Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Vendanges : rencontre avec Pierre Courdurié, vigneron à Saint-Christophe-des-Bardes

25/09/2020 | Pierre Courdurié, vigneron à Saint-Christophe des Bardes, en territoire Saint-Émilionnais, nous a ouvert les portes de sa propriété, le Château Croix de Labrie.

Pierre Courdurié en train de travailler le raisin en fermentation

Depuis des jours voire des semaines, tracteurs et grandes machines à deux jambes se livrent à un ballet permanent sur nos routes départementales girondines. C’est la saison des vendanges, une période attendue tant par les vignerons que les amoureux de la vigne et du vin. Pour cette année 2020, si particulière du point de vue économique et sanitaire, les vendanges ont dû s’adapter aux gestes barrières, mais elles n’en restent pas moins un moment de partage. Axelle et Pierre Courdurié, propriétaires du Château Croix de Labrie, à Saint-Christophe des Bardes nous ont reçu sur leur exploitation, entre deux périodes de vendanges.

« Quelle couleur, quelle odeur, quel plaisir ! ». En plein remontage – procédé d’aération du vin en faisant passer le moût du fond de la cuve vers le sommet – Pierre Courdurié ne boude pas son bonheur de voir et sentir ses merlots ainsi. « Nous les avons ramassés un peu tôt pour pouvoir garder la fraîcheur du fruit dans la cuve et le résultat semble meilleur que 2019, mais on verra les volumes », poursuit-il. Afin de garantir le respect des distances de sécurité dans le chai, le vigneron a loué une table de tri supplémentaire. Le Château Croix de Labrie est une petite exploitation de cinq hectares, Axelle et Pierre Courdurié l’ont rachetée en 2013. Leur domaine viticole est s’étend autour de la propriété, mais compte aussi une parcelle à Saint-Sulpice de Faleyrens et à Saint-Émilion, proche du Château Pavie.

Le couple n’est pas vigneron de formation. Axelle, landaise d’origine, a commencé dans la construction de centrales de béton pour un grand groupe français avec son père, « quand vous êtes une femme dans ce métier, il faut maîtriser et être chiant, pour se faire respecter. Elle maîtrisait », sourit Pierre Courdurié. Lui, il est originaire du Cantal, où son père élevait des vaches Salers. Si cette vendange a l’air de satisfaire Pierre, c’est avant tout dû « à 70 % au travail rigoureux dans la vigne tout le long de l’année ». De la rigueur, il en faut quand vous ciblez une clientèle haut de gamme, comme le couple Courdurié.

 La biodiversité comme outil de travail, le goût comme déclencheur

Dès le rachat, les Courdurié ont lancé la conversion de la propriété, pour un premier millésime bio en 2018. « Axelle a une sclérose en plaques, raconte le vigneron. A partir de là, nous avons décidé de bannir la chimie, tant par respect de la vie et de l’environnement que pour sa santé ». Le Château Croix de Labrie travaille ses sols au cheval, pour les parcelles autour de la propriété. « Physiquement, les machines ne peuvent pas passer on est à 90cm d’intervalle entre chaque pied avec 10 000 pieds par hectare, poursuit Pierre Courdurié. En plus, le cheval crée du lien social, les anciens, autour de nous, sortent, discutent, viennent voir ».



Au-delà de la traction équine, le couple Courdurié mise sur la biodiversité pour amender sa vigne. « Nous utilisons plusieurs végétaux, précise le vigneron. Le radis chinois par exemple, avec ses grosses racines, nous ramène de la biodiversité, des vers, des insectes, tout ça participe à la nutrition du sol ». Autre technique que le couple utilise pour sentir s’il faut vendanger : croquer le raisin. « En général, il faut vendanger à peu près 120 jours après la floraison, éclaire Pierre Courdurié. Nous avions une fenêtre entre le 10 et le 15 septembre, mais on vérifie en passant dans les rangs et croquant le fruit pour voir s’il est prêt à être ramassé; on ira dans les cabernets demain ». Pour la campagne 2021, le couple veut essayer d’utiliser des chauves-souris pour protéger la vigne des insectes. « La principale difficulté sera de les sédentariser », poursuit Pierre Courdurié.

Le digital comme argument de vente

Pierre Courdurié

Le Château Croix de Labrie utilise la réalité augmentée pour faire connaître son vin. Par le biais d’une application, les consommateurs ont accès aux informations sur le vin et voient également dans quel point de vente l’acheter, quel que soit le pays où ils se trouvent. « La réalité augmentée nous permet de toucher une clientèle différente, peut-être plus jeune », note Pierre Courdurié. Pour lui, les outils numériques, comme les réseaux sociaux sont indispensables. « Faire du vin, c’est un métier, reprend-il. Le commercialiser et communiquer sont deux autres métiers. Nous sommes présents dans 44 pays sur tous les continents. Il nous faudrait deux ans pour voir tous nos clients. Avec le numérique, tout est plus facile : vous ne pouvez pas venir ? On vous livre chez vous ».

Au delà de la facilité d’action que propose le numérique, la dimension sociale est très importante pour le vigneron. « Les métiers de bouche, la cuisine, le vin, ils doivent être mis en valeur; ce sont des vecteurs de partage, reprend Pierre Courdurié. On se retrouve pour partager un repas et/ou une bouteille, qui plus est aujourd’hui en sortant du confinement. Jamais le social n'a été aussi important qu’en ce moment, et le vin participe à cela ».

État du marché viti-vinicole : « la qualité plutôt que la quantité »

En évoquant la crise sanitaire et économique ainsi que les difficultés que traversent les vins français depuis plusieurs années, Pierre Courdurié fredonne avec le sourire la chanson d’Alain Bashung « Ma petite entreprise ». Si le Château Croix de Labrie « vend toutes ses 14 000 bouteilles », le vigneron prend toutefois plus de hauteur et donne son avis. « Tant que nous ne ferons pas de la qualité, nous ne nous en sortirons pas. Il faut faire bouger les lignes. Prenons exemple sur ce qu’ont fait les Magrez, Lurton ou encore Dupuch ». Le viticulteur décrit un pôle d’attractivité viticole exceptionnel à Bordeaux, mais qui n’arrive pas à s’adapter. « L’Homme s’est toujours adapté à son environnement. Il faut être intelligent, pas dogmatique. La région viticole bordelaise produit 5,5 millions d’hectolitres mais n’en vend que 4,5. Autant produire 4,5 millions d’hectolitres et rémunérer tout le monde. Il faudrait produire moins, mais mieux ».

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9360
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest