aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/07/16 | Une rallonge de 27M€ pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le cadre des contrats de plan Etat-Régions, afin de tenir compte des nouveaux périmètres régionaux, l'Etat après échanges avec la Région va débloquer une enveloppe de 27M€ supplémentaires pour conforter des opérations "particulièrement stratégiques pour une plus grande cohésion de la Nouvelle-Aquitaine": la mise à 2x2 voies de la RN 141 entre Exideuil-Roumazières-Chasseneuil en Charente, la modernisation de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, le développement du Campus de génie civil d’Egletons en Corrèze et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique à Poitiers.

  • 21/07/16 | L'Agglo Côte basque Adour vote l'intégration de Tarnos

    Lire

    Lors de sa dernière réunion, l'ACBA a quasiment plébiscité l'intégration de la ville du Seignanx et voisine de Tarnos, par 21 voix, 1 abstention et 1 refus de participer au vote. Un vote qui a provoqué un débat nourri et tendu sur fond de l'intercommunalité unique. EPCI rejetée par cinq des six maires de cette agglo Côte basque Adour et hyper représentée dans cette assemblée. Si pour le maire de Biarritz cette arrivée dictée par un bassin de vie naturel, enrichirait le nouveau territoire, pour le maire de Boucau il s'agit simplement du sens de l'histoire.

  • 21/07/16 | TER : les usagers dédommagés en septembre

    Lire

    En raison d'importants mouvements sociaux dans les Ter en mai et juin derniers, le plan de transport des Ter en Nouvelle-Aquitaine a été très impacté, avec au plus fort de la crise, plus de 35% des Ter supprimés. Des suppressions s'ajoutant à celles intervenues depuis février sur certaines lignes en raison du manque de conducteurs. En guise de dédommagement, et à la demande de Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, SNCF Mobilités accorde pour le mois de septembre, une réduction de 30% aux abonnés annuels et mensuels des réseaux Ter de la région.

  • 20/07/16 | 750 000€ pour la filière gras

    Lire

    Le 11 juillet, le Conseil régional a débloqué 750 000€ en faveur des entreprises de la filière gras, touchées par la crise aviaire. Une somme issue de l'enveloppe de 15M€ promise par Alain Rousset à la mi-fevrier, en même temps que la création d'un comité de suivi sur ces mesures d'accompagnements. Celles-ci ciblent le financement des investissements de biosécurité dans les exploitations, la prise en charge de la formation des salariés et des agriculteurs dans le cadre de procédures d'activités partielles, et l'accompagnement au cas par cas des entreprises les plus fragilisées.

  • 20/07/16 | Fêtes de la Madeleine : des renforts militaires et des entrées de ville mieux sécurisées

    Lire

    A la veille de l'ouverture des fêtes de Mont-de-Marsan, et suite à l'attaque de Nice, la préfecture des Landes a annoncé mardi le renfort de 30 militaires de l'opération Sentinelle. Ils viennent s'ajouter aux 124 CRS (le double de 2015), aux 70 policiers nationaux et 129 gendarmes déjà prévus le 12 juillet dernier. Par ailleurs, de gros blocs de béton seront positionnés sur les entrées principales de la ville pour "prévenir toute tentative d'entrée dangereuse d'un véhicule".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Xavier Beulin Président de la FNSEA en Dordogne et Gironde auprès des agriculteurs sinistrés

14/08/2013 | Ce 13 août le président de la FNSEA a pris la mesure en Dordogne puis dans l'Entre-deux-Mers des dégâts liés aux orages et a promis de plaider pour une dotation élevée du Fonds de Calamités.

Xavier Beulin président de la FNSEA répondant aux questions des journalistes à l'issue d'une réunion publique à Sainte Magne de Castillon

Ce n'était pas forcément la visite du président national de la FNSEA qui allait résoudre, par un coup de baguette magique, l'étendue des difficultés que doivent affronter les exploitants de Dordogne et de Gironde. Mais au moins a-t-elle permis de témoigner en direct auprès d'un haut responsable de la détresse ressentie. Et des incertitudes pour l'avenir. Ce fut le cas ce 13 août, notamment à Sainte Magne de Castillon où il rencontrait les viticulteurs de cet Entre Deux-Mers et Côtes, accablés par les conséquences de l'orage de la nuit du 2 au 3 août. Et, au-delà des échanges souvent émouvants, on a commencé à penser à s'organiser pour faire face à court terme et poser franchement la question de l'assurance obligatoire.

Mais chacun, d'abord, était bien conscient lors de cette réunion qu'animait Bernard Artigue, président de la Chambre d'agriculture de la Gironde avec à ses côtés Xavier Beulin et Patrick Vasseur, président départemental de la Fédération, que la priorité des priorités consiste à ouvrir au plus vite le dispositif en uasge pour les calamités. Xavier Beulin l'a dit sans détour en demandant rendez vous à Stéphane Le Foll, le minsitre de l'agriculture. Celui-ci, on le sait, est très attendu prochainement sur le terrain, fortement sollicité par les élus locaux et les professionnels. On imagine qu'il ne viendra pas les mains vides, au regard de l'ampleur de la zone sinistrée, des pertes de récolte et des remises en question qu'elles entraînent. Chacun le répète comme un leitmotiv: " à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle". En contrepoint à des témoignages au bord des larmes, Patrick Vasseur a laissé entendre qu'à l'horizon 2014 le Fonds ouvert pourrait compenser jusqu'à 35 % des pertes avançant l'espoir d'un objectif de 50%. A court terme encore, l'une des possibilités pour les exploitants ayant tout perdu ou presque, c'est l'achat de vendange; celui-ci est d'ores et déjà acquis et les syndicats viticoles sont habilités à faciliter leur mise en oeuvre. Un des viticulteurs présents a témoigné de l'importance de ce dispositif qui, cependant, requiert un sens aigu le la solidarité au sein de la profession: " En dix ans j'ai été grêlé quatre fois; j'ai été sauvé par l'achat de vendange..." Des achats de vin sont également envisageables.

 Assurance: vers un Fonds de mutualisation...

Les enjeux de la recherche de ces solutions d'urgence sont considérables, non seulement pour tout un territoire mutilé mais aussi pour l'ensemble de la filière viti-vinicole. Cela a été rappelé avec vigueur; en effet ce sont à court terme de l'ordre de 4.000 hectares qui sont plongés dans une situation de non production, avec des risques réels de pertes de marché, y compris pour le vrac ce qui ne devrait pas laisser indifférent le négoce. Le président national de la FNSEA l'a dit avec une manière de faux étonnement: " Comment une appellation, aussi prestigieuse que Bordeaux, forte des ses grands crus ne permettrait pas à l'autre production bordelaise de rebondir?.." Bernard Farges, le nouveau président du CIVB, ne pouvait dans son for intérieur qu'aquiescer... Reste que la question qui fâche, le sujet jusque-là tabou de l'assurance, est venue au coeur du débat de Sainte Magne de Castillon. Ce n'est pas simple en effet de crier au secours, à l'égard des pouvoirs publics et même de la filière, quand on n'a pas fait ou pas pu, économiquement, faire le choix de s'assurer. L'idée d'un Fonds de mutualisation évoquée par Xavier Beulin est dans l'air : " Je le dis tout net, a-t-il affirmé : vous auriez tout intérêt à soutenir un système assurantiel de masse supporté par l'ensemble de l'agriculture. je vais prendre l'initiative en fin d'année de réunir un pool d'assureurs pou les faire entrer dans ce dispositif." Le chantier qui s'ouvre ainsi ne sera pas aisé mais il mérite absolument d'être ouvert face aux aléas climatiques qui deviennent de plus en plus lourds de conséquences économiques et sociales.

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
281
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
tchoo | 20/08/2013

bon courage pour le pool d'assurance. d'autres ont essayé par le passé. lenteur calculé des assureurs pour répondre, parce que si ils multiplient les assurés, ils augmentent certes les primes reçus, mais ils sont aussi sur d'être obligé de verser des compensations de pertes tous les ans, et ça, ils aiment moins

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires