aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Une rentrée chargée en revendictions pour la FRSEA d'Aquitaine

28/08/2013 | Dernière ligne droite pour la réforme de la PAC, révision de la loi LME et Loi pour l'Avenir de l'agriculture en vue, le moment est "crucial" pour se faire entendre des politiques

Dominique Graciet, Marie-Henriette Gilet,  Jean-Pierre Ducassou Alain Rousset et Henri Bies-Péré

Ce 28 août, la FRSEA Aquitaine, présidée par Henri Biès-Péré, tenait son conseil d'administration sur l'exploitation de Jean-Pierre Ducassou, éleveur laitier à Monségur, dans les Landes. A cette occasion une rencontre a eu lieu entre les agriculteurs et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine. Parmi les nombreux thèmes abordés lors de cet échange (irrigation, zones vulnérables, difficultés de l'élevage laitier,...) trois sujets ont tenu le haut de l'affiche: les intempéries qui ont traversé l'Aquitaine, posant la question de l'assurance obligatoire, le volet économique et la répercussion de la volatilité des prix et enfin, la réforme de la PAC.

Que ce soit la faute aux pluies et crues printanières ou aux orages de grêle du début du mois d'août, les chiffres sur l'agriculture régionale livrés par le syndicat majoritaire de la profession ne sont pas bons. En Dordogne, entre les vignes, le maïs ou encore les vergers victimes de la météo, ce ne sont pas moins de 60 M€ de pertes qui sont attendues. En Gironde, sur les 15000 ha de vignes touchées par l'orage de grêle, 8000 ha seraient détruits à au moins 80%, provoquant une perte de près de 200M€. Dans les Landes, le printemps excessivement pluvieux devrait causer une perte globale estimée entre 100 et 150 M€.

Une assurance à deux volets: les volumes et les prixDes chiffres qui, selon la FRSEA, doivent certes provoquer la solidarité des collectivités, qui commence à se mettre en œuvre, mais aussi «amener les pouvoirs publics à mettre en place un système d'assurance récolte obligatoire», ou à tout le moins fortement incitatif. Dans cet ordre d'idée, certains comme Michel Prugue, Président de Maïsadour, proposent «une assurance à deux volets», comprenant d'une part «une assurance volumique» et d'autre part «une assurance sur les prix» dans les cas de fluctuations négatives les plus extrêmes.

Toute puissance de la grande distributionSur cette question économique de la fluctuation des prix des matières premières, la FRSEA Aquitaine, dans la droite ligne du niveau national du syndicat, veut saisir l'occasion du projet de loi de compétitivité pour réaffirmer la nécessité de donner plus de poids à l'interprofession agroalimentaire, face à la toute puissance de la grande distribution. «Quand le coût de production augmente on a besoin de répercuter ce coût jusqu'au bout de la chaîne, d'autant que l'impact de cette répercussion serait faible pour les consommateurs » estime Henri Bies-Péré. «2 ct € par litre de lait, 6ct pour un camembert, 1,3 ct pour 4 pots de yaourt...» illustre-t-il. Pour ce faire «il faut prévoir la possibilité de créer des relations interprofessionnelles fortes au sein de l'agroalimentaire et pour ça on a besoin de réviser la LME (Loi de Modernisation de l'Economie)», ce dont est précisément l'objet du projet de loi de compétitivité prochainement débattu au Parlement. Face à la crainte plusieurs fois répétée des agriculteurs que la voix de la grande distribution reste plus puissante que celle de l'agroalimentaire, Alain Rousset prenant sa casquette de député, s'est dit «prêt à y travailler sur le plan parlementaire».

Aides PAC, l'Aquitaine "fortement pénalisée"Une relation contractuelle entre transformateurs et producteurs qui serait d'autant plus importante dans le secteur laitier à partir de 2015, date de la fin des quotas posés par l'Europe dans ce secteur, insiste le Président de la FRSEA.
Enfin, le Président de la Région a également assuré les professionnels de faire remonter auprès du Ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, les revendications de la FRSEA concernant l'accompagnement de l'Etat, en relais de la baisse des aides de la PAC. Henri Bies Péré, notamment, a en effet souligné avec force que "le découplage des aides européennes va fortement pénaliser les productions lait, maïs, élevages", nombreuses en Aquitaine. «Il faut, insiste-t-il, que l'Etat instaure un système de prime pour amoindrir la baisse drastique de ces DPU (droits à paiement unique)».

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
332
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Meric | 03/09/2013

Très bonne synthèse des attentes agricoles.Mais aussi quelle belle continuité dans celles-ci ...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr