aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Viticulture et "CMD grêle": un outil foncier pour préserver la commercialisation

04/11/2013 | En adaptant les conventions de mise à disposition, la Safer contribue à limiter l'impact commercial des crises climatiques. La grêle de l'été 2013 en a fourni la triste occasion.

Vignes touchées par la grêle le 2 août 2013

L'année 2013 restera une mauvaise année pour de nombreux viticulteurs girondins. Entre un printemps trop pluvieux, la coulure et les orages de grêle de l'été, le CIVB parle volontiers de «plus petite récolte depuis 1991». Chez les viticulteurs les plus touchés, au delà de la perte sèche, c'est la perte de marché avec des conséquences sur plusieurs années qui est en jeu. Pour tenter de limiter la casse, plusieurs mesures exceptionnelles ont été mises en œuvre. Parmi elle l'achat de vendange et de moult de même appellation et l'élargissement des Conventions de Mise à Disposition, gérées par les SAFER. Focus sur ce deuxième outil qui, contrairement à l'achat de vin, a l'avantage de pouvoir utiliser le nom de son Château.

Résiliable chaque année, la Convention de Mise à Disposition est un outil qui permet à un exploitant agricole de mettre en location des parcelles auprès de la SAFER qui à son tour les sous-loue à un autre exploitant. La durée maximale de cette convention est de 3 ans, renouvelable une fois, sauf exception pour les plus petites parcelles pour lesquelles la convention peut être plus longue. En bref, cet outil permet l'exploitation d'une parcelle par un autre agriculteur que son propriétaire «dans des conditions particulièrement souples en comparaison du traditionnel contrat de fermage agricole», explique Hervé Olivier directeur départemental de la SAFER Gironde. Elle est généralement utilisée «pour trouver des solutions temporaires à des situations délicates lors, par exemple, de successions difficiles ou de liquidations judiciaires», complète Antoine Chabanel, conseiller Safer en charge des CMD.

Une souplesse légaleSi ce dispositif dans sa forme classique connaît en viticulture, un regain d'intérêt depuis 2005, il peut également être utilisé de manière tardive dans la saison pour aider à passer des périodes sensibles et réajuster le volume de production au volume de commercialisation. Dans ce cadre, une convention de mise à disposition peut légalement se conclure jusqu'au 31 juillet, soit une date relativement avancée dans le cycle de culture. Une souplesse légale qui est de plus en plus utilisée par les viticulteurs constate Antoine Chabanel, même si la Safer reste attentive à ce que le dispositif ne devienne pas un objet de contournement de la législation agricole. "Il a par exemple été admis avec la profession qu'un viticulteur ne peut pas exploiter en CMD plus de vignes que ce que ce qu'il possède en propriété ou en fermage", illustre Hervé Olivier.

Cet outil foncier est chaque année un peu plus apprécié par les viticulteurs, et l'année 2013 en fait la particulière démonstration. Subissant un printemps plus que maussade, un certain nombre de propriétaires viticoles girondins ont pressenti que la récolte ne serait quantativement pas à la hauteur. Ils ont donc conclu des CMD (270 pour 1250 ha de vignes au total) avec la Safer Gironde pour pouvoir compenser leur pertes prévisibles par l'exploitation de vignes de même appellation. Ce système leur permettant en outre de pouvoir utiliser leur nom de château sur le vin issu de ces vignes mises à disposition qu'ils entretiennent et exploitent jusqu'à la fin de la convention.

Antoine Chabanel et Hervé Olivier, Safer Gironde

Limiter les risquesMais, cette année, les CMD ont vu leur utilisation s'élargir à un autre cas: la gestion des conséquences d'aléas climatiques graves. Comme ce fut le cas en 2009, suite à des orages de grêle estivaux, la date limite de conclusion de conventions de mise à disposition 2013 a été décalée du 31 juillet au 20 septembre par décision de l'Etat. Un délai supplémentaire qui permet aux viticulteurs touchés par la grêle du 2 août de pouvoir bénéficier de ce dispositif, et ainsi s'assurer de conserver leur marché, auprès notamment de la grande distribution. Grâce à la mise en place de pré-contrats, finalisés et conclus au cours du mois de septembre, la CMD s'est transformée en un véritable contrat viticole de crise. Aux 270 CMD actées au 31 juillet 2013, ce sont 115 contrats supplémentaires pour 620 ha de vignes qui ont été conclus en conséquence directe des orages de grêle, précise Antoine Chabanel. 620 ha, sur près de 6000 touchés à plus de 80% par la grêle (soit un peu plus de 10%), le chiffre reste à relativiser.

Un regard prudent que partage Hervé Olivier. Car si cet outil de crise permet bel et bien de limiter le risque des viticulteurs sinistrés de perdre un marché pour les années à venir, il n'est pas accessible à tous. Seuls ceux qui avaient de l'argent de côté ou dont les vignes étaient assurés ont pu se permettre d'y recourir. De plus, même pour ceux-là, cette «CMD grêle», ne permettra pas ou peu de gain de trésorerie puisque d'une part ils ne récupéreront pas l'argent investi dans les vignes saccagées, et d'autre part, même si la Safer a consenti à gérer ces dossiers gratuitement (ce qui n'est pas le cas des autres CMD), les viticulteurs doivent s'acquitter des loyers de la convention, ainsi que du remboursement des avances aux cultures effectuées par le propriétaire des vignes.
Si l'outil s'avère intéressant à moyen et long terme pour limiter les conséquences commerciales d'une crise, il ne peut malheureusement pas effacer les effets dramatiques directs des humeurs météorologiques. Mais peu le peuvent.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1091
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr