Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

  • 19/09/18 | Les " Ford" appellent à manifester le 22 septembre

    Lire

    A l'initiative des syndicats CFTC et CGT de l'usine Ford de Blanquefort une manifestation aura lieu le 22 septembre à 14h place de la République à Bordeaux. 872 emplois directs et 3.000 emplois induits sont menacés soulignent-ils, insistant sur les aides publiques apportées à la multinationale: de "2013 à 2018 Ford Aquitaine Industries a engrangé près de 50 millions d'euros pour maintenir les 1000 emplois soit approximativement 830 euros par salarié par mois sur 5 ans."

  • 19/09/18 | Anti-ours face à De Rugy, la tension monte en Béarn

    Lire

    L'annonce dans le journal Sud-Ouest ce mercredi, de la venue de François De Rugy à Pau jeudi 20 septembre, sur le thème du lâcher de 2 ourses dans le massif pyrénéen, n'a pas tardé d'effet dans les rangs des « anti ». Si dans un communiqué la Fédération Transpyrénéenne des Éleveurs de Montagne 64 juge cette visite «indécente», un collectif d'éleveurs non identifié appelle quant à lui à «un rassemblement musclé» au village d'Asasp-Arros et précise «s'il faut des armes et des fusils pour que notre message résonne aux oreilles de François de Rugy et jusqu'en Slovénie, ils seront sortis!»

  • 19/09/18 | Portes ouvertes pour les 60 ans de l’INJS

    Lire

    L’Institut National des Jeunes Sourds de Bordeaux, implanté à Gradignan, fêtera ses 60 ans le 22 septembre prochain. Pour lancer une journée ouverte au public, l’arbre des 60 ans sera planté à 10h30. Une exposition dans la chapelle retracera son histoire et la journée sera ponctuée de tables rondes où familles et jeunes raconteront leur expérience. Vous pourrez aussi visiter le site et profiter pour clôturer la journée d’un spectacle réalisé par un magicien sourd.

  • 19/09/18 | Les V3 électriques arrivent à Bordeaux

    Lire

    Avis aux amateurs de vélos sur la métropole bordelaise. Ce mercredi, Keolis et Bordeaux Métropole ont présenté, à l'occasion de la "rentrée" du réseau TBM, le premier V3 électrique. Doté d'une batterie démontable et d'une autonomie de dix kilomètres, il sera rechargeable en une heure trente et son abonnement devrait coûter six euros par mois. Keolis et Bordeaux Métropole ont ainsi prévu d'en déployer 1000 dès le début de l'année 2019.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Une marque et une égérie pour les Blondes d'Aquitaine des Pyrénées-Atlantiques

13/03/2018 | Elle s'appelle Fayotte, et elle est la mascotte de Blond'Aqui, la nouvelle marque d'éleveurs de Blondes d'Aquitaine du 64, et peut-être aussi, future star des réseau sociaux.

Fayotte pour Blond'Aqui entourée de ses parrains et marraines de l'association Blonde Berceau de race 64, du CDC animation et de l'Office de tourisme de Sauveterre de Béarn

Certes, elle est plus jaune (voire orange) que Blonde, a des cornes bleues et roule plus qu'elle ne marche. Mais Fayotte, qui arbore aussi quelques tatouages colorés pas vraiment réglementaires, s'est fixée une mission : porter la bonne parole de ses consœurs de race Blonde d'Aquitaine et de leurs éleveurs à travers le département, voire au-delà. Quitte, donc, à s'éloigner de ses tranquilles pénates de Sauveterre-de-Béarn, où la belle compte déjà quelques fans au sein de l'association Blonde Berceau de Race 64. Mais l'aventure ne lui fait pas peur. Et pour cause, sa boucle d'identification dessinée à l'intérieur de l'oreille porte le numéro 007.

Au commencement, il y a l'association Blonde Berceau de Race 64 qui réunit les acteurs de la filière de la Blonde d'Aquitaine dans le département à savoir la Chambre d’Agriculture, les organisations de producteurs Elvea64, Lur Berri et Euralis, les syndicats agricoles FDSEA 64 et JA 64, le syndicat Blond64, le Comice agricole de Sauveterre-de-Béarn, la Fédération départementale des Comices et, enfin, la Confrérie de la Blonde. Leur objectif : assurer la promotion de la Blonde d'Aquitaine des Pyrénées-Atlantiques, à travers l'organisation de manifestations telles la Fête de la Blonde, à Sauveterre de Béarn, ou encore des formations à destination des éleveurs. Mais, souhaitant pousser plus loin encore la reconnaissance territoriale de la race, il a été créé en début d'année, une nouvelle marque, Blond'Aqui, officiellement lancée le 1er mars sur le Salon de l'Agriculture à Paris.

Blond'Aqui: "Pour les éleveurs, par les éleveurs"

Logo Blond'Aqui

Il faut dire que la Blonde pèse son poids dans les Pyrénées-Atlantiques : elle est présente chez 4 500 éleveurs du département. Pour autant, elle n'est pas particulièrement valorisée au rayon boucherie des distributeurs, ou chez les restaurateurs locaux. C'est bien pour contrecarrer ce constat amer que la marque s'est montée « pour les éleveurs et par les éleveurs », insiste Maryvonne Lagaronne Présidente de l'Association Blonde Berceau de Race 64. L'idée est bien de territorialiser la viande de bœuf de race Blonde d'Aquitaine au cœur de son berceau historique, une démarche unique en France.
Au-delà de l'origine départementale, les produits estampillés Blond'Aqui doivent répondre à un cahier des charges validé par les organisations de producteurs. Les animaux doivent être nés, élevés et engraissés dans le département des Pyrénées-Atlantiques et issus de parents de Race Blonde d'Aquitaine ; la certification Parenté bovine permettant d'assurer cette traçabilité. Quant aux éleveurs, ils doivent être engagés dans la Charte des bonnes pratiques d'élevage, qui les engagent en termes de « services rendus à la société » autour de thématiques telles que la biodiversité, la vitalité rurale, les emplois, l'entretien des paysages., etc...

Fayotte au ski, aux fêtes, à la plage...

C'est en appui à cette démarche collective (à laquelle 1500 éleveurs du département adhèrent déjà), que Fayotte, colorée, intrépide et inratable entre en scène. Elle a été désignée égérie de la marque Blond'Aqui, et se fait fort « de présenter au grand public les bénéfices de la présence d'élevages et d'éleveurs dans le département tant en matière d'environnement, qu'en tant qu'acteur de la vie rurale ou d'entretien des paysages », explique Marc Dupouy Président de la section bovine FDSEA 64. « C'est une brave vache... mais elle a une propension à foutre le camp et prendre son destin en main ! », poursuit-il, sourire en coin. Et c'est ainsi que s'explique la fugue de Fayotte de son abri sauveterrien en début de semaine...
« Pour gagner en visibilité, les éleveurs ont décidé de communiquer autrement, explique Maryvonne Lagaronne. Des membres du comice agricole de Sauveterre-de-Béarn vont déplacer la vache et parler au nom des éleveurs, des services qu'ils rendent à la société. C'est un enjeu de visibilité sociétale ». On pourra donc sans doute bientôt croiser « Fayotte au ski » , « Fayotte à la Plage », « Fayotte aux Fêtes de Bayonne »... Des aventures qui lient race, territoire et élevage qui sont à suivre sur les réseaux sociaux et notamment sur le compte Facebook « Blonde Berceau de Race 64». Une carte postale est promise tous les 10 ou 15 jours... A suivre donc, « et à partager! », invitent les parrains et marraines de la nouvelle égérie. Quant au clin d'oeil il ne peut être que d'Aqui.fr...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4820
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr