ont d'autres attentes, notamment pouvoir collecter les données en temps réel sur leurs smartphones.

"L'eau est un élément important de la culture de la fraise. Et à l'heure où les charges augmentent  sur nos exploitation, il est essentiel de chercher toutes les pistes d'économie et la facture d'eau en fait partie. Alors quand les techniciens de la chambre m'ont proposé d'expérimenter un système pour quantifier l'eau d'irrigation, j'ai de suite accepté, témoigne Thierry Bauchiero. Installé depuis 1986 à Salon de Vergt, il exploite 20 hectares dont 2 hectare en fraises, framboises et a un atelier de canards. 100 % de la culture de fraises est hors sol. 

Plusieurs raisons conduisent à rechercher une optimisation de sa conduite de l’irrigation :  Mieux appréhender l’état hydrique du sol par une mesure régulière ; répondre au mieux aux besoins en eau des plantes, diminuer les coûts de production par une gestion raisonnée des traitements et de l’eau ; fiabiliser les déclenchements et arrêts d’irrigation, diminuer les impacts négatifs sur l'environnement.

Réelle possibilité d'économie d'eau et d'engrais

L'outil de pilotage de l'irrigation mise en place par la chambre d'agriculture de la DordogneLa chambre d'agriculture a installé à partir du printemps 2013, une station pilotage de l'irrigation. La transmission des données se fait de manière automatique part wifi. " L'objectif  de départ de Thierry Bauchiero était de limiter sont apport en eau et de réaliser ainsi des économies," souligne Nathalie Deschamps, conseillère spécialisée à la chambre d'agriculture de la Dordogne. L'outil de pilotage comprend différents matériels de mesure, les deux pluviomètres automatiques, les quatre tensiomètres et les deux thermomètres installés dans le rang. Grâce aux pluviomètres, on obtient la mesure réelle du drainage.  Au bout du rang, l'eau de drainage est mesurée et collectée. On détermine ainsi en fonction des arrosages, le niveau de saturation hydrique en prenant en compte la température du substrat. Au terme des deux premières années, Thierry Bauchiero est plutôt satisfait. "Dans cette expérimentation, on peut aller plus loin et mesurer également les fertilisants réellement consommés par les plants. Je sais ce qui rentre dans le sac de substrat mais ce qui m'intéresse, c'est de savoir ce qui sort. Pas la peine d'en mettre plus quand le substrat est saturé et que les plants ont déjà tout ce qui leur faut.  A première vue, il y a une réelle possibilité d'économie à la fois sur l'eau et les engrais."

L'avenir, piloter  à distance les apports en eau et en engrais

L'avenir, c'est pouvoir piloter à distance le système d'irrigation, avec un simple smartphone

Après deux salsons d'expérimentations sur le drainage, Thierry Bauchiero a ajouté  en mars  dernier des sondes, une douzaine au total, une pour chacune de ses parcelles, pour relever le PH et la conductivité dans le pluviomètre d'apport et de drainage et dans le substrat. A l'aide de son smartphone et dune application informatique, le producteur de fraises et de framboises peut consulter les données informatiques d'une sonde. Il souhaite aller plus loin en ayant la possibilité de consulter l'ensemble des données informatiques sur l'ensemble de ses parcelles en temps réel sur son téléphone. Cela devrait être possible d'ici quelques mois. "A l'avenir, il faudrait que cette application puisse nous permettre à partir de notre téléphone de piloter à distance le système d'irrigation et de fertilisation, même en cas d'absence de l'exploitation. Ce serait de la haute précision pour ces cultures hors sol."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
5856
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
tara | 24/06/2015

pour votre bonne information 60 millions de consommateurs, teste des douchettes à économie d'eau et préconise la pose de matériel d'économie d'eau sur les robinets et WC. L'étude montre qu'une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d'eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d'économie d'eau par an, tout en gardant le même confort. Il est indiqué que ces matériels d'économie d'eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d'eau (30% d'économie pour l'eau et 15% supplémentaire sur l'énergie). plus d'infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr