aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/17 : En Lot-et-Garonne, le tribunal de commerce d'Agen vient de désigner le groupe Lucien GEORGELIN comme repreneur de l'entreprise EUROCER. Cette décision permet de sauvegarder la totalité des emplois restants.

26/07/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (cat. A) a baissé sur un an (-1,9%) et ces trois derniers mois (-1,7%). Le chômage ne recule pas pour autant, avec + 1% d'inscrits, soit 57 140 inscrits dont 33 000 en cat. A.

26/07/17 : Ouverture du Parc Aquatique de Walibi Sud-Ouest le lundi 31 juillet à Roquefort (47)! 5.000 m² de bassins et d’attractions les pieds dans l’eau ! Côté tarifs : 18€ enfant et adulte. Billet Combiné 2 Parcs : 37,50€ adulte et 34€ enfant de 3 à 9 ans.

25/07/17 : Alain David ayant été élu député PS de la 4°circonscription de la Gironde et ne pouvant cumuler ce mandat avec celui de maire, le conseil municipal de Cenon a élu maire, ce lundi 24 juillet en soirée, Jean-François Egron jusque là premier adjoint.

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/07/17 | Royan : le festival Violon sur le Sable fête ses trente ans

    Lire

    C'est devenu un rendez-vous incontournable du pays royannais. Le festival Un Violon sur le Sable attire chaque fin juillet 40 000 spectateurs à chacune de ses trois soirées. Au programme : des grands noms de la musique classique comme Duchâble ou Jaroussky, accompagnés de l'orchestre symphonique de Paris, le tout sur la plage. Pour ses 30 ans, le festival a prévu une soirée bonus dimanche 30 juillet autour des musiques de films, à partir de 22h (gratuit).

  • 28/07/17 | Fête de l’Eau les 29&30 juillet à Villeneuve/Lot

    Lire

    Fête de l’Eau les samedi 29 et dimanche 30 juillet à la base nautique quai d'Alsace à Villeneuve-sur-Lot. Pour cette 3e édition, un programme riche d’animations vous attend. Samedi, de 14h à 18h : animations pêche, exposition sur la faune et la flore, et joutes de 18h à 20h. dimanche, de 10h à 19h : tyrolienne, big air bag, paddle, blob jumps, canoés... jeux pour les tout-petits et de 19h à 20h, courses d'avirons. Plus d’infos auprès de l'Aviron villeneuvois : 06 63 86 84 09.

  • 26/07/17 | Des pompiers aquitains en renfort dans le Sud-Est

    Lire

    Suite aux incendies dans le midi de la France et à la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du Ministère de l'Intérieur, les SDIS de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne ont engagé des personnels et des moyens en renfort au profit de la zone de défense Sud-Est, depuis ce mardi 25 juillet. Des renforts composés de 64 sapeurs-pompiers, 4 camions citerne de 6000 litres et 8 camions citerne de 4000 litres. Ce dispositif est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Luc Gardère, du SDIS de la Gironde.

  • 25/07/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin juin 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) était de 295 090 (- 0,6 %/mai et -1,5 % sur 3 mois (soit –4 610 personnes), de - 1,9 % sur un an. France: - 0,3%/mai, - 0,7 % sur 3 mois, -1,0 % sur un an. Le nombre de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), est de 503 950 fin juin. Ce nombre augmente de 1,2 % sur 3 mois (soit +5 750 personnes), de 0,1 % sur un mois et de 2,1 % sur un an. France métropolitaine: + 1,1 % sur 3 mois, stable sur un mois, + 2,2 % sur un an.

  • 24/07/17 | Ceva Santé Animale: croissance à deux chiffres

    Lire

    Nouvelle progression de Ceva Santé Animale fin juin 2017: le chiffre d'affaires consolidé du Groupe a atteint 546 millions d'euros (+20%/2016) et + 6,6% à périmètre et taux de change constants. Toutes les zones ont participé à cette croissance plus forte que le marché, note Marc Prikazsky, PDG de Ceva : « C'est un début d'année très positif avec de nouveau une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires et du résultat. Je tiens particulièrement à remercier les nouveaux collaborateurs qui nous ont rejoints lors des acquisitions et à féliciter l'ensemble des salariés de Ceva pour leur formidable engagement."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Une rentrée chargée en revendictions pour la FRSEA d'Aquitaine

28/08/2013 | Dernière ligne droite pour la réforme de la PAC, révision de la loi LME et Loi pour l'Avenir de l'agriculture en vue, le moment est "crucial" pour se faire entendre des politiques

Dominique Graciet, Marie-Henriette Gilet,  Jean-Pierre Ducassou Alain Rousset et Henri Bies-Péré

Ce 28 août, la FRSEA Aquitaine, présidée par Henri Biès-Péré, tenait son conseil d'administration sur l'exploitation de Jean-Pierre Ducassou, éleveur laitier à Monségur, dans les Landes. A cette occasion une rencontre a eu lieu entre les agriculteurs et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine. Parmi les nombreux thèmes abordés lors de cet échange (irrigation, zones vulnérables, difficultés de l'élevage laitier,...) trois sujets ont tenu le haut de l'affiche: les intempéries qui ont traversé l'Aquitaine, posant la question de l'assurance obligatoire, le volet économique et la répercussion de la volatilité des prix et enfin, la réforme de la PAC.

Que ce soit la faute aux pluies et crues printanières ou aux orages de grêle du début du mois d'août, les chiffres sur l'agriculture régionale livrés par le syndicat majoritaire de la profession ne sont pas bons. En Dordogne, entre les vignes, le maïs ou encore les vergers victimes de la météo, ce ne sont pas moins de 60 M€ de pertes qui sont attendues. En Gironde, sur les 15000 ha de vignes touchées par l'orage de grêle, 8000 ha seraient détruits à au moins 80%, provoquant une perte de près de 200M€. Dans les Landes, le printemps excessivement pluvieux devrait causer une perte globale estimée entre 100 et 150 M€.

Une assurance à deux volets: les volumes et les prixDes chiffres qui, selon la FRSEA, doivent certes provoquer la solidarité des collectivités, qui commence à se mettre en œuvre, mais aussi «amener les pouvoirs publics à mettre en place un système d'assurance récolte obligatoire», ou à tout le moins fortement incitatif. Dans cet ordre d'idée, certains comme Michel Prugue, Président de Maïsadour, proposent «une assurance à deux volets», comprenant d'une part «une assurance volumique» et d'autre part «une assurance sur les prix» dans les cas de fluctuations négatives les plus extrêmes.

Toute puissance de la grande distributionSur cette question économique de la fluctuation des prix des matières premières, la FRSEA Aquitaine, dans la droite ligne du niveau national du syndicat, veut saisir l'occasion du projet de loi de compétitivité pour réaffirmer la nécessité de donner plus de poids à l'interprofession agroalimentaire, face à la toute puissance de la grande distribution. «Quand le coût de production augmente on a besoin de répercuter ce coût jusqu'au bout de la chaîne, d'autant que l'impact de cette répercussion serait faible pour les consommateurs » estime Henri Bies-Péré. «2 ct € par litre de lait, 6ct pour un camembert, 1,3 ct pour 4 pots de yaourt...» illustre-t-il. Pour ce faire «il faut prévoir la possibilité de créer des relations interprofessionnelles fortes au sein de l'agroalimentaire et pour ça on a besoin de réviser la LME (Loi de Modernisation de l'Economie)», ce dont est précisément l'objet du projet de loi de compétitivité prochainement débattu au Parlement. Face à la crainte plusieurs fois répétée des agriculteurs que la voix de la grande distribution reste plus puissante que celle de l'agroalimentaire, Alain Rousset prenant sa casquette de député, s'est dit «prêt à y travailler sur le plan parlementaire».

Aides PAC, l'Aquitaine "fortement pénalisée"Une relation contractuelle entre transformateurs et producteurs qui serait d'autant plus importante dans le secteur laitier à partir de 2015, date de la fin des quotas posés par l'Europe dans ce secteur, insiste le Président de la FRSEA.
Enfin, le Président de la Région a également assuré les professionnels de faire remonter auprès du Ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, les revendications de la FRSEA concernant l'accompagnement de l'Etat, en relais de la baisse des aides de la PAC. Henri Bies Péré, notamment, a en effet souligné avec force que "le découplage des aides européennes va fortement pénaliser les productions lait, maïs, élevages", nombreuses en Aquitaine. «Il faut, insiste-t-il, que l'Etat instaure un système de prime pour amoindrir la baisse drastique de ces DPU (droits à paiement unique)».

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
712
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Meric | 03/09/2013

Très bonne synthèse des attentes agricoles.Mais aussi quelle belle continuité dans celles-ci ...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr