Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Zones sans pesticide: la Chambre d'agriculture 64 s'y attelle

21/09/2019 | La troisième session de la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques depuis l'élection de ses membres en début d'année, s'est tenue ce 20 septembre, en présence du Préfet Eric Spitz.

Marc Aramendi, Directeur de la chambre d'agriculture 64, Pierre Moureu, Bernard Layre, Eric Spitz, Patrick etchegaray

La nouvelle équipe de la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques, présidée par Bernard Layre, veut résolument placée cette mandature qui démarre sous le signe de la triple transition « agricole, écologique et énergétique dans le contexte global d'adaptation aux changements climatiques ». Un projet de mandature qui sera détaillé en actions opérationnelles, sur l'ensemble des filières et compétences de la Chambre lors de la session prochaine, en décembre. Mais pas question pour autant d'oublier les territoires, l'équipe souhaitant pour cela redynamiser les travaux et échanges au sein de ses 2 comités d'orientation territoriaux, Béarn et Pays Basque. Deux comités qui devront rapidement se saisir de la question des zones de non épandage de produits phytosanitaires, dont la Chambre est désignée comme le pilote des négociations entre agriculteurs et riverains pour la mise en place d'une Charte départementale.

A l'honneur de l'actualité nationale, les zones de non épandages sont aussi au menu des élus de la Chambre départementale d'agriculture, que la loi Egalim prévoit comme le pilote des négociations entre usagers des produits phytosanitaires et riverains, pour la mise en place de chartes départementales définissant ces zones de non épandage. Des chartes loin d'être vues du meilleur œil par Patrick Etchegaray, vice président de la Chambre et président du comité d'orientation Pays basque, « Nous travaillerons ben sûr sur ces chartes, mais ça démontre bien l'absence de confiance totale de la société envers les agriculteurs. Parce qu'il est évident que nous n'allons pas épendre à 5 mètres d'une maison, si les gens sont en train de faire un barbecue dehors ou que les enfants sont dans la piscine... ! C'est du bon sens paysan... ». Un ressenti qui rejoint l'inquiétude de Pierre Moureu, pointant « le déchaînement de violence envers le monde agricole, et qui nous interpelle », « alors qu'on travaille mieux qu'il y a 30 ans », ajoute, désabusé, l'élu basque.

"Des négociations au plus près des territoires"
Et pour cause, le préfet Eric Spitz, présent lors des débats, s'attache a rappelé un certain nombre de réglementations liées aux produits phytosanitaires, impulsées par les progrès de la science et de la recherche. « Il y a dix ans, 90% des produits utilisés ont été supprimés suite aux évaluations scientifiques régulières qui prennent en compte le risque pour l'homme et l'environnement. Par ailleurs les utilisateurs suivent une formation de deux jours qui est à renouveler tous les 5 ans, le matériel est contrôlé tous les 5 ans, et à compter de 2021, tous les 3 ans. Autres éléments qui encadre l'utilisation de ces produits : l'interdiction de les épandre quand le vent dépasse 19km/h. 19 km/h, c'est facile à identifier, c'est lorsque le vent fait bouger les feuilles des arbres. Et à cela s'ajoute aussi l'interdiction des néonictinoïdes. Les Chartes départementales viennent donc en plus de tout cela. »
Les négociations qui doivent précéder leur rédaction par la Chambre, sont envisagées au niveau du canton, « pour être au plus près du territoire », pointe Eric Sptiz, plutôt qu'au niveau du département. « Cela permet de faciliter les rencontres en direct entre les agriculteurs et leurs voisins. C'est par l'échange que l'on trouvera les solutions », souligne Bernard Layre. Des négociations qui devront se faire dans un délais réduit, la copie devant être rendue au Préfet avant le 1er janvier 2020, pour que celui-ci, par le biais d'un arrêté, rende la Charte réellement applicable et opposable. Seront associés à ces négociations les maires des communes, les partenaires de la formation de la Chambre (dont association de consommateurs et représentants de la chasse) et tout autre « partenaires constructifs » voulant y participer, précise le Président de la Chambre.

"Affirmer la Chambre comme l'expert agricole du territoire"
Dans ce cadre, les comités d'orientation des territoires, installés le 15 octobre prochain auront aussi un rôle à jouer invitant à leurs débats les représentants des communautés d'agglomération. Des comités, souligne Pierre Moureu, vice président de la chambre et président du comité Béarn, qui auront vocation « à mener en amont tout la discussion sur tout un tas de sujets et pas seulement ces zones de non épandages, mais aussi le foncier, le plan d'alimentation territoriale qui gouverne l'approvisionnement local des collectivités, les PLU, etc... » L'idée étant d'affirmer le rôle de la Chambre comme « l'expert agricole du territoire concernant les différentes thématiques sur lesquelles elle intervient ».

Sur le sujet des prédateurs, le Préfet confirme suivant la volonté du Gouvernement, qu' « il n'y aura pas d'introduction de nouveaux ours », précisant par ailleurs que les 2 ourses introduites l'an dernier et suivies par GPS, « n'ont pour l'instant occasionnées que des dégâts très limités (…) l'intégralité des dégâts sur les troupeaux de brebis sont le fait de chiens errants... Et c'est le plus souvent le chien du voisin qui est en cause ». Ecartant ainsi aussi la mise en cause du loup ou loup hybride dont un seul a été aperçu l'an dernier.

Enfin, concernant les productions estivales, les récoltes devraient être « très belles », les Pyrénées-Atlantiques, protégées par les Pyrénées, étant le seul département de la Nouvelle-Aquitaine épargné par la sécheresse (qui dure) de cet été.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5878
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Benoit Biteau dans son bureau à Le Gua Agriculture | 28/05/2021

Pourquoi le projet de nouvelle PAC ne convient pas aux écologistes

Une unité de méthanisation à Somain, dans le nord de la France Agriculture | 21/05/2021

La méthanisation, des atouts pour le monde agricole

L'élevage laitier souvent montré du doigt a fait beaucoup d'effort pour réduire l'impact carbone Agriculture | 20/05/2021

Un marché du carbone pour les agriculteurs est en train de naître

Capture d'écran du débat sur le bien-être animal du Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 19/05/2021

Bien-être animal : quels exemples en Nouvelle-Aquitaine ?

Débat dans le cadre de la Journée Installaiton - Transmission: Agriculteur, ça s'apprend ? Agriculture | 19/05/2021

Formation et professionnalisation : "donner les clefs pour la meilleure installation possible"

Louis et Alexis avec leurs porcs Agriculture | 17/05/2021

Louis Boutteaud et Alexis Bonnet développent leur ferme rêvée : "un nouveau modèle est possible"

La 4e édition de la Journée Installation Transmission se tiendra le 18 mai à partir de 10h sur agriweb.tv Agriculture | 14/05/2021

Journée Installation Transmission : " Agriculteur, ça s'apprend ? "

Amandine et Emmanuel Cantet se sont reconvertis ensemble à l'élevage caprin et ovin. Une nouvelle aventure professionnelle et familiale Agriculture | 14/05/2021

Amandine et Emmanuel Cantet : La reconversion agricole en couple, "être conscient de ce que l'on fait, y croire et foncer !"

Florian Derboule s’est formé dans eux lycées agricoles, il voulait »aller voir ailleurs » Agriculture | 13/05/2021

Florian Derboule : le bonheur de vivre et travailler sur la terre de son enfance

Maxime Kovalski est éleveur bovin allaitant à Marcillac-la-Croisille en Corrèze, suite à une reconversion Agriculture | 12/05/2021

Maxime Kovalski : Des TP à l’élevage bovin, un rêve de gosse devenu réalité

Rémy Ferret, installé en cultures végétales à Condezaygues en Lot-et-Garonne - La Ferme de Lamothe Agriculture | 11/05/2021

Rémy Ferret : le fils d'éleveur devenu maraîcher

Adeline Métayer 24 ans, viticultrice à Birac en AOC Cognac, cur petite champagne Agriculture | 07/05/2021

Adeline Métayer, viticultrice en AOC Cognac: "Fière d'être jeune, d'être une fille et de faire ce métier !"

L'équipe organisatrice du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Au centre le président Dominique Graciet Agriculture | 07/05/2021

Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine: maintenir le dialogue entre le monde agricole et le grand public

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été Agriculture | 06/05/2021

De la gelée royale dans les vergers de Limdor cet été

La récolte de Golden du Limousin de Loïc Kammerer sauvée du gel grâce à l'aspersion Agriculture | 28/04/2021

La glace face au gel pour protéger les pommiers