Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

  • 20/03/19 | Fermeture d'une partie de la Rocade de Bordeaux pour travaux

    Lire

    En raison de travaux, la Rocade de Bordeaux sera fermée dans les deux sens de circulation, ainsi que sur les pistes cyclables entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 20 mars à 21h au jeudi 21 mars 6h, du jeudi 21 mars à 21h au vendredi 22 mars à 6h et du samedi 23 mars à 22h au dimanche 24 mars à 18h. La Rocade intérieure entre les échangeurs 5 et 4 sera également fermée, mais uniquement, les 20, 21 et 22 mars, aux horaires indiqués.

  • 19/03/19 | Bordeaux : un tunnel sous la Garonne

    Lire

    Le Nord de la France possède le tunnel sous la Manche, la capitale girondine aura également son tunnel subaquatique. La seule différence est que ce dernier ne permettra pas le transit de voyageurs. En effet, le tunnel sous la Garonne est destiné au transfert et traitement des eaux usées de la Rive Droite. Il reliera les quartiers Bastide et Brazza à la station d'épuration Louis Fargue, située à côté du pont Jacques-Chaban-Delmas sur la rive gauche.

  • 19/03/19 | Neuf nouveaux cars au bioéthanol pour l'île de Ré

    Lire

    Neuf nouveaux cars au bioéthanol viennent d'être inaugurés sur la ligne 3 La Rochelle-Ré, avec des services numériques à bord, un meilleur confort et des nouvelles fréquences de passage. Ce biocarburant 2e génération est obtenu par fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marc de raisin en alcool brut, ensuite distillé et déshydraté - fourni par Raisinor France, société basée à Coutras (G33). La Région a investi 2,385M€ dans cette opération sur une période de six ans.

  • 19/03/19 | Finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes"

    Lire

    La finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" a eu lieu le 19 mars à la Salle de spectacle de la Maison des Arts de l’Université Bordeaux Montaigne. Elle a réuni les 16 candidats sélectionnés au sein des universités de Bordeaux, Pau et La Rochelle. Ce concours, organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), propose aux doctorants d’expliquer leur sujet de thèse en trois minutes. Leur exposé s'est voulu le plus clair possible pour le grand public. L'enjeu : une place en demi-finale nationale, à Paris en avril prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Vienne : Les agriculteurs dénoncent un manque croissant de considération et l'augmentation des taxes

15/12/2018 | Une trentaine de tracteurs étaient stationnés devant le palais des congrès du Futuroscope. FNSEA et JA ont manifesté contre l'augmentation des taxes et contre l'agri-bashing

Une délégation d'agriculteurs a pu rencontrer des députés et les conseillers des ministres Agnès Buzyn et Frédérique Vidal.

Une centaine d’agriculteurs a manifesté son mécontentement ce vendredi 14 décembre dans la Vienne, à l’appel de la FNSEA et accompagné par les JA. Ils se sont finalement rendus au palais des congrès du Futuroscope où étaient accueillies les ministres Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Frédérique VIDAL, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation , en déplacement dans la Vienne lors des 16e assises nationales hospitalo-universitaires. Une délégation de 4 agriculteurs a été reçue par la chef de cabinet et des députés de la Vienne. Ils sont excédés par l’agri-bashing et l’augmentation des taxes notamment la hausse sur la redevance pour pollution diffuse qui concerne les produits phytosanitaires.

Les actions des agriculteurs ont commencé tôt dans la matinée du vendredi 14 décembre et sur l’ensemble du département. À Montmorillon, à l’aube, les Jeunes Agriculteurs ont déposé du fumiers et des pneus devant la sous-préfecture de la Vienne. Autre lieu, la permanence du député La République En Marche, Sacha Houlié, où là encore fumier et autres déchets ont été vidés devant l’entrée. Les agriculteurs ont également bloqué le péage de l’A10 à Naintré avant de descendre direction le palais des congrès du Futuroscope. Arrivée vers 12h30, une trentaine de tracteurs s’est stationnée devant le bâtiment. « Nous nous sommes invités devant la palais des congrès lorsque nous avons appris que des ministres étaient là », explique Romain Martineau, président de la FNSEA 86. Une délégation d’agriculteurs avec Romain Martineau (président FNSEA 86), Cécile Bois (Secrétaire générale FNSEA 86), Henri Surreaux (président des JA 86) ont été reçus par les députés de la Vienne et les conseillers des ministres Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Faire passer le message

À la sortie de l’entretien d’un quart d’heure. Romain Martineau espérait avoir fait passer le message de leur revendication. « Ce mouvement est national, rappelle-t-il. Il vient en écho du projet de loi de finances qui sera en discussion lundi à l’Assemblée. » Les députés vont devoir se prononcer sur une augmentation de la redevance pour pollution diffuse (RPD). « Les taxes sont appliquées sur les traitements phytosanitaires en fonction de leur dangerosité. Aujourd’hui elle rapporte 140 millions d’euros à l’État, ça rapporterait cent millions de plus. Nous ne sommes pas contre le fait de diminuer l’utilisation de produits phytosanitaires mais nous manquons de solutions pour l’arrêt de ces produits. Nous ne pouvons pas nous adapter comme ça en un claquement de doigt. Il faut trouver des solutions ensemble. Ce n’est pas possible de supporter des charges supplémentaires, c’est un coup de massue encore pour nous », poursuit le président de la FNSEA 86. Les agriculteurs sont également excédés par l’agri-bashing qu’ils vivent au quotidien. « Nous nous sentons déconsidérés, stigmatisés. Quand on voit qu’une organisation comme Greenpeace ose référencer ce qu’elle appelle des fermes-usines. Et qu’en plus leurs données sont partiellement erronées, c’est une honte. L’État doit prendre ses responsabilité », confie Romain Martineau. 

Sur place, Nicolas Turquois (député du Nord-Vienne MoDem-LREM) a écouté les revendications de ses collègues. Le député est effectivement lui-même agriculteur. « La profession vit très mal le dénigrement systématique. Les agriculteurs ont raison de dénoncer leurs difficultés ». Le président de la Chambre d’agriculture de la Vienne, Dominique Marchand, a également rejoint les agriculteurs pour discuter avec eux.

Venus des quatre coins du département de la Vienne, les agriculteurs sont repartis peu après 15 heures. Certains d’entre eux ont vidé leurs bennes remplies de fumier et déchets au niveau de l’Agence de services et de paiements (ASP) situé sur la zone d’activité du Futuroscope ; d’autres en ont déversé à l’entrée du Futuroscope de l’A10.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11388
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr