Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Une consommation schizophrène des Français

14/06/2019 | « L’Agriculture face aux nouvelles attentes du citoyen et du consommateur : quelles réponses des coopératives agricoles ? » Tel était le thème de la table-ronde lors de l’AG de Coop de France…

Franck Aubrée, président de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) de Nouvelle-Aquitaine, Dominique Aribert, directrice du pôle Conservation de la Ligue Protection des Oiseaux, Marie-Benoit Magrini, économiste à l’INRA et Dominique Chargé,

A l’occasion de l’Assemblée générale de Coop de France qui s’est tenue le jeudi 13 juin, au siège du Crédit Agricole Aquitaine, à Bordeaux, une table-ronde était organisée sur le thème « L’Agriculture face aux nouvelles attentes du citoyen et du consommateur : quelles réponses des coopératives agricoles ? ». Pour y répondre, Dominique Aribert, directrice du pôle Conservation de la Ligue Protection des Oiseaux, Franck Aubrée, président de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) de Nouvelle-Aquitaine, Dominique Chargé, président de Coop de France et Marie-Benoit Magrini, économiste à l’INRA étaient présents…

Qui sont les consommateurs d’aujourd’hui ? Que consomment-ils ? Comment justifient-ils leur consommation ? Et comment les Coopératives agricoles peuvent-elles répondre aux nouveaux modes de consommation ? C’est à toutes ces questions que Dominique Aribert, directrice du pôle Conservation de la Ligue Protection des Oiseaux, Franck Aubrée, président de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) de Nouvelle-Aquitaine, Dominique Chargé, président de Coop de France et Marie-Benoit Magrini, économiste à l’INRA, ont tenté de répondre le jeudi 13 juin, lors de l’AG de Coop de France, à Bordeaux.
« Aujourd’hui, les citoyens sont sensibles au réchauffement climatique et à la biodiversité. Ils comprennent les enjeux environnementaux ». Dominique Aribert en est persuadée. « Entre 2006 et 2016, nous avons dénombré 36 % de chauve-souris en moins. 1/3 des oiseaux en milieu agricole ont disparu. Nous entendons moins de chant d’oiseau dans la rue et cela, les citoyens l’ont bien remarqué. » Pour travailler davantage avec les agriculteurs, la LPO a mis en place un projet baptisé « Des Terres et des Ailes » qui propose des aménagements favorables aux oiseaux et aux insectes faciles à mettre en place, des conseils pour accompagner chacun dans les démarches et   de faire connaitre et valoriser des actions concrètes. Aussi, dernièrement l’association et la FNSEA ont remis un courrier au ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, pour lutter contre la disparition d’espèces.

Consommation contradictoire, coexistence des filières
Franck Aubrée, tout nouveau président de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) de Nouvelle-Aquitaine et membre du Groupe Auchan depuis plus de vingt ans, prit ensuite la parole pour dresser un portrait de la consommation actuelle. « Les attentes des consommateurs sont schizophréniques, contradictoires et excessivement variées. Du coup, nous observons une fragmentation de la consommation », tint-il à souligner d’entrée de jeu. Aussi, le rapport au produit a évolué. « Huit Français sur dix veulent savoir d’où vient le produit qu’ils vont manger, obtenir tous les éléments sur sa traçabilité, d’où l’explosion des applications relatant ces informations. » La sécurité alimentaire est donc une attente certaine du consommateur du XXIème siècle. « Egalement, la population vieillit, nous devons donc répondre à de nouveaux besoins. Et le profil de la famille type n’existe plus. Nous devons nous adapter à de nouveaux schémas de vie. » Concernant la fragmentation des courses, pour Franck Aubrée, « la fidélité n’est plus de mise. La grand-messe du supermarché est révolue à cause de la montée en puissance des courses de proximité. Aussi, la livraison à domicile fonctionne très bien et pourrait également prendre le pas sur cette proximité. Enfin, la restauration hors foyer explose. 24 % des repas sont pris en dehors du domicile. » Même son de cloche du côté de Marie-Benoit Magrini, économiste à l’INRA. « Nous sommes en présence de deux consensus majeurs dans les modes de consommation d’aujourd’hui. Les consommateurs aiment la variété. Ils sont moins fidèles. Et nous observons une coexistence des filières. Dans un même panier, nous pouvons voir des carottes bio voisines de bonbon Haribo. »

Suite à ces propos, Dominique Chargé, président de Coop de France s’est dit « interpellé mais pas décalé. » Pour lui, une autre réalité est à mettre en avant, celle du « pouvoir d’achat ». Et de rappeler que depuis toujours « l’agriculture a su s’adapter aux prises de positions des décideurs politiques ». Lui assure que les coopératives développent davantage les consommations de proximité et répondent du même coup à ces nouveaux modes et demandes de consommation. « Les demandes des consommateurs sont multiples et contradictoires. Notre rôle est bien de décrypter ce qui est de la mode passagère en accompagnant les évolutions. Nous nous sentons totalement impliqués dans ces nouveaux modes de consommation. » Aussi, il a tenu à préciser qu’aujourd’hui les coopératives doivent être présentes dans toutes les gammes de produits. « Nous devons avoir des solutions alternatives et les diffuser et que le consommateur comprenne que tout produit possède un prix de fabrication. Il faut parler de création de valeur avant de partage de valeur. Mais pour cela, nous avons un grand besoin d’innover ! »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
4055
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Kessmann | 24/06/2019

Oui nos filières ont besoin d'innover et donc on a besoin de recherche et donc de chercheurs qui ne sont pas ligotés par le principe de précaution.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr