aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Une première rencontre cordiale entre le nouveau Préfet de région et la FRSEA Aquitaine

20/07/2015 | Pierre Dartout, le nouveau Préfet de région Aquitaine est allé à Monbahus en Lot-et-Garonne pour rencontrer les élus de la FRSEA, et écouter leurs préoccupations.

rencontre Pierre Dartout (au micro) et les membres de la FRSEA, présidée par Henri-biès Péré (à droite du Préfet de région)

Chaque année en juillet, la Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles d'Aquitaine (FRSEA) et son Président Henri Biès-Péré invite le Préfet de Région à un échange sur l'actualité agricole régionale doublé d'une visite d'exploitation. Pierre Dartout le nouveau Préfet de Région n'a pas failli à l'invitation en se rendant ce 17 juillet sur l'exploitation de Bernard Campas, éleveur et pruniculteur à Monbahus en Lot-et-Garonne. Un premier contact jugé « utile » et « satisfaisant » par les syndicalistes et par le haut fonctionnaire, qui se sont d'ailleurs d'ores et déjà promis une autre rencontre à l'automne.

Sans chercher à aborder les difficultés économiques de la profession « sur lesquelles le préfet de Région n'a pas compétence ni le pouvoir d'agir », reconnaît volontiers Henri Biès-Péré, les membres de la FRSEA, ont profité de cet échange pour défendre et expliquer leur position sur des questions liées à la réglementation agricole et à son interprétation et application spécifique en Aquitaine. Au programme donc : la déclinaison régionale de la loi d'Avenir sur la question de la régulation foncière et du défrichement, le Programme d'Action Régionale des zones vulnérables, divers sujets liés à l'eau, les contrôles PAC dans les exploitations ou encore les traitements  phytosanitaires.
Autant de sujets qui pourraient avoir tendance à « empoisonner le métier dans un contexte économique déjà difficile, estime le Président Aquitain de la FRSEA. Ce sont des thématiques qui créent toujours plus de réglementations, plus de contrôles, et qui au total ajoutent des pressions sur le moral des agriculteurs, qui pour un certain nombre d'entre eux est déjà très mauvais ».

"Plus de bon sens sur le zonage"Sur le Programme d'Action Régionale des zones vulnérables par exemple, la FRSEA appelle « à plus de bon sens pour ne pas pénaliser les spécificités de notre agriculture aquitaine. Ce programme doit pouvoir être adapté sur chaque territoire et en fonction du contexte, pour ne pas tomber dans des aberrations!»
Evoquant les contrôles PAC, si Henri Biès-Péré rappelle que pour la FRSEA l'existence de tels contrôles « fait partie du contrat » avec l'Europe, il a plaidé auprès du Préfet pour que des consignes soient données aux agents contrôleurs. « Les contrôles doivent être de nature pédagogique, et sans sanction. Et cela d'autant plus au regard de l'absence d'interprétation claire des nouvelles règles PAC par l'Etat, notamment sur le site internet Télépac, où les agriculteurs ont eu à remplir leur dossier ».

Le préfet Pierre Dartout (au centre) a visité de l'exploitation de Bernard Campas (à gauche du préfet) dans la continuité des échanges avec les agriculteurs

"Le Préfet doit avoir un rôle d'arbitre"Sur les questions liées à l'eau et à la forêt ( défrichements compensatoires), le Président du Syndicat agricole reconnaît que ces questions, au regard des multiples intérêts qu'elles suscitent, « ne sont pas simples ». Mais, une fois que tous les acteurs ont été entendus, « le Préfet doit savoir se positionner en arbitre et intervenir sur des cas précis, au regard, une fois encore, du contexte ou de la spécificité d'une situation donnée, et ainsi éviter les situations parfois absurdes ou injustes que l'application des textes, sans appréciation mesurée, peut parfois entraîner pour les agriculteurs», estime-t-il.
Enfin dernier sujet sur lequel le syndicat agricole a tenu à attirer l'attention du Préfet de Région : les traitements phytosanitaires et le dispositif pilote « Phytoplainte », par lequel l'Agence Régionale de Santé recueille et gère les plaintes liées au épandages de pesticides. Un dispositif, qui selon la FRSEA « occulte les efforts importants faits par la profession » en matière phytosanitaire, et risque de mettre en place une « spirale à la délation » ayant des répercussions négatives sur les relations de bon voisinage entre citoyens et agriculteurs...

"Trouver un rythme de croisière pour la concertation"Au total, le Président de la FRSEA Aquitaine s'est dit « satisfait de cette rencontre, avec un Préfet de région à l'écoute » qui, de son côté, a souligné que cet échange avait été « très utile » pour lui, nouvel arrivé en Aquitaine. Sans forcément pouvoir répondre à l'ensemble des problèmes et questions soulevés, il a promis pour la rentrée une réponse plus précise sur un certain nombre de ces sujets. L'occasion, donc, d'une prochaine rencontre, rappelant au passage l'importance selon lui, de « trouver un rythme de croisière pour une concertation régulière avec le monde agricole ».
Si le Préfet a tenu à rappeler que sur les dossiers liés aux questions foncières, « il appartient en premier lieu aux agriculteurs d'être plus présents dans les instances qui s'y consacrent pour défendre au mieux leurs intérêts », il a également su glisser qu'il ne considérait pas les agriculteurs comme de « mauvais pollueurs », leur reconnaissant au contraire volontiers que « sur une longue période, peu de professions ont fait autant d'efforts de progression que vous dans la diminution des pollutions ».
Enfin, face à l'inquiétude exprimée par certains sur le phénomène de métropolisation, Pierre Dartout a rappelé que la métropolisation autour de Bordeaux était une « chance dont il faut savoir profiter », avant de se lancer dans un plaidoyer pour « un territoire rural créateur de richesses productives et attractif dans lequel les agriculteurs ont une large part à jouer », en tant qu'acteurs indispensables à la structuration de ce territoire, autour des intercommunalités, et de petites villes devant retrouver leur performance.

A l'occasion de cette matinée, et en prémices à la future grande région, étaient également présents à cette rencontre, les Présidents des FRSEA Limousin et Poitou-Charentes.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2728
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr