Le Fil d'Aqui

26/03/15 : Christine Bost, la maire d'Eysines ayant renoncé à être candidate à la présidence du Conseil de Gironde si la gauche l'emporte ce 29 mars c'est Jean-Luc Gleyze qui est en lice en sud Gironde avec Isabelle Dexpert qui succéderait à Philippe Madrelle.

25/03/15 : La "Gauche unitaire 33" dans un communiqué appelle tous les électeurs à battre tous les candidats du Front National et à empêcher la droite d'être majoritaire dans le département.

25/03/15 : "Réunion républicaine" ce 27 mars à 20h en Sud Gironde à Roaillan, en présence des députés Martine Faure et Gilles Savary à l'initiative de Jean-Luc Gleyze et Isabelle Dexpert qui sont arrivés largement en tête du 1° tour.

25/03/15 : Suite au départ de Jean-Michel Quellec pour la Direction Régionale de l'Insee Centre, l'Insee Aquitaine a une nouvelle Directrice régionale : Yvonne Pérot, qui depuis 2011 occupait le même poste à la tête de l'Insee Picardie.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -

Les services d'Aqui.fr

Voir les services d'AquiPresse
  • Agence éditoriale
  • Formation et conseil
  • Régie publicitaire

Les brèves d'Aqui

Vive réaction du président du cg33 après les propos tenus au meeting de Pessac par Y.d 'Amécourt:" Je suis indigné des propos rapportés du meeting de Pessac, en date du lundi 23 Mars à l’encontre du Préfet de notre département qui ne peut répondre à ces attaques venimeuses à son encontre. A l’évidence, Yves d’Amécourt perd ses moyens et intériorise sa défaite avant même que l’électorat ne se soit définitivement prononcé dimanche prochain en essayant d’y trouver des prétextes qui sont une offense à l’expression du suffrage universel du premier tour."



Les 3 parlementaires PS du Béarn, M. Lignières-Cassou, N.Chabanne et F.Espagnac appellent les électeurs de gauche à se mobiliser. " La participation a atteint 53%, plus que la moyenne nationale; les électeurs des P-A ne se sont pas trompés puisque le PS est dans la course dans 26 cantons sur 27, en tête dans 10, dont 8 en Béarn; ils poursuivront leur mobilisation pour conserver notre département à gauche. En 4 ans, la majorité de gauche a porté les Pyrénées-Atlantiques dans le peloton de tête des départements : 7ème meilleur gestionnaire (réduction de 13% de ses frais de fonctionnement)..."



Fin février, il y avait 178 571 demandeurs de catégorie A en Aquitaine: +0,5% (+935) par rapport à janvier et +5,7% en un an.(France: 0,4 % et + 4,6%). En un mois: Dordogne (+0,3%), Gironde (+0,4%), Landes (+1,3%), Lot-et- Garonne (+0,6%) et Pyrénées-Atlantiques (+0,4%). En Aquitaine, le nombre des demandeurs d’emploi de catégories B et C s’établit à 100 642 fin février 2015. Ce nombre augmente de +1,2% par rapport au mois précédent (+12,7% sur un an) ce qui confirme l'importance du sous-emploi.



Dans une déclaration d'entre-deux-tours la fédération de Gironde du PCF (8,3% des voix ce 22mars avec le FDG) appelle «au rassemblement pour empêcher le Front national de progresser encore et de faire son entrée dans l’assemblée départementale. Nous appelons à battre la droite dimanche prochain, l’empêcher de prendre la majorité au département et à combattre les politiques d'austérité. La population de nos villes, nos territoires ruraux n’a rien à gagner à élire des candidats qui portent la haine et la division."



« Les forces du Front de gauche réalisent un score honorable de 11,2% sur le département. […] Ces résultats marquent un recul démocratique clair. C’est un camouflet pour le gouvernement en place. […] La droite et l’extrême-droite portent des projets de régressions inédites dans le département, menaçant la cohésion sociale. […] Les jeunes communistes agenais appellent les citoyens épris de justice sociale à porter leurs voix au 2nd tour pour faire barrage à l’extrême-droite et battre la droite.»



L'association de « la minorité » municipale de gauche « Agen Demain » souhaite que « là où la gauche est absente du second tour, nous demandons à chaque citoyen de faire barrage à l’extrême-droite. Sur ce sujet, l’attitude des leaders de la droite républicaine, et notamment du maire d’Agen, qui refuse de choisir et entretient l’ambiguïté, est irresponsable. En se refusant à se positionner, ils ne sont pas à la hauteur des enjeux de ce scrutin. »



Le parti de la Gauche unitaire 33, entendant l'abstention comme "un signal expédié à la politique d'austérité du gouvernement" mais notant que le FN avec 22,78% des voix à l'issue du scrutin du 22 mars, est "en tête dans 4 cantons girondins et présent dans 9 triangulaires", appelle "pour le 2nd tour des élections départementales, dimanche 29 mars, tous les électeurs à battre tous les candidats du Front National et à empêcher la droite d'être majoritaire dans le département".



Via un communiqué, « Alain Merly chef de file de l'opposition départementale candidat sur le Confluent, Laurence Ducos, et leurs remplaçants C.Bielle et A.Paraillous remercient bien sincèrement les électrices et les électeurs du canton du Confluent qui leur ont accordé leur confiance en les plaçant largement en tête du scrutin. Très sensibles à ce soutien massif, ils appellent pour le 2è tour, à une large mobilisation qui doit conduire leurs idées et leurs valeurs à la victoire finale. »



Sur le canton Bordeaux 1, le duo Front De Gauche Crussière-Rayssac appelle ses électeurs à voter pour le ticket PS Azevedo-Rouveyre le 29 mars considérant qu'«au 2nd tour, pas une voix ne doit manquer pour faire barrage à la politique des candidats soutenus par Alain Juppé (Robert-Cuny)». Pour autant, leur message est aussi clair pour le tandem PS, «après le 2nd tour, pas une voix ne devra manquer au sein du conseil départemental pour imposer une politique de rupture avec l’austérité de messieurs Valls et Hollande.»



En Dordogne, Europe Écologie les Verts a décidé de ne pas donner de consigne de vote pour le second tour des élections départementales. Dans le cas où le Front national peut se maintenir les écologistes appellent à lui faire barrage en votant pour l'autre candidat républicain qu'il soit de gauche ou de droite. Mais chez les écologistes, rien n'est simple : dans un communiqué la députée EÉLV du Bergeracois, Brigitte Allain appelle elle à voter pour les candidats socialistes.