Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

  • 14/10/18 | Elus pour des "Assises départementales de la décentralisation"

    Lire

    Ils n'ont pas participé au rassemblement girondin mais considérant que "le débat sur le fonctionnement et le rôle des collectivités locales est légitime" et que "le modèle lyonnais ne peut s'appliquer à l'identique à la Gironde les conseillers départementaux Jacques Mangon, Agnès Verspuy, Xavier Loriaud, Géraldine Amouroux et Pierre Lothaire appellent à l'organisation d'"Assises départementales de la décentralisation" sous l’égide conjointe des Président de Bordeaux Métropole et du Conseil Départemental associant toutes les collectivités locales de Gironde pour "faire émerger un modèle girondin."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Une première rencontre cordiale entre le nouveau Préfet de région et la FRSEA Aquitaine

20/07/2015 | Pierre Dartout, le nouveau Préfet de région Aquitaine est allé à Monbahus en Lot-et-Garonne pour rencontrer les élus de la FRSEA, et écouter leurs préoccupations.

rencontre Pierre Dartout (au micro) et les membres de la FRSEA, présidée par Henri-biès Péré (à droite du Préfet de région)

Chaque année en juillet, la Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles d'Aquitaine (FRSEA) et son Président Henri Biès-Péré invite le Préfet de Région à un échange sur l'actualité agricole régionale doublé d'une visite d'exploitation. Pierre Dartout le nouveau Préfet de Région n'a pas failli à l'invitation en se rendant ce 17 juillet sur l'exploitation de Bernard Campas, éleveur et pruniculteur à Monbahus en Lot-et-Garonne. Un premier contact jugé « utile » et « satisfaisant » par les syndicalistes et par le haut fonctionnaire, qui se sont d'ailleurs d'ores et déjà promis une autre rencontre à l'automne.

Sans chercher à aborder les difficultés économiques de la profession « sur lesquelles le préfet de Région n'a pas compétence ni le pouvoir d'agir », reconnaît volontiers Henri Biès-Péré, les membres de la FRSEA, ont profité de cet échange pour défendre et expliquer leur position sur des questions liées à la réglementation agricole et à son interprétation et application spécifique en Aquitaine. Au programme donc : la déclinaison régionale de la loi d'Avenir sur la question de la régulation foncière et du défrichement, le Programme d'Action Régionale des zones vulnérables, divers sujets liés à l'eau, les contrôles PAC dans les exploitations ou encore les traitements  phytosanitaires.
Autant de sujets qui pourraient avoir tendance à « empoisonner le métier dans un contexte économique déjà difficile, estime le Président Aquitain de la FRSEA. Ce sont des thématiques qui créent toujours plus de réglementations, plus de contrôles, et qui au total ajoutent des pressions sur le moral des agriculteurs, qui pour un certain nombre d'entre eux est déjà très mauvais ».

"Plus de bon sens sur le zonage"Sur le Programme d'Action Régionale des zones vulnérables par exemple, la FRSEA appelle « à plus de bon sens pour ne pas pénaliser les spécificités de notre agriculture aquitaine. Ce programme doit pouvoir être adapté sur chaque territoire et en fonction du contexte, pour ne pas tomber dans des aberrations!»
Evoquant les contrôles PAC, si Henri Biès-Péré rappelle que pour la FRSEA l'existence de tels contrôles « fait partie du contrat » avec l'Europe, il a plaidé auprès du Préfet pour que des consignes soient données aux agents contrôleurs. « Les contrôles doivent être de nature pédagogique, et sans sanction. Et cela d'autant plus au regard de l'absence d'interprétation claire des nouvelles règles PAC par l'Etat, notamment sur le site internet Télépac, où les agriculteurs ont eu à remplir leur dossier ».

Le préfet Pierre Dartout (au centre) a visité de l'exploitation de Bernard Campas (à gauche du préfet) dans la continuité des échanges avec les agriculteurs

"Le Préfet doit avoir un rôle d'arbitre"Sur les questions liées à l'eau et à la forêt ( défrichements compensatoires), le Président du Syndicat agricole reconnaît que ces questions, au regard des multiples intérêts qu'elles suscitent, « ne sont pas simples ». Mais, une fois que tous les acteurs ont été entendus, « le Préfet doit savoir se positionner en arbitre et intervenir sur des cas précis, au regard, une fois encore, du contexte ou de la spécificité d'une situation donnée, et ainsi éviter les situations parfois absurdes ou injustes que l'application des textes, sans appréciation mesurée, peut parfois entraîner pour les agriculteurs», estime-t-il.
Enfin dernier sujet sur lequel le syndicat agricole a tenu à attirer l'attention du Préfet de Région : les traitements phytosanitaires et le dispositif pilote « Phytoplainte », par lequel l'Agence Régionale de Santé recueille et gère les plaintes liées au épandages de pesticides. Un dispositif, qui selon la FRSEA « occulte les efforts importants faits par la profession » en matière phytosanitaire, et risque de mettre en place une « spirale à la délation » ayant des répercussions négatives sur les relations de bon voisinage entre citoyens et agriculteurs...

"Trouver un rythme de croisière pour la concertation"Au total, le Président de la FRSEA Aquitaine s'est dit « satisfait de cette rencontre, avec un Préfet de région à l'écoute » qui, de son côté, a souligné que cet échange avait été « très utile » pour lui, nouvel arrivé en Aquitaine. Sans forcément pouvoir répondre à l'ensemble des problèmes et questions soulevés, il a promis pour la rentrée une réponse plus précise sur un certain nombre de ces sujets. L'occasion, donc, d'une prochaine rencontre, rappelant au passage l'importance selon lui, de « trouver un rythme de croisière pour une concertation régulière avec le monde agricole ».
Si le Préfet a tenu à rappeler que sur les dossiers liés aux questions foncières, « il appartient en premier lieu aux agriculteurs d'être plus présents dans les instances qui s'y consacrent pour défendre au mieux leurs intérêts », il a également su glisser qu'il ne considérait pas les agriculteurs comme de « mauvais pollueurs », leur reconnaissant au contraire volontiers que « sur une longue période, peu de professions ont fait autant d'efforts de progression que vous dans la diminution des pollutions ».
Enfin, face à l'inquiétude exprimée par certains sur le phénomène de métropolisation, Pierre Dartout a rappelé que la métropolisation autour de Bordeaux était une « chance dont il faut savoir profiter », avant de se lancer dans un plaidoyer pour « un territoire rural créateur de richesses productives et attractif dans lequel les agriculteurs ont une large part à jouer », en tant qu'acteurs indispensables à la structuration de ce territoire, autour des intercommunalités, et de petites villes devant retrouver leur performance.

A l'occasion de cette matinée, et en prémices à la future grande région, étaient également présents à cette rencontre, les Présidents des FRSEA Limousin et Poitou-Charentes.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3426
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr