aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

16/01/17 : La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED vous invite à vivre une soirée à l'heure allemande, le vendredi 27 janvier à la Maison de l’Europe à Agen. Une soirée présentée par Katharina, une jeune allemande en service volontaire européen

16/01/17 : A l’occasion des soldes, l’Agglomération d’Agen et Keolis Agen proposent le ticket de bus illimité à 1,20€ la journée le samedi 21 Janvier.

15/01/17 : Les acteurs de la filière bio de la Nouvelle-Aquitaine vont se réunir pour la 1ere fois dans le cadre d'un forum, qui se tiendra jeudi 19 à Saint-Jean-d'Angely, en Charente-Maritime. Objectif: faire avancer le développement économique du territoire.

14/01/17 : Une femme de 50 ans est décédée ce samedi dans une avalanche survenue en vallée d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques), dans le vallon de Gabardères. Elle faisait partie d'un groupe de randonneurs. Son mari a été retrouvé en état d'hypothermie.

14/01/17 : Le Bergerac Périgord football club jouera son 16e de finale de coupe de France contre le RC Lens le mardi 31 janvier à 18 heures. Le président Christophe Fauvel l'a confirmé sur son compte Twitter. Le lieu de la rencontre n'est toujours pas connu.

13/01/17 : Gironde: Les services des cartes grises, permis de conduire et des armes de la préfecture ainsi que la sous-préfecture de Blaye seront exceptionnellement fermés au public mardi 17 janvier. Les services ouvriront normalement mercredi 18 janvie à 8h30.

13/01/17 : Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle est attendu à Périgueux le 26 janvier. Il tiendra une réunion publique à la salle de la Filature, à partir de 19 h 30. Le candidat est soutenu par le Parti de Gauche et le Parti Communiste.

13/01/17 : Noël Mamère a saisi l'occasion de ses voeux pour annoncer ce 12 janvier qu'il renoncerait en juin à ses mandats de député de la Gironde et de maire de Bègles laissant le champ libre à un élu écologiste de sa majorité, Clément Rossignol.

12/01/17 : Le maire de Sarlat, Jean-Jacques de Peretti (LR), est candidat aux élections législatives du mois de juin sur sa circonscription de Sarlat, la quatrième de la Dordogne. Il a annoncé sa candidature par un communiqué.

11/01/17 : Avec 61 000 entrées, le Musée basque et de l'Histoire de Bayonne a connu une année 2016 exceptionnelle. Grâce aussi à l'exposition cet été, "1660-La Paix des Pyrénées" avec une trentaine de tableaux dont deux Velasquez qui a reçu 34 000 visiteurs.

11/01/17 : Jean-Marc Bassaget, Secrétaire général de la Préfecture de la Dordogne quitte le Département. Il a été nommé Sous-préfet de St-Julien-en Genevois en Haute-Savoie. Il est remplacé par Laurent Simplicien, ingénieur de recherche, à partir du 30 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/01/17 | Enquête publique sur la ZPPAUP d'Agen

    Lire

    Une enquête publique portant sur la transformation de la Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) d’Agen en Aire de Valorisation de l'Architecture et du Patrimoine (AVAP) et sur la modification des périmètres de protection des monuments historiques de la ville d’Agen a lieu du lundi 30 janvier au jeudi 2 mars. Les pièces du dossier sont déposées à la mairie d'Agen et à l'Agglo.

  • 12/01/17 | Élections syndicales dans les TPE

    Lire

    Les salariés des très petites entreprises (TPE de moins de 11 salariés) et les employés à domicile ont jusqu’au 13 janvier pour désigner l’organisation syndicale qui les représentera pour les 4 prochaines années. En votant, ils désigneront également les conseillers prud’hommes du collège salarié et les représentants dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles. En Lot-et-Garonne plus de 22 400 salariés sont ainsi appelés aux urnes.

  • 12/01/17 | Gironde: Dispositif grand froid renforcé

    Lire

    En prévision des conditions climatiques rigoureuses attendues pour ce week-end et le début de la semaine prochaine dans le département, le préfet de la Gironde a pris les dispositions pour que 30 places supplémentaires soient ouvertes pour l’accueil et l’hébergement des personnes sans abri dès ce vendredi, dans l’agglomération bordelaise selon la répartition suivante : 15 places sur le site du gymnase Palmer à Cenon,15 places sur le site de Dupas à Bordeaux. Des places supplémentaires seront également mises à disposition pour quelques familles dans une maison sociale située au sein de la métropole.

  • 11/01/17 | Pyrénées-Atlantiques : la neige tombe sur les stations de ski

    Lire

    La neige, qui avait boudé les stations de ski des Pyrénées-Atlantiques à Noël, s'est mise à tomber au début de la semaine. Ce mercredi, Gourette dispose d'une couche allant de 15 à 90 cm et a ouvert 7 pistes sur 35. La Pierre-Saint-Martin (65 cm à 90 cm) a ouvert 15 pistes sur 24, tandis que la station d'Artouste (30 cm au sommet) a ouvert 6 pistes sur 18. Une baisse des températures et de nouvelles précipitations sont prévues pour la fin de la semaine. Les équipements sont obligatoires pour accéder en voiture à Gourette et à La-Pierre-Saint-Martin.

  • 10/01/17 | Vallée du Ciron classée Natura 2000: pas de surprise pour SNCF

    Lire

    Le récent classement en Zone Natura 2000 de la vallée du Ciron que le tracé du projet LGV GPSO prévoit de traverser ne semble pas perturber les responsables de la SNCF. En effet, avancent-ils « le classement en Zone Natura 2000 d'un site est le résultat d'un long processus. Il a ainsi pu d'ores et déjà être anticipé dès le début du projet et pris en compte dans le dossier d'enquête publique ». La vallée du Ciron est le 7ème site a être ainsi classé le long du tracé, un 8ème et dernier classement est par ailleurs d'ores et déjà attendu par André Bayle, Chef de projet LGV GPSO.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Une rentrée chargée en revendictions pour la FRSEA d'Aquitaine

28/08/2013 | Dernière ligne droite pour la réforme de la PAC, révision de la loi LME et Loi pour l'Avenir de l'agriculture en vue, le moment est "crucial" pour se faire entendre des politiques

Dominique Graciet, Marie-Henriette Gilet,  Jean-Pierre Ducassou Alain Rousset et Henri Bies-Péré

Ce 28 août, la FRSEA Aquitaine, présidée par Henri Biès-Péré, tenait son conseil d'administration sur l'exploitation de Jean-Pierre Ducassou, éleveur laitier à Monségur, dans les Landes. A cette occasion une rencontre a eu lieu entre les agriculteurs et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine. Parmi les nombreux thèmes abordés lors de cet échange (irrigation, zones vulnérables, difficultés de l'élevage laitier,...) trois sujets ont tenu le haut de l'affiche: les intempéries qui ont traversé l'Aquitaine, posant la question de l'assurance obligatoire, le volet économique et la répercussion de la volatilité des prix et enfin, la réforme de la PAC.

Que ce soit la faute aux pluies et crues printanières ou aux orages de grêle du début du mois d'août, les chiffres sur l'agriculture régionale livrés par le syndicat majoritaire de la profession ne sont pas bons. En Dordogne, entre les vignes, le maïs ou encore les vergers victimes de la météo, ce ne sont pas moins de 60 M€ de pertes qui sont attendues. En Gironde, sur les 15000 ha de vignes touchées par l'orage de grêle, 8000 ha seraient détruits à au moins 80%, provoquant une perte de près de 200M€. Dans les Landes, le printemps excessivement pluvieux devrait causer une perte globale estimée entre 100 et 150 M€.

Une assurance à deux volets: les volumes et les prixDes chiffres qui, selon la FRSEA, doivent certes provoquer la solidarité des collectivités, qui commence à se mettre en œuvre, mais aussi «amener les pouvoirs publics à mettre en place un système d'assurance récolte obligatoire», ou à tout le moins fortement incitatif. Dans cet ordre d'idée, certains comme Michel Prugue, Président de Maïsadour, proposent «une assurance à deux volets», comprenant d'une part «une assurance volumique» et d'autre part «une assurance sur les prix» dans les cas de fluctuations négatives les plus extrêmes.

Toute puissance de la grande distributionSur cette question économique de la fluctuation des prix des matières premières, la FRSEA Aquitaine, dans la droite ligne du niveau national du syndicat, veut saisir l'occasion du projet de loi de compétitivité pour réaffirmer la nécessité de donner plus de poids à l'interprofession agroalimentaire, face à la toute puissance de la grande distribution. «Quand le coût de production augmente on a besoin de répercuter ce coût jusqu'au bout de la chaîne, d'autant que l'impact de cette répercussion serait faible pour les consommateurs » estime Henri Bies-Péré. «2 ct € par litre de lait, 6ct pour un camembert, 1,3 ct pour 4 pots de yaourt...» illustre-t-il. Pour ce faire «il faut prévoir la possibilité de créer des relations interprofessionnelles fortes au sein de l'agroalimentaire et pour ça on a besoin de réviser la LME (Loi de Modernisation de l'Economie)», ce dont est précisément l'objet du projet de loi de compétitivité prochainement débattu au Parlement. Face à la crainte plusieurs fois répétée des agriculteurs que la voix de la grande distribution reste plus puissante que celle de l'agroalimentaire, Alain Rousset prenant sa casquette de député, s'est dit «prêt à y travailler sur le plan parlementaire».

Aides PAC, l'Aquitaine "fortement pénalisée"Une relation contractuelle entre transformateurs et producteurs qui serait d'autant plus importante dans le secteur laitier à partir de 2015, date de la fin des quotas posés par l'Europe dans ce secteur, insiste le Président de la FRSEA.
Enfin, le Président de la Région a également assuré les professionnels de faire remonter auprès du Ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, les revendications de la FRSEA concernant l'accompagnement de l'Etat, en relais de la baisse des aides de la PAC. Henri Bies Péré, notamment, a en effet souligné avec force que "le découplage des aides européennes va fortement pénaliser les productions lait, maïs, élevages", nombreuses en Aquitaine. «Il faut, insiste-t-il, que l'Etat instaure un système de prime pour amoindrir la baisse drastique de ces DPU (droits à paiement unique)».

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
479
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Meric | 03/09/2013

Très bonne synthèse des attentes agricoles.Mais aussi quelle belle continuité dans celles-ci ...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr