Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Vente aux enchères de vaches de boucherie : 6 100 € pour « Italie » !

01/06/2019 | Onze bovins ont concouru lors de la vente aux enchères de vaches de boucherie labellisables, le 1er juin, dans le cadre d’Aquitanima…

"Italie" la grande gagnante

La vente aux enchères de vaches de boucherie labellisables « Millésime Viande » Interlim s’est tenue le samedi 1er juin entre 13 h 00 et 14 h 00 au sein d’Aquitanima. Onze bovins étaient présentés à une petite vingtaine d’acheteurs de Grandes Surfaces telles que Carrefour et Leclerc, de boucheries et de restaurants. Fort de ses 1 325 kg, c’est « Italie », une vache du GAEC Camus Père et fils d’Arnac-la-Poste, en Haute-Vienne, qui a été achetée au plus haut prix, 6 100 € par le restaurant « Hall West » situé à Limoges…

« Cet événement donne véritablement une plus-value aux éleveurs ». Olivier Rambert, responsable d’Interlim et l’animateur de la vente du jour, se dit très satisfait de cette vente aux enchères qui vient de se dérouler au sein d’Aquitanima. Et de renchérir, « d’année en année, ce rendez-vous fidélise la clientèle. Et d’un autre côté, grâce au bouche-à-oreille, de nouveaux acheteurs bouchers ont fait leur apparition cette année. » L’objectif est bien de diversifier la nature de la clientèle. « Nous accueillons des Grandes Surfaces, mais aussi des bouchers et des restaurateurs qui nous font confiance, et cela, nous y tenons ! » Pour Olivier Rambert, cette vente aux enchères est également une superbe vitrine pour les deux parties. « Lorsque la vente est actée nous prenons une belle photo qu’ils exposeront dans leur boutique ou dans leur restaurant. C’est un bon coup de pub pour eux ! »

Des achats de 3 600 à 6 100 €
A la base, vingt bovins concourraient. Au final, onze ont été sélectionnés. « Nous avons jugé la finesse de leur ossature, leurs morceaux nobles et leur bel état de finition pour être abattus courant juin. » Comme l’an dernier, c’est le GAEC Camus Père et Fils qui a remporté la plus grosse vente, avec « Italie » pour 6 100 € achetée par le restaurateur Hall West à Limoges. Seul petit bémol, le montant total des ventes. Si l’an dernier, elles oscillaient entre 6 100 € et 10 600 €, cette année elles varient entre 3 600 € et 6 100 €. « C’est vrai, les montants sont moins élevés, sans doute ce résultat est dû au contexte plus délicat du marché. Cette année, deux-trois gros clients n’étaient pas présents mais nous en avons accueilli de nouveaux et puis, ils nous font confiance », tient à réaffirmer Olivier Rambert.

Vente aux enchères


Les bovins vendus

« Justice », GAEC Rouvelaud à Saint-Martin-Terressus (87), poids : 875 kg, achat : 5 700 € par une boucherie (87).
« Ignace », GAEC Gilles et Franck Dumond à Arnac-Pompadour (19), poids : 947 kg, achat : 5 200 € par le Carrefour de Lormont (33).
« Influante », EARL Cailletière-Guilloteau à Marnay (86), poids : 1 092 kg, achat : 5 500 € par le Carrefour de Mérignac (33).
« Italie », GAEC Camus Père et Fils à Arnac-la-Poste (87), poids : 1 325 kg, achat : 6 100 € par le restaurateur Hall West de Limoges (87).
« Hermantine », GAEC de Champagnat à Dompierre-les-Eglises (87), poids : 1 100 kg, achat : 5 300 € par le Leclerc de Cahors (46).
« Jacinda », Jean-Louis Chapeyroux à Sarrazac (24), poids : 843 kg, achat : 5 100 € par un restaurateur de Charente-Maritime (17).
« Honda », EARL Tricaud à Terres-de-Haute-Charente (16), poids : 936 kg, achat : 3 600 € par le Carrefour de Mérignac (33).
« Jespere », Frédéric Poirier à Marnay (16), poids : 998 kg, achat : 4 200 € par la boucherie Gazeau de Canéjean (33).
« Janse », GAEC de la Voie à Dienne (86), poids : 974 kg, achat : 5 800 kg par le Carrefour de Bègles (33).
« Galette », GAEC Lasternas à Saint-Cyr-les-Champagnes (24), poids : 907 kg, achat : 5 000 € par le Leclerc de Mimizan (40).
« Identique », EARL des 2 Ruisseaux (40), poids : 955 kg, achat : 5 000 € par une boucherie du Cap Ferret.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2942
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest