Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

  • 09/07/20 | Airbus : Mérignac manifeste

    Lire

    La CGT a appelé les salariés de la filière aéronautique à la mobilisation, ce jeudi matin au rond-point de Dassault à Mérignac, en Gironde. La raison ? Manifester contre les 5000 suppressions de postes annoncées chez Airbus. Parmi ses filiales, l'un des sites de Stélia est basé sur la commune, employant 203 postes dont environ 80 sont menacés en plus des 95 autres sur le site de Rochefort en Charente-Maritime. Les négociations entre Airbus et les syndicats, qui viennent de commencer, doivent s'achever en octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | [Vidéos] Un stand de la Nouvelle-Aquitaine animé au Salon de l’agriculture de Paris

02/03/2020 | Le stand de la Nouvelle-Aquitaine a remporté un franc succès lors du Salon International de l'agriculture de Paris qui s'est déroulé du 22 au 29 février.

Frédéric Coiffé, chef bordelais, a préparé tout au long du salon de l'agriculture de Paris des produits régionaux de la Nouvelle-Aquitaine. Les visiteurs se sont régalés.

Situé au pavillon 1 du salon international de l’agriculture de Paris, le stand de la Nouvelle-Aquitaine a attiré la foule du 22 au 29 février. Un stand qui accueillait d’un côté les races à viande régionales : Limousines, Bazadaises, Blondes d’Aquitaine, Parthenaises., de l’autre, des produits néo-aquitains. Du fromage bien sûr, avec entre autre, le Cabécou du Périgord ou le fameux Ossau-Iraty. De la viande avec l’agneau de lait des Pyrénées. Un peu plus loin, c’est le chef bordelais, Frédéric Coiffé, qui éveille les papilles des visiteurs en préparant de goûteux mets avec évidemment des produits de Nouvelle-Aquitaine. Retour en images sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine.

La foule ne désemplit pas sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine du Salon International de l’Agriculture de Paris (SIA). D’un côté, admiration, contemplation des animaux de la part des visiteurs qui osent parfois quelques questions aux éleveurs des races à viandes locales. Que ce soit les Limousines, les Bazadaises, les Blondes d’Aquitaine ou encore les Parthenaises. Chacune a sa spécificité.

Dégustation et promotion du Cabécou du Périgord 

De l’autre côté, les produits sont mis à l’honneur. Au niveau du Cabécou, les curieux goûtent. L’objectif : les convaincre d’acheter ce produit périgourdin. Christophe Roux est éleveur de chèvres, mais aussi transformateur de fromage. Sa ferme est située sur la commune de Razac-d’Eymet, au sud de Bergerac. Il arbore plusieurs casquettes ,puisqu’il est également président de l’interprofession Cabécou du Périgord. Pour Christophe, c’est la deuxième année qu’il vient à Paris au SIA. Il est ici dans le but de promouvoir le fromage, le faire découvrir au plus grand nombre. Pour les convaincre, il tend une assiette. Il s’agit de son fromage fermier au lait cru. Un peu coulant, comme il faut. Les gens dégustent et apprécient. Il en profite pour donner quelques explications (voir vidéo ci-dessous). « Ce fromage de chèvre est fait avec du lait de terroir sur la zone géographique du département de Dordogne. Il est transformé sur cette zone. Pour être un Cabécou du Périgord, il faut suivre un cahier complet ». Christophe rencontre sur le salon des consommateurs, mais aussi des professionnels des métiers de bouche qui pourraient valoriser ce fromage de chèvre. Il échange également avec les autres acteurs de la filière pour essayer de progresser et de se renouveler.  


L'Ossau-Iraty, fromage des Pyrénées Atlantiques 

Juste à côté, c’est un autre fromage qui est dégusté. Un fromage au lait de brebis. Il s’agit de l’Ossau-Iraty produit dans les Pyrénées-Atlantiques. Au stand, c’est un jeune étudiant d’Agro Paris Tech, Thomas Picq. Sur le salon, il est stagiaire et vient donner un coup de main. Il a découvert l’Ossau-Iraty et, en cette fin de semaine, il maîtrise son sujet. (voir vidéo ci-dessous) « C’est un fromage de brebis. Ici, on n’en propose qu’au lait cru », explique-t-il à cette personne intéressée. Il lui tend une assiette de fromages. « Celui-ci est un fromage laitier affiné quatre mois ». Il en propose deux autres à la dégustation et à la vente. « Il y en a un fait en estive en altitude qui est un peu plus humide et un autre plus typé, avec un affinage plus sec. Il vient du Pays-Basque », précise le jeune étudiant ». Finalement, sur le stand, beaucoup de visiteurs découvrent le produit. D’autres, qui le connaissaient déjà, sont étonnés par sa diversité. Il y a toujours quelque chose à apprendre finalement.

 

L'agneau de lait des Pyrénées, produit réputé et recherché

La visite du stand se poursuit. Désormais ce n’est plus du fromage, mais de l’agneau de lait des Pyrénées. Là encore, le public est plutôt curieux et s’arrête pour demander quelques explications sur le produit. Souvent ça se conclut par une vente. Sur le salon, près de 75 agneaux de lait des Pyrénées ont été écoulés. De quoi ravir David Carpentier, qui est animateur de l’association régionale des éleveurs ovins viande et lait d’Aquitaine. Il gère notamment les filières agneau de lait des Pyrénées et agneau du Périgord. « Ce sont deux produits spécifiques, précise-t-il. Ils ont, tous deux, des signes de qualité que sont l’IGP et le label rouge. L'agneau des Pyrénées est le seul produit nourri au lait de la mère avec des races rustiques locales. Ce produit est réputé et recherché par les chefs cuisinier notamment ». David anime un deuxième stand sous le pavillon 3, celui des produits et saveurs de France. Il est consacré à l’agneau du Périgord. « Nous avons un peu plus de difficultés sur ce stand-là, mais on essaie d’équilibrer ».

 

Des mets néo-aquitains cuisinés par le chef Frédéric Coiffé

La déambulation continue. Cette fois-ci, les narines sont mises en alerte. Une odeur de cuisine. Derrière la plancha, le chef Frédéric Coiffé est aux commandes. Il est peu avant midi, les estomacs commencent à se manifester. Le SIA a tendance à creuser les appétits. Ce jour-là, le chef cuisinier prépare des produits landais. Une belle côte de boeuf de Chalosse cuite sur la plancha. Frédéric Coiffé est un habitué du salon de l’agriculture de Paris. « Cela fait déjà quelques années que je viens sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine, confie-t-il tout en poursuivant la cuisson de la côte de boeuf. C’est assez plaisant de préparer ces plats à la vue de tous. On me pose des questions. Je peux y répondre. Ça attire pas mal de monde ». C’est vrai que ça commence à s’agglutiner devant lui. Tous sont impatients de goûter à cette spécialité de Nouvelle-Aquitaine. La cuisson terminée, place au dressage avant la dégustation. « Attention vous vous servez et vous vous écartez pour en laisser aux autres », avertit Frédéric Coiffé. En tout cas, les produits néo-aquitains semblent remporter un franc succès. Il n’y a aucun reste. Et lorsqu’on interroge les visiteurs du salon ils confirment qu’ils se sont bien régalés. 

 


Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
13386
Aimé par vous
78 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr