Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

  • 26/01/21 | Transition énergétique: la Région pactise avec les entreprises

    Lire

    Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a conclu début janvier un contrat de partenariat "Compétitivité énergétique" avec l'entreprise Placoplatre, à Cherves-Richemont (Charente). Il s’agit du dixième de ce type. La volonté de la Région est de faire baisser de 30% sa consommation électrique sur l’ensemble du territoire néo-aquitain, dont 20% de celle-ci est représenté par le secteur de l’industrie. Avec ce dixième contrat, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine atteint une économie d'énergie totale de plus de 500 GWh, ce qui correspond à la rénovation de 100 000 logements.

  • 26/01/21 | La voiture, moyen de transport préféré des Néo-Aquitains

    Lire

    Une récente étude de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine montre que les Neo-Aquitains ont bien du mal à se séparer de leur voiture, même pour effectuer des déplacements courts. Sur 700 000 personnes habitant à moins de 5kms de leur travail, 72% prennent la voiture, contre 60% nationalement. Pour ceux qui habitent à plus de 5kms de leur travail, 16% s’y rendent en transports en commun et 11% en vélo. Les transports en communs sont davantage utilisés dans les zones fortement urbanisées. Là où le recours au vélo est aussi en hausse. Les résultats de l’enquête ici

  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Conjoncture difficile vu de Limoges

16/01/2020 |

L'équipe de la Chambre d'Agriculture Nouvelle-Aquitaine

Après Bordeaux, Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d'Agriculture a fait le déplacement à Limoges, le 15 janvier, pour dresser un bilan de la conjoncture 2019, aborder les sujets d'actualités des filières régionales et adresser ses voeux au personnel. Des vœux qui seront les derniers car, après dix-neuf ans à la tête de la Chambre régionale, il passera la main comme il l'avait annoncé lors de son élection en mars dernier.

Le début d'année ne se présente pas sous les meilleurs auspices en Nouvelle-Aquitaine pour le monde agricole. Et les raisons de s'inquiéter sont nombreuses à commencer par l'image du grand public envers les agriculteurs. « La profession a pris du retard en ne prenant pas suffisamment en compte la communication constate Dominique Graciet, un gros travail doit être mené autour de nos métiers pour faire face au phénomène d'agri-bashing. » Quant à la conjoncture 2019, les chiffres sont loin d'être rassurants. Il remarque que « Le revenu agricole piétine en Nouvelle-Aquitaine » et que les filières ne sont pas toutes logées à la même enseigne. « C'est bien pour le Cognac avec des expéditions en hausse de 6,9% mais cela va moins bien pour les vins de Bordeaux avec une baisse de 12% à l'export et de 14% sur le marché intérieur. L'élevage se relève mais la sécheresse de 2019 entraîne une certaine décapitalisation. L'élevage laitier a du mal à profiter des Etats Généraux de l'Alimentation avec un regain de prix très timide. Quant aux filières grandes cultures, elles devront se transformer car, malgré les très bons rendements de 2019 avec 10,6 millions de tonnes, les prix sont un peu décevants, notamment pour le blé tendre. » Un chamboulement de production est attendu par rapport au poids économique de la Russie et de l'Ukraine. « Nos marchés de prédilection sur le bassin méditerranéen sont très concurrencés ajoute-t-il, il serait souhaitable de transformer une partie de la production céréalière en protéines en direction des filières de granivores (canards, porcs...) et d'offrir des protéines tracées dans l'alimentation sous signes officiels de qualité. » Pour la pomme du Limousin, la consommation se porte bien avec une production en hausse de 23% et des perspectives favorables à l'export, malgré le maintien de l'embargo russe jusqu'à fin 2020. La consommation de produits festifs l'inquiète, bien que les chiffres ne soient pas encore connus. « On s'attend à un bilan décevant avec une baisse sur la consommation de foie gras qui représente 70% du chiffre d'affaires des producteurs et quasiment 100% sur les chapons. Les ventes de champagne ont baissé de 40% en novembre, les grèves en région parisienne ont impacté la consommation.»

Néo Terra, fer de lance de la transition écologique

La consommation n'est donc pas très porteuse mais les professionnels misent sur leur projet stratégique de mandature (2019-2025) pour inverser la tendance et regagner la confiance des consommateurs dans un contexte de défiance. Les Chambres départementales ont travaillé sur le sujet depuis l'élection d'il y a un an. « On est à la fois entrain d'écrire un contrat d'objectifs pour travailler avec le Gouvernement et sur notre projet de mandature précise Luc Servant, premier Vice-président de la Chambre régionale, l'idée est de redéfinir la place de l'agriculture dans la société en écoutant les attentes des consommateurs. Face à la problématique environnementale qui devient très forte et au changement climatique, l'agriculture est l'une des premières activités à le subir, mais elle peut aussi jouer un rôle important sur son atténuation notamment dans les zones d'élevage comme en Haute-Vienne. L'enjeu est aussi de travailler avec les citoyens car il y a des enjeux forts sur la place de l'agriculture dans la société. » Le contexte économique mondial sera, bien entendu, pris en compte avec l'ambition affirmée d'adapter l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine à Néo Terra, la feuille de route votée par la Région en juillet dernier. Sur les onze groupes d'actions mis en place, six intéressent directement l'agriculture, à savoir l'autonomie alimentaire, les énergies renouvelables, l'irrigation, l'agro-écologie, la communication et l'ingénierie financière avec de nouveaux moyens de financement et des remboursements qui vont passer de 12 à 25 ans. En outre, un enjeu important se profile avec les élections municipales qui seront l'occasion de reconquérir les communes. « Des liens devront être renforcés avec les élus afin de décliner sur le terrain le projet stratégique de mandature particulièrement avec les communautés de communes dans le cadre de la réforme territoriale » attend Luc Servant.

Une expérimentation HV3 à analyser

Dans le cadre de Néo Terra, une expérimentation a été menée en fin d'année auprès de 150 exploitations sur la certification HVE3 (Haute Valeur Environnementale) pour tenir compte du souhait de la Région de tirer l'ensemble de l'appareil de production de Nouvelle-Aquitaine. Elle comprend quatre thèmes, la biodiversité, l'irrigation, les pesticides et la fumure. « Une étude qualitative a permis de se rendre compte que HV3 n'est pas adapté sur les exploitations polyculture élevage notamment précise le président régional, sur la biodiversité, HVE 3 est accessible pour tous les systèmes de production de la région, idem pour l'irrigation mais pour la fumure, il y a un gros malentendu et des divergences de vue entre ce que l'on a l'habitude de faire en conseils de terrain et les préconisations HVE 3 concernant le stockage du carbone par le sol, qui est l'un des objectifs de Néo Terra pour atténuer le changement climatique. Nous devons faire progresser HVE au niveau national pour être compatible. » Autre problème, le recours aux produits phytosanitaires car, selon le président, « HV3 pénalise arbitrairement les granicultures d'été, notamment le tournesol et le soja par rapport aux indices de fréquence de traitement qui sont déjà très bas, à moins de trois. » Les résultats de cette étude vont être transmis au niveau national pour proposer une évolution afin de définir un éventuel HVE4.

De l'agri-bashing à l'agro-solution

Autre sujet au centre des préoccupations du monde agricole, l'agri-bashing sur lequel Dominique Graciet a un point de vue bien arrêté. Ce sujet sera la ligne directrice du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine, du 16 au 24 mai, au Parc Expo de Bordeaux. « Il faut passer de l'agri-bashing à l'agro-solution estime l'élu, actuellement l'agriculture est taxée de tous les maux alors qu'elle est un réservoir de bio fermentescible, d'espaces et de bâtiments pour créer de l'énergie renouvelable ou pour le stockage de carbone, ce qui peut apporter des solutions vers la transition écologique. Les politiques ont compris que ces solutions sont pour le bien de toute la société. L'agriculture a pris ses responsabilités avec Néo Terra, le plan stratégique et ce nous présenterons au Salon .» Un discours qui reflète l'engagement du monde agricole en faveur de l'environnement et qui sera mis en valeur sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine au Salon International de l'Agriculture, du 22 février au 2 mars, Porte de Versailles.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
17132
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Jean-Louis Dubourg, Président de la Chambre d'Agriculture de la Gironde Agriculture | 26/01/2021

« Peu de perspectives pour les mois à venir », J-L Dubourg, Président de la Chambre d'agriculture de Gironde

Yann Viaud est un des premiers agriculteurs à s'être lancé dans le projet avec la CARA Agriculture | 25/01/2021

Pays Royannais : un atelier de transformation pour les agriculteurs

Cedric Tranquard (ici avec Luc Servant) a été élu à 18 voix sur 25, face à un candidat de la Coordination rurale Agriculture | 25/01/2021

Cédric Tranquard élu à la tête de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, Président de la Chambre régionale d'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 21/01/2021

Agriculture néo-aquitaine : "Des signes qui permettent de sourire" pour 2021, selon Luc Servant

Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 15/01/2021

Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

Julien Denormandie dans les Landes Agriculture | 09/01/2021

Crise aviaire : déjà 600.000 canards abattus dans les Landes, bien d'autres à venir

Signature du Pacte alimentaire Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Fabienne Bucchio Agriculture | 07/01/2021

Agriculture, transformation et distribution s'engagent sur un Pacte régional de l'alimentation

Les représentants des syndicats Modef et Confédération paysanne en colère contre la gestion de la nouvelle crise Influenza aviaire 2020 Agriculture | 06/01/2021

Influenza aviaire : la fièvre de la colère monte dans les élevages landais

Denis Vicentini Comin Industrie Agriculture | 06/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Denis Vicentini lauréat 2015 (épisode 1/4)

Luc Servant et Cédric Tranquard Agriculture | 20/12/2020

Cédric Tranquard prend l’interim de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, président de la Chambre régionale de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 15/12/2020

Luc Servant élu président de la Chambre régionale d’agriculture

Christophe Congues et Philippe Saux, Président délégué et Directeur général du groupe coopératif Euralis Agriculture | 15/12/2020

Le groupe coopératif Euralis sauve 2020

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes Agriculture | 08/12/2020

Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 07/12/2020

Forte suspicion de grippe aviaire dans les Landes

Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine