Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Visite guidée du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine 2017

10/05/2017 | En 2017, à Bordeaux, le Salon de l'Agriculture Régional s'appelle désormais Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitiane, mais garde son âme, sa convivialité et son foisonnement d'animations

Eric Dulong, président de CEB, la mascotte Urielle et sa prpriétaire, Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine et Dominique Graciet, Pésident du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine

L'édition 2017 du Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine s'est doté d'une mascotte : la belle Urielle du Breuil, digne représentante de sa race repérable à son long pelage, le Baudet du Poitou. Invitée de marque de la conférence de presse de présentation de l'évènement (organisée dans le hall de l'Hôtel de région...), c'est sans broncher qu'elle a assisté au bal des commissaires du Salon venus détailler le programme des différents pôles de la plus rurale des manifestations urbaines. Une mascotte du Poitou - bien qu'elle préfère le terme égérie - qui célèbre aussi l'entrée pleine et entière du Salon dans son périmètre de l'agriculture grande Région, après de 2 ans de préparation en ce sens. Un Salon donc désormais bel et bien à la hauteur de son agriculture régionale : la première d'Europe. De quoi promettre du 20 au 28 mai, une belle vitrine de notre ruralité et un programme d'animations chargés pour le grand public, dont voici une petite sélection!

L'édition 2017 du Salon est la dernière d'un cycle de 3 ans durant lequel, la manifestation s'est peu à peu appropriée l'agriculture à échelle grande région. « Cette année, c'est véritablement le premier Salon abouti de la Nouvelle Région », synthétise Dominique Graciet, Président de la chambre régionale d'agriculture et Président du Salon. Une évolution qui s'est traduite par un budget Salon passant de 1,5 M€ à plus de 2M€, avec en partenaires historiques et principaux le Conseil régional, et Congrès et Expositions de Bordeaux, mais aussi plus récemment des partenariats remarqués tels Carrefour ou encore pour la première fois cette année, le laboratoire Ceva Santé Animale. Le tout assure Dominique Graciet, « sans trahir l'âme, ni l'état d'esprit du Salon tel qu'il a été créé par nos prédécesseurs ».

Aquitanima accueille la Salers Pour démarrer la visite de ce Salon 2017, partons du Hall 4 du Parc des expositions où Aquitanima, le Salon de la Génétique bovine et ovine, amène du 20 au 22 mai près de 400 bovins, et, grande région oblige, renforce considérablement la présence des ovins. Côté bovins après avoir accueilli la Parthenaise, l'an dernier, les Blondes, Bazadaises, Limousines, Jersiaises ou autres Prim'holsteins, se serreront encore un peu plus cette année, pour faire place à la belle Salers. Certes emblématique du Cantal, la Corrèze, compte a elle seule un cheptel de 10 000 têtes! Si Aquitanima est un Salon à vocation professionnelle avec concours de races, rendez-vous d'affaires, et ventes aux enchères aux allures de spectacles (dont cette année, et c'est une première, une vente de jeunes taurillons Bazadais), ces 3 premiers jours qui remplissent le Hall 4 de veaux, vaches et taureaux, moutons, brebis et adorables agneaux, sont aussi un point fort de ce qui fait l'attrait du Salon de l'agriculture pour les visiteurs. Il faut dire que pour le public urbain, l'occasion de croiser ce genre de spécimens est plutôt rare...

Démonstration de tonte de mouton par l'association pour le mondial de tonte de Mouton

Une première grande Journée OvineSigne de sa nouvelle dimension néo-aquitaine, le Salon de l'agriculture organise une première grande Journée Ovine (le 22 mai) avec un programme riche en concours de races, démonstrations de manipulation et de tonte de brebis, ou encore démonstration de chiens de berger. Autant d'animation qui font à chaque fois l'admiration des visiteurs tout en leur permettant de découvrir aussi la variété des races ovines, du Suffolk au Charolais en passant par le Vendéen ou encore le Rouge de l'Ouest... Autant de nom qui suscitent la curiosité... voire l'eau à la bouche, quand on évoque, les six signes de qualité que possède la filière autour des viandes, lait et fromage de Nouvelle-Aquitaine.

A la découverte des terroirs, pupilles et papilles à l'affûtAprès avoir rencontré vaches et moutons et échangé avec quelques éleveurs tout disposés à vous raconter les atouts de la race qu'ils défendent, poursuivez la visite sous le Hall 4, vous tomberez nez à nez, pupilles et papilles à l'affût, face à l'espace Gastronomie. Vous y attend rien de moins que la représentation, sur la durée du Salon, d'une cinquantaine de filières, et à travers elles, la valorisation des terroirs. Neuf jours de dégustation et d'animation autour de produit 100% néo-aquitains. Au programme : des dégustations, des démonstrations en tout genre et des « battle culinaire », des ventes à la criée, des présentation des productions des établissements d'enseignement agricole de la région dans toute leur variété, ou encore rencontre avec des producteurs engagés sur le pôle bio de cet espace...

La Ferme: quizz, jeux, robots et "serious games"...Après avoir exploré le Hall 4, bienvenue dans « la Ferme de Nouvelle-Aquitaine ». Un espace ludique et pédagogique qui présente les filières végétales et animales qui font la diversité de l'agriculture régionale. Vaches, moutons, mais aussi cochons, chèvres, ou poules seront de la partie fermière, plus encore que lors des éditions précédentes. Mais à travers un partenariat avec les lycées agricoles et Bordeaux Sciences Agro, l'espace sera aussi animé de démonstrations multiples et variées autour des savoir-faire de ces jeunes, qui auront aussi en charge l'animation des stands de la Ferme, permettant au visiteur d'allier amusement et découverte sur les métiers agricoles ou l'art et la manière d'élever une poule par exemple... Parmi les nouveautés 2017, un pôle cultures végétales qui accueillera sur le site rien de moins qu'une moissonneuse batteuse. A voir aussi l'atelier de maintenance agricole tenu par des lycéens, le désormais incontournable Innov'show, qui propose notamment des démonstrations et des baptêmes de conduite avec des matériels de pointe aux visiteurs, et plus largement, une vitrine technologique de l'agriculture régionale. Bien loin des clichés agricoles, la Ferme accueillera par exemple, la société Naïo Technologies, et ses robots agricoles pour des démonstrations quotidiennes. Autre nouveauté « high tech » : l'espace « Serious Game », pour s’essayer à la conduite de machines agricoles ou à la gestion d'une exploitation grâce à des simulateurs tels que le jeu « Farming Simulator », ou encore « Château Académy »... Oui oui, on parle encore d'agriculture !

Arabians Masters

Equitaine: les Pottok se prêtent aux baladesSans repassez par la case « Hall 4 », faites donc un (ou plusieurs) pas de côté. Vous devriez arriver au cœur du Salon Equitaine. Du 20 au 28 mai, les événements s'y succèdent. Parmi les temps forts à retenir pour cette édition 2017, le retour des Arabian Masters (après une petite année d'absence) se place en bonne position. L'occasion d'admirer quelques uns des plus beaux chevaux Pur-Sang arabes, dans un concours qualificatif pour les Championnats du monde... Autres temps forts, qui est une création 2017: l'organisation d'un derby poney, qui a cu en 2 heures, 180 cavaliers et leur montures s'inscrire à ce nouveau rendez-vous Equitaine. L'occasion pour eux (le 25 mai) de s'affronter sur un tracé passant par la grande carrière du Salon mais aussi par la pinède adjacente. Autre nouveauté au rayon de la valorisation des nombreuses races locales équines : l'installation d'un village du Pottok, qui proposera des balades à poney aux enfants. Quant à l'égérie 2017 du Salon, l’ânesse Urielle, elle vous attendra chaque jour sous le hall4, avec son flegme habituel pour quelques séances de caresse et de « selfies », auxquels, elle ne devrait pas opposer trop de résistance...

Un Salon comme un marché gourmand et local Un Hall 4, qui, si vous y repassez à partir du 24 mai, aura quelques peu changer d'allures. La plupart des animaux d'Aquitanima auront retrouver le chemin de leurs fermes, et auront laisser place au traditionnel Marché de Producteurs de Nouvelle-Aquitaine, pour déguster, sur place ou à emporter, des spécialités culinaires régionales, préparés du champ à l'assiette par les producteurs. Autre espace qui s'installe à partir de la même date et jusqu'à la fin du Salon : le Pôle viticole, qui permet en un clin d'oeil appuyé au Concours Bordeaux -Vins d'Aquitaine qui se tient tous les ans à l'occasion du Salon, de mettre l'accent sur la viticulture. Au programme : une découverte des arômes du vin au fil d'un parcours olfactif ludique et surprenant, ainsi que le retour de Vin'Ecoles, le Salon des vins des vignerons de demain, qui permet de déguster et d'acheter une sélection de vins de toutes les grandes régions viticoles françaises, sous les bons conseils d'étudiants d'établissements régionaux.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
63266
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr