15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.


- Multivote -

- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

Dans les pas de Charles de Gaulle en Charente-Maritime

Du 07/07/2017 au 06/10/2017

De Gaules à Saintes en 1963

On le sait peu mais le Général de Gaulle est très souvent venu en Poitou-Charentes, et en particulier en Charente-Martime. Il y vint même à deux reprises durant la longe période de libération du département, entre septembre 1944 et avril 1945, pour soutenir les FFL. Suite à une acquisition récente d’un fond de photographies d’époque, le Département a monté une exposition visible aux Archives jusqu’en octobre, pour revenir sur ces moments historiques. L’exposition est intéressante à plus d’un titre. Grâce aux nombreuses photos de la collection Christian Genet, et aux nombreuses archives comme des coupures de journaux, des affiches, des tracts, des arrêtés préfectoraux, mais aussi des documents plus ludiques comme les plans ( dessinés à main levée) des parcours sécurisés de la voiture du général à travers la ville ou des additions de repas… permettent de retracer chronologiquement les passages de de Gaulle en Charente-Maritime et de se rendre compte de l’ampleur et de la popularité que prenaient ses déplacements. Autre aspect intéressant : l’exposition remet en permanence ces visites dans le contexte politique de l’époque. Elle rappelle que si de Gaulle a toujours fait déplacer les foules, sa cote de popularité n’a pas toujours été à la hausse. Il fut même persona non grata dans certains milieux socio-politiques durant plusieurs années, après 1948. Sa venue en 1950 à un congrès du Rassemblement du Peuple Français (RPF) de Charente-Maritime déplu fortement à certains hauts placés qui tentèrent d’interdire sa participation. 2500 personnes assistèrent tout de même à l’évènement. L’exposition montre également très bien - de manière indirecte - l’aspect « culte de la personnalité » du général par la population, à travers la présence de quelques objets d’apparences anodines à son effigie, du stylo gravé au cigare estampillé avec son portait en médaillon, mais qui en disent long à la fois sur l'amour et les attentes des Français. Reste l’impression générale de la constance d’un homme dans le temps, et de sa lutte permanente pour faire passer ses valeurs.

L’exposition devrait faire bientôt des émules : inspirée par l’initiative de la Charente-Maritime, la fondation Charles de Gaulle, qui a collaboré au montage de l’exposition, compte bien reproduire le concept dans d’autres départements et lancer un cycle d'expositions un peu partout en France. Objectif pour la fondation : « montrer la proximité de de Gaulle avec la population ; que ses valeurs sont toujours d’actualité ; créer des ponts entre le passé et le présent. Car de Gaulle a toujours pratiqué l’indulgence et le pardon, il est plus que jamais un exemple à suivre ». 

Exposition gratuite. Les Archives départementales : 35, rue François de-Vaux-de-Foletier à La Rochelle. Tél : 05 46 45 17 77

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Departementales 17 - collection C.Genet

Partager sur Facebook