aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

15/05/17 : Le PCF lance sa campagne girondine ce 21 mai à Villenave d'Ornon-Courréjean en présence de Paul Laurent secrétaire national à l'occasion d'un meeting à 16h

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

  • 19/05/17 | Les championnats du monde de surf ISA. C'est à Biarrtiz

    Lire

    Avec le championnat du monde amateur de surf (ISA) qui débutent demain face à la Grande plage, l'impériale station balnéaire de la Côte basque renoue avec les compétitions planétaires. Son ouverture s'effectuera en milieu de matinée car, comme chacun sait, en surf c'est la nature -et les vagues- qui commande. Résultat, le championnat débutera au petit matin dès 7 heures du matin et jusqu'à 10 heures avant le défilé des délégations le long du littoral. Quant aux prévisions de vagues, comme d'hab. Incertaines.

  • 19/05/17 | Le Grand Prix automobile de Pau lance ses bolides

    Lire

    Pau renoue ce week-end avec la fièvre automobile. Les bolides du Grand Prix s'y affrontent jusque dimanche soir sur son circuit urbain. Sept plateaux sont réunis : Formule 3, Formula Renault 2.0, GT 4, Formule 4, Peugeot 308, Renault Clio et Twin Cup A et B. Les tarifs adultes vont de 11 € à 38 €. Une nocturne gratuite est prévue le samedi 20 mai. Parmi les animations, on trouve des casetas, une game zone de jeux vidéo automobiles, une exposition de voitures de prestige et la venue de miss France 2017 le dimanche. Le Grand Prix Historique, lui, se déroulera les 27 et 28 mai.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Xavier Beulin Président de la FNSEA en Dordogne et Gironde auprès des agriculteurs sinistrés

14/08/2013 | Ce 13 août le président de la FNSEA a pris la mesure en Dordogne puis dans l'Entre-deux-Mers des dégâts liés aux orages et a promis de plaider pour une dotation élevée du Fonds de Calamités.

Xavier Beulin président de la FNSEA répondant aux questions des journalistes à l'issue d'une réunion publique à Sainte Magne de Castillon

Ce n'était pas forcément la visite du président national de la FNSEA qui allait résoudre, par un coup de baguette magique, l'étendue des difficultés que doivent affronter les exploitants de Dordogne et de Gironde. Mais au moins a-t-elle permis de témoigner en direct auprès d'un haut responsable de la détresse ressentie. Et des incertitudes pour l'avenir. Ce fut le cas ce 13 août, notamment à Sainte Magne de Castillon où il rencontrait les viticulteurs de cet Entre Deux-Mers et Côtes, accablés par les conséquences de l'orage de la nuit du 2 au 3 août. Et, au-delà des échanges souvent émouvants, on a commencé à penser à s'organiser pour faire face à court terme et poser franchement la question de l'assurance obligatoire.

Mais chacun, d'abord, était bien conscient lors de cette réunion qu'animait Bernard Artigue, président de la Chambre d'agriculture de la Gironde avec à ses côtés Xavier Beulin et Patrick Vasseur, président départemental de la Fédération, que la priorité des priorités consiste à ouvrir au plus vite le dispositif en uasge pour les calamités. Xavier Beulin l'a dit sans détour en demandant rendez vous à Stéphane Le Foll, le minsitre de l'agriculture. Celui-ci, on le sait, est très attendu prochainement sur le terrain, fortement sollicité par les élus locaux et les professionnels. On imagine qu'il ne viendra pas les mains vides, au regard de l'ampleur de la zone sinistrée, des pertes de récolte et des remises en question qu'elles entraînent. Chacun le répète comme un leitmotiv: " à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle". En contrepoint à des témoignages au bord des larmes, Patrick Vasseur a laissé entendre qu'à l'horizon 2014 le Fonds ouvert pourrait compenser jusqu'à 35 % des pertes avançant l'espoir d'un objectif de 50%. A court terme encore, l'une des possibilités pour les exploitants ayant tout perdu ou presque, c'est l'achat de vendange; celui-ci est d'ores et déjà acquis et les syndicats viticoles sont habilités à faciliter leur mise en oeuvre. Un des viticulteurs présents a témoigné de l'importance de ce dispositif qui, cependant, requiert un sens aigu le la solidarité au sein de la profession: " En dix ans j'ai été grêlé quatre fois; j'ai été sauvé par l'achat de vendange..." Des achats de vin sont également envisageables.

 Assurance: vers un Fonds de mutualisation...

Les enjeux de la recherche de ces solutions d'urgence sont considérables, non seulement pour tout un territoire mutilé mais aussi pour l'ensemble de la filière viti-vinicole. Cela a été rappelé avec vigueur; en effet ce sont à court terme de l'ordre de 4.000 hectares qui sont plongés dans une situation de non production, avec des risques réels de pertes de marché, y compris pour le vrac ce qui ne devrait pas laisser indifférent le négoce. Le président national de la FNSEA l'a dit avec une manière de faux étonnement: " Comment une appellation, aussi prestigieuse que Bordeaux, forte des ses grands crus ne permettrait pas à l'autre production bordelaise de rebondir?.." Bernard Farges, le nouveau président du CIVB, ne pouvait dans son for intérieur qu'aquiescer... Reste que la question qui fâche, le sujet jusque-là tabou de l'assurance, est venue au coeur du débat de Sainte Magne de Castillon. Ce n'est pas simple en effet de crier au secours, à l'égard des pouvoirs publics et même de la filière, quand on n'a pas fait ou pas pu, économiquement, faire le choix de s'assurer. L'idée d'un Fonds de mutualisation évoquée par Xavier Beulin est dans l'air : " Je le dis tout net, a-t-il affirmé : vous auriez tout intérêt à soutenir un système assurantiel de masse supporté par l'ensemble de l'agriculture. je vais prendre l'initiative en fin d'année de réunir un pool d'assureurs pou les faire entrer dans ce dispositif." Le chantier qui s'ouvre ainsi ne sera pas aisé mais il mérite absolument d'être ouvert face aux aléas climatiques qui deviennent de plus en plus lourds de conséquences économiques et sociales.

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
626
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
tchoo | 20/08/2013

bon courage pour le pool d'assurance. d'autres ont essayé par le passé. lenteur calculé des assureurs pour répondre, parce que si ils multiplient les assurés, ils augmentent certes les primes reçus, mais ils sont aussi sur d'être obligé de verser des compensations de pertes tous les ans, et ça, ils aiment moins

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr