Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

14/02/19 : Virginie Calmels a fait part de son retrait de la vie politique lors d'une réunion de la majorité municipale bordelaise ce jeudi 14 évrier et devrait renoncer à son mandat municipal concomitamment avec Alain Juppé début mars.

13/02/19 : Les artistes Benjamin Biolay et Melvil Poupaud se retrouvent sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen, vendredi 15 février à 20 h 30 pour présenter leur Songbook idéal.

13/02/19 : Contre la Réforme des lycées, les établissements de la Rive Droite se mobilisent, le jeudi 14 février, à 17h30. Depuis le lycée Elie Faure, direction les Iris puis le lycée Mauriac pour un rassemblement place Stalingrad.

13/02/19 : Le jeudi 21 février, O2 Radio organise une émission spéciale "Grand Débat National" en direct de 19h à 21h sur 91.3FM ou Facebook. L'émission s'articulera autour de trois thèmes : Fiscalité et dépenses publiques, Institutions et Transition écologique.

13/02/19 : A cause des manifestations le samedi, l'Opéra National de Bordeaux modifie l'accueil de la compagnie de danse « Nederlands Dans Theater ». Ainsi, la représentation initialement programmée le samedi 23 fév. 20 h est avancée au mercredi 20 fév 20 h.

12/02/19 : Le maire de Poitiers, Alain Claeys accueillera le 12 février à 18h15 les étudiants européens du programme Erasmus. Ils seront reçus à l'hôtel de ville, dans le cadre de leur séjour dont le thème est "Migration in Europe".

12/02/19 : La rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4 pour travaux de maintenance et entretien dans les nuits du 13 au 14 février de 21h à 6h et du 14 au 15 février de 21h à 6h.

12/02/19 : Le collectif "Ensemble pour le climat La Rochelle" organise une nouvelle après-midi de sensibilisation sur le thème de la citoyenneté et du vivre ensemble le dimanche 17 février. Le rdv est donné à 14h30 à la plage de la concurrence pour une marche.

11/02/19 : "France-Maghreb : renforcer l'économie sociale et solidaire, élus et entrepreneurs unis", tel est le thème de la 16° convention « Europe-Afrique du Nord » qui aura lieu les 15 et 16 février Halle des Douves à Bordeaux. www.france-northafrica.com

07/02/19 : Pierre Camani (psdt du 47) à propos de sa rencontre ce jour, avec Jun Kuroda, cadre dirigeant de Taisho, repreneur d’UPSA : " Taisho veut véritablement investir dans l’entreprise agenaise en diversifiant et développant ses activités commerciales."

07/02/19 : Le chef Philippe Etchebest va ouvrir d'ici la fin de l'année 2019 un nouveau restaurant à Bordeaux dans le quartier des Chartrons. Comme au Quatrième Mur, la carte sera divisée en deux : une cuisine "populaire" et une plus haut-de-gamme.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/02/19 | Royan : imaginez la plage du futur !

    Lire

    La Communauté d'Agglomération Royan Atlantique (CARA) organise un concours d'artistes amateurs. Ce dernier a pour thème "ma plage en 2040" et s'inscrit dans le cadre du plan plage territorial de l'agglomération. Toutes les formes d'art sont acceptées, du dessin à la sculpture en passant par la vidéo. La CARA souhaite prendre en compte la vision des citoyens dans sa politique d'aménagement du territoire. Les candidatures d'artistes sont à envoyer pour le 3 mai au siège de la collectivité.

  • 15/02/19 | Rénovation de la Cité administrative d'Agen

    Lire

    Le plan de rénovation énergétique des bâtiments de 2018 prévoit la rénovation des cités administratives à l’échelle nationale pour 1 milliard d’euros sur 5 ans. Les objectifs prioritaires de cette rénovation sont l’amélioration de la performance énergétique et la réduction des dépenses de fonctionnement. Le dossier de la Cité administrative de Lot-et-Garonne a donc obtenu la labellisation lors de la Conférence nationale de l’immobilier de l’État qui s'est tenue le 6 décembre dernier.

  • 15/02/19 | Un concert poétique à la BFM

    Lire

    La Ville de Limoges propose le 16 février à 15h un concert poétique et rock à l’auditorium Clancier de la BFM centre-ville en hommage au poète québécois Gaston Miron. En coréalisation avec l’Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine, la compagnie Fracas fera voyager le public en poésie dans le grand espace du Québec mais aussi de Gaston Miron. L’entrée est libre dans la mesure des places disponibles.

  • 15/02/19 | Ouverture des réservations pour les Refuges Périurbains

    Lire

    Dès ce 15 février à 13h30, Bordeaux Métropole ouvre les 1ères réservations pour la 8ème saison des Refuges Périurbains. Les 9 refuges pourront accueillir dès le 1er mars gratuitement les visiteurs. Ils sont ouverts toutes les nuits du 1er mars au 30 novembre. Cet été un nouveau Refuge ouvrira ses portes à Saint-Médard-en-Jalles. Réservations

  • 15/02/19 | Exposition de Krees à l'Espace Saint-Rémi

    Lire

    L'artiste Krees, originaire du nord de la France, sera exposée du 16 au 27 février à l'Espace Saint-Rémi à Bordeaux. Vernissage le dimanche 17 février à 15h30. Krees vient de recevoir le prix du Salon international contemporain de la galerie Esart de Barcelone. L'artiste exposera ensuite ses oeuvres du 8 au 10 mars à la Maison Louis David à Andernos.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Voyage en Terres de Jim à Saint-Jean-d'Illac

06/09/2014 | Jusqu'au 7 septembre inclus, les Jeunes Agriculteurs, organisateurs de l'évènement attendent 250.000 visiteurs sur leur salon de l'agriculture en plein air

Voyage en Terres de Jim à Saint-Jean-d'Illac

ça y est, Les Terres de Jim c'est parti ! Inaugurée jeudi après-midi par les élus locaux et les responsables agricoles, la manifestation monte peu à peu en puissance pour atteindre son rythme de croisière ces samedi et dimanche 6 et 7 septembre, avec l'accueil du grand public sur le site de Saint-Jean-d'Illac. Objectif pour les Jeunes agriculteurs, organisateurs de l'évènement: redorer le blason de l'agriculture en rappelant aux visiteurs, son rôle clé dans l'alimentation de la population et dans l'aménagement du territoire. Autrement dit, rétablir par la fête le lien entre la société et son agriculture. A l'occasion de l'inauguration des Halles de Jim ce vendredi Aqui s'est baladé (longuement!) sur les différents espaces des quelques 300ha aménagés pour l'occasion, et vous envoie quelques cartes postales de sa journée.

L'évènement officiel de la matinée de ce vendredi c'était l'inauguration des Halles de Jim.
Ces Halles, toutes proches de l'entrée principale mettent en pratique un nouveau concept de commercialisation pensé par les JA: un supermarché géré par les agriculteurs et qui ne propose à ses clients que des produits issus d'exploitations agricoles françaises. Comme dans une grande surface tout y est : paniers, caisses, diversité des produits, odeur, organisation par thème, et même quelques stands de dégustation... Une seule différence majeure, l'origine des produits, tous issus des régions françaises. D'ailleurs, en rayon, les étiquettes sont très claires: prix du produit à l'unité, région d'origine, et prix au kilo. Difficile d'être plus précis pour des consommateurs de plus en plus en recherche d'information. Mais, l'idée n'est pas de copier tous les codes de la grande distribution, au fil des rayons, qui sont d'ailleurs plutôt des «espaces», les clients-visiteurs peuvent aborder des producteurs, tous prêts à répondre aux différentes questions, dont celle par exemple du prix.
Se baladant dans les «rayons» des Halles de Jim, les prix peuvent en effet, parfois surprendre puisque différents des habitudes prises dans les moyennes et grandes surfaces. Ici, les prix sont parfois plus bas, en raison de l'absence justement d'intermédiaire, et d'autres fois plus élevés, en raison soit du «made in France» d'un produit habituellement consommé importé, soit parce que libéré de la pression lourde exercée par les GMS sur les agriculteurs... Bref, «le bon prix» pour pouvoir assurer un revenu aux exploitants, martèlent les JA. Aux Halles de Jim on y fait donc ses courses, on y ramène plein de bonnes spécialités de toutes les régions françaises, et en plus on se sensibilise à la question de la distribution et de la commercialisation des produits de l'agriculture française! Merci Jim !

L'espace fruits et légumes des Halles de Jim et ses premiers clients

En recherche de quelques 3 500 chefs d'exploitationDeuxième étape sur les Terres de Jim, le chapiteau des conférences. Ici les JA, offrent un espace d'échanges et de discussions aux acteurs du monde agricole ou rural pour informer, sensibiliser ou débattre sur des enjeux ou réflexions propres à l'agriculture. Ce vendredi matin, la Safer intervenait sur le défi de la transmission-installation. Question d'importance s'il en est. Le remplissage quasi-complet de la salle en a d'ailleurs démontré toute l'actualité. Séquencée en trois temps, cette conférence d'un peu plus d'une heure a donné la parole aux différents partenaires de la structure foncière dans sa mission de maintien des espaces agricoles. Dans un premier temps le service statistique de la DRAAF, a rappelé le constat dressé par le recensement général agricole de 2010: l'Aquitaine est en effet en recherche de quelques 3 500 agriculteurs pour prendre la relève d'exploitations à l'avenir incertain.
Dans une seconde partie, le focus a été mis sur des exemples de travaux menés avec les chambres d'agriculture pour anticiper au mieux les libérations de fonciers afin de les orienter le plus possible vers des installations. Une manière de faciliter et donc de rendre attractive la sortie des cédants, en la préparant le plus en amont possible avec eux. La troisième partie de ces échanges s'est justement consacrée aux différents outils existants pour permettre le passage de relais de l'exploitation. Ont particulièrement été mis en avant les systèmes de portage dans lesquels interviennent tout à la fois la SAFER et les collectivités locales (Région ou Départements) qui prennent à leur charge les frais de portage.
Un outil attractif pour les porteurs de projet et rassurant pour les cédants. Par ces partenariats avec la SAFER, la Région a, en 4 ans, participé à l'installation de 40 jeunes, et sur l'année 2013, le Conseil général de Gironde a apporté son aide à 3 installations. Des outils efficaces, mais qu'il faut, selon le Vice-Président de la région en charge de l'agriculture, chercher à optimiser, soulignant par ailleurs qu'une participation des communes ou communautés de communes serait en la matière bienvenue.

Conféence SAFER ''transmission-installation, relevons le défi!''


Labour en planche et labour à platSur les Terres de Jim il se passe toujours quelque chose, autre grand rendez-vous de ces 4 jours: les concours de labours, qui sont en réalité le cœur historique de la création de l'évènement «Terres de Jim». Cette année à Saint-Jean-d'Illac se jouent le concours national mais aussi le concours international de Labour. C'est celui-ci qui avait lieu ce vendredi matin. 31 pays en lice, avec 2 candidats par pays et deux épreuves à réaliser: le labour en planche avec une charrue non réversible, et le labour à plat, avec une charrue réversible. Deux matériels donc deux techniques différentes dont il faut maîtriser les subtilités pour obtenir la meilleure notation. Pour les profanes, le dessin au sol tracé par les engins, n'est pas le même. Au delà, difficile d'en dire beaucoup plus. Mais les juges, vêtus de leur gilet orange fluo, gardent l'oeil concentré sur 8 ou 9 critères, selon l'épreuve qu'ils examinent: profondeur du labour, sa régularité, la rectitude des sillons... Une affaire d'expert que le public ne se lasse pas d'admirer, quoique parfois un peu circonspect devant l'application à la tâche... En ce qui concerne les candidats, ils ont tous leur petit fan club, drapeau de leur pays flottant au vent et tee-shirt à l'effigie de leur star du labour.

Un des candidat françaisen pleine épreuve du concours international de labours

Une Aquitaine en maïs douxNon loin de là, le visiteur prend plaisir à se perdre, au sens propre, dans le labyrinthe de maïs mis en place sur 2 ha par Maïsadour, comme au sens figuré, sur la France végétalisée géante (de 1,25 ha) réalisée à proximité. D'une Aquitaine en maïs doux aux Pays de Loire en Roquette en passant par le Poitou-Charentes en sorgho grain, c'est l'occasion de réviser votre géographie agricole en culture : Midi-Pyrénées tournesol, Auvergne lentille-du Puy, Bourgogne, chêne truffier, Franche-Comté en sapin ou encore Champagne-Ardenne... en chanvre. Ce qui n'est pas faire sans un petit effet, au moins ou quelques gloussements, aux grands ados passant par là... Des ados, qui ne boudent pas non plus, la petite fête foraine installée non loin avec son immanquable grande roue, repère pratique, soit dit en passant, au moment de l'arrivée sur le site en voiture....

France végétalisée au carrefour de trois régions: Aquitaine/ Limousin/Poitou Charente

Vaches, tracteurs et chevauxPour ceux dont le concours de labour n'aurait pas assouvi leur admiration pour le machinisme, un grand espace lui est consacré. S'exposent tout à la fois, le dernier cri de la technologie des tracteurs, comme des anciens modèles, permettant une remontée dans le temps et le constat des avancées technologiques fortes dans le milieu agricole. Mais il n'y a pas que des moteurs aux Terres de Jim plusieurs chapiteaux se consacrent aux animaux. Vaches, moutons, chevaux, sont donc aux rendez-vous à Saint Jean-d'Illac, et avec eux, les filières d'élevage. Le pendant fruits et légumes est aussi bien représenté avec notamment le potager de Jim, ou l'espace De la Vigne au Verre, dont le nom parle de lui-même. De nombreuses autres animations sont à découvrir sur place : ballade en charrette, apéro concert, activités et démonstrations sportives, courses de vaches landaises, concours de la race Bazadaise... et pour les petits creux de nombreux points de restaurations qui, en Terres de Jim, ne doivent que pouvoir faire honneur aux produits de notre agriculture.

Une des jolies Bazadaise de Jima


Dernier conseil, prévoyez du temps pour votre visite et des chaussures fermées... Car , bien sûr, les "Terres" de Jim portent bien leurs noms.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2283
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr