18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Voyage en Terres de Jim à Saint-Jean-d'Illac

06/09/2014 | Jusqu'au 7 septembre inclus, les Jeunes Agriculteurs, organisateurs de l'évènement attendent 250.000 visiteurs sur leur salon de l'agriculture en plein air

Voyage en Terres de Jim à Saint-Jean-d'Illac

ça y est, Les Terres de Jim c'est parti ! Inaugurée jeudi après-midi par les élus locaux et les responsables agricoles, la manifestation monte peu à peu en puissance pour atteindre son rythme de croisière ces samedi et dimanche 6 et 7 septembre, avec l'accueil du grand public sur le site de Saint-Jean-d'Illac. Objectif pour les Jeunes agriculteurs, organisateurs de l'évènement: redorer le blason de l'agriculture en rappelant aux visiteurs, son rôle clé dans l'alimentation de la population et dans l'aménagement du territoire. Autrement dit, rétablir par la fête le lien entre la société et son agriculture. A l'occasion de l'inauguration des Halles de Jim ce vendredi Aqui s'est baladé (longuement!) sur les différents espaces des quelques 300ha aménagés pour l'occasion, et vous envoie quelques cartes postales de sa journée.

L'évènement officiel de la matinée de ce vendredi c'était l'inauguration des Halles de Jim.
Ces Halles, toutes proches de l'entrée principale mettent en pratique un nouveau concept de commercialisation pensé par les JA: un supermarché géré par les agriculteurs et qui ne propose à ses clients que des produits issus d'exploitations agricoles françaises. Comme dans une grande surface tout y est : paniers, caisses, diversité des produits, odeur, organisation par thème, et même quelques stands de dégustation... Une seule différence majeure, l'origine des produits, tous issus des régions françaises. D'ailleurs, en rayon, les étiquettes sont très claires: prix du produit à l'unité, région d'origine, et prix au kilo. Difficile d'être plus précis pour des consommateurs de plus en plus en recherche d'information. Mais, l'idée n'est pas de copier tous les codes de la grande distribution, au fil des rayons, qui sont d'ailleurs plutôt des «espaces», les clients-visiteurs peuvent aborder des producteurs, tous prêts à répondre aux différentes questions, dont celle par exemple du prix.
Se baladant dans les «rayons» des Halles de Jim, les prix peuvent en effet, parfois surprendre puisque différents des habitudes prises dans les moyennes et grandes surfaces. Ici, les prix sont parfois plus bas, en raison de l'absence justement d'intermédiaire, et d'autres fois plus élevés, en raison soit du «made in France» d'un produit habituellement consommé importé, soit parce que libéré de la pression lourde exercée par les GMS sur les agriculteurs... Bref, «le bon prix» pour pouvoir assurer un revenu aux exploitants, martèlent les JA. Aux Halles de Jim on y fait donc ses courses, on y ramène plein de bonnes spécialités de toutes les régions françaises, et en plus on se sensibilise à la question de la distribution et de la commercialisation des produits de l'agriculture française! Merci Jim !

L'espace fruits et légumes des Halles de Jim et ses premiers clients

En recherche de quelques 3 500 chefs d'exploitationDeuxième étape sur les Terres de Jim, le chapiteau des conférences. Ici les JA, offrent un espace d'échanges et de discussions aux acteurs du monde agricole ou rural pour informer, sensibiliser ou débattre sur des enjeux ou réflexions propres à l'agriculture. Ce vendredi matin, la Safer intervenait sur le défi de la transmission-installation. Question d'importance s'il en est. Le remplissage quasi-complet de la salle en a d'ailleurs démontré toute l'actualité. Séquencée en trois temps, cette conférence d'un peu plus d'une heure a donné la parole aux différents partenaires de la structure foncière dans sa mission de maintien des espaces agricoles. Dans un premier temps le service statistique de la DRAAF, a rappelé le constat dressé par le recensement général agricole de 2010: l'Aquitaine est en effet en recherche de quelques 3 500 agriculteurs pour prendre la relève d'exploitations à l'avenir incertain.
Dans une seconde partie, le focus a été mis sur des exemples de travaux menés avec les chambres d'agriculture pour anticiper au mieux les libérations de fonciers afin de les orienter le plus possible vers des installations. Une manière de faciliter et donc de rendre attractive la sortie des cédants, en la préparant le plus en amont possible avec eux. La troisième partie de ces échanges s'est justement consacrée aux différents outils existants pour permettre le passage de relais de l'exploitation. Ont particulièrement été mis en avant les systèmes de portage dans lesquels interviennent tout à la fois la SAFER et les collectivités locales (Région ou Départements) qui prennent à leur charge les frais de portage.
Un outil attractif pour les porteurs de projet et rassurant pour les cédants. Par ces partenariats avec la SAFER, la Région a, en 4 ans, participé à l'installation de 40 jeunes, et sur l'année 2013, le Conseil général de Gironde a apporté son aide à 3 installations. Des outils efficaces, mais qu'il faut, selon le Vice-Président de la région en charge de l'agriculture, chercher à optimiser, soulignant par ailleurs qu'une participation des communes ou communautés de communes serait en la matière bienvenue.

Conféence SAFER ''transmission-installation, relevons le défi!''


Labour en planche et labour à platSur les Terres de Jim il se passe toujours quelque chose, autre grand rendez-vous de ces 4 jours: les concours de labours, qui sont en réalité le cœur historique de la création de l'évènement «Terres de Jim». Cette année à Saint-Jean-d'Illac se jouent le concours national mais aussi le concours international de Labour. C'est celui-ci qui avait lieu ce vendredi matin. 31 pays en lice, avec 2 candidats par pays et deux épreuves à réaliser: le labour en planche avec une charrue non réversible, et le labour à plat, avec une charrue réversible. Deux matériels donc deux techniques différentes dont il faut maîtriser les subtilités pour obtenir la meilleure notation. Pour les profanes, le dessin au sol tracé par les engins, n'est pas le même. Au delà, difficile d'en dire beaucoup plus. Mais les juges, vêtus de leur gilet orange fluo, gardent l'oeil concentré sur 8 ou 9 critères, selon l'épreuve qu'ils examinent: profondeur du labour, sa régularité, la rectitude des sillons... Une affaire d'expert que le public ne se lasse pas d'admirer, quoique parfois un peu circonspect devant l'application à la tâche... En ce qui concerne les candidats, ils ont tous leur petit fan club, drapeau de leur pays flottant au vent et tee-shirt à l'effigie de leur star du labour.

Un des candidat françaisen pleine épreuve du concours international de labours

Une Aquitaine en maïs douxNon loin de là, le visiteur prend plaisir à se perdre, au sens propre, dans le labyrinthe de maïs mis en place sur 2 ha par Maïsadour, comme au sens figuré, sur la France végétalisée géante (de 1,25 ha) réalisée à proximité. D'une Aquitaine en maïs doux aux Pays de Loire en Roquette en passant par le Poitou-Charentes en sorgho grain, c'est l'occasion de réviser votre géographie agricole en culture : Midi-Pyrénées tournesol, Auvergne lentille-du Puy, Bourgogne, chêne truffier, Franche-Comté en sapin ou encore Champagne-Ardenne... en chanvre. Ce qui n'est pas faire sans un petit effet, au moins ou quelques gloussements, aux grands ados passant par là... Des ados, qui ne boudent pas non plus, la petite fête foraine installée non loin avec son immanquable grande roue, repère pratique, soit dit en passant, au moment de l'arrivée sur le site en voiture....

France végétalisée au carrefour de trois régions: Aquitaine/ Limousin/Poitou Charente

Vaches, tracteurs et chevauxPour ceux dont le concours de labour n'aurait pas assouvi leur admiration pour le machinisme, un grand espace lui est consacré. S'exposent tout à la fois, le dernier cri de la technologie des tracteurs, comme des anciens modèles, permettant une remontée dans le temps et le constat des avancées technologiques fortes dans le milieu agricole. Mais il n'y a pas que des moteurs aux Terres de Jim plusieurs chapiteaux se consacrent aux animaux. Vaches, moutons, chevaux, sont donc aux rendez-vous à Saint Jean-d'Illac, et avec eux, les filières d'élevage. Le pendant fruits et légumes est aussi bien représenté avec notamment le potager de Jim, ou l'espace De la Vigne au Verre, dont le nom parle de lui-même. De nombreuses autres animations sont à découvrir sur place : ballade en charrette, apéro concert, activités et démonstrations sportives, courses de vaches landaises, concours de la race Bazadaise... et pour les petits creux de nombreux points de restaurations qui, en Terres de Jim, ne doivent que pouvoir faire honneur aux produits de notre agriculture.

Une des jolies Bazadaise de Jima


Dernier conseil, prévoyez du temps pour votre visite et des chaussures fermées... Car , bien sûr, les "Terres" de Jim portent bien leurs noms.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1643
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
FRAB, Chambre agriculture et Interbio main dans la main pour le Mois de la Bio Agriculture | 17/10/2017

La bio à l’honneur en Lot-et-Garonne

Jean-Paul Musset et son fils Julien, qui vient d'acquérir l'exploitation laitière Agriculture | 16/10/2017

Foncier : la restructuration réussie d'une exploitation laitière à Coutras

Vendange en Aquitaine Agriculture | 16/10/2017

CIVB: La petite récolte 2017 obligera à puiser dans les stocks

Le taureau Fanfaron (à droite), un des bovins de la Race Parthenaise présentée au Salon de l'Agriculture 2016 Agriculture | 16/10/2017

Aqui! TV7 : La Parthenaise, nouvel atout charme de l'élevage bovin régional

Le Maraîchage bio est en plein essor en particulier en ceinture bordelaise Agriculture | 12/10/2017

Opération séduction pour la filière bio en novembre

Bertrand Harispuru, éleveur ovin et bovin au pays basque à la retraite Agriculture | 10/10/2017

L'évaluation foncière : l'autre porte d'entrée vers une vente Safer

La chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques donne rendez-vous aux éleveurs ovins le 13 octobre pour ses 13èmes Assises Ovines. Au programme la question de la main d'oeuvre Agriculture | 10/10/2017

Assises Ovines - 3 questions à Patrick Etchegaray, responsable de la commission ovine à la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

ManifCastelnau Agriculture | 07/10/2017

Filière avicole dans le rouge : les Landais unis pour faire payer l'Etat

Marie-Hélène Cazaubon, éleveuse gaveuse à Monsoué, présidente de la Commission Agricultrices - FDSEA 40 Agriculture | 05/10/2017

Crise aviaire et canards gras, reportage à Montsoué

Serge Bousquet Cassagne président de la Chambre d'agriculture47 (à droite) Agriculture | 04/10/2017

« Si quelqu’un a besoin de terres pour s’installer... » Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne

Euralis : du maïs semences pour toute l'Europe Agriculture | 03/10/2017

Euralis : des semences de maïs pour toute l’Europe

Visuel du projet du bâtiment Agrocampus Agriculture | 26/09/2017

Technopôle Agrolandes: du numérique à la biosécurité avicole

Maël Gallard et Laura Baillard avec Eirelles, jeune jument de 3 ans Agriculture | 25/09/2017

Pour Laura Baillard et Maël Gallard, leur projet agricole est en bonne voie

Pin Agriculture | 22/09/2017

100e AG des Sylviculteurs du Sud-Ouest : les parasites, « danger numéro un » de la forêt

Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 20/09/2017

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine : "L'Etat ne tient pas ses engagements"