aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.


- Multivote -

- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Nos partenaires


Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

Dans les pas de Charles de Gaulle en Charente-Maritime

Du 07/07/2017 au 06/10/2017

De Gaules à Saintes en 1963

On le sait peu mais le Général de Gaulle est très souvent venu en Poitou-Charentes, et en particulier en Charente-Martime. Il y vint même à deux reprises durant la longe période de libération du département, entre septembre 1944 et avril 1945, pour soutenir les FFL. Suite à une acquisition récente d’un fond de photographies d’époque, le Département a monté une exposition visible aux Archives jusqu’en octobre, pour revenir sur ces moments historiques. L’exposition est intéressante à plus d’un titre. Grâce aux nombreuses photos de la collection Christian Genet, et aux nombreuses archives comme des coupures de journaux, des affiches, des tracts, des arrêtés préfectoraux, mais aussi des documents plus ludiques comme les plans ( dessinés à main levée) des parcours sécurisés de la voiture du général à travers la ville ou des additions de repas… permettent de retracer chronologiquement les passages de de Gaulle en Charente-Maritime et de se rendre compte de l’ampleur et de la popularité que prenaient ses déplacements. Autre aspect intéressant : l’exposition remet en permanence ces visites dans le contexte politique de l’époque. Elle rappelle que si de Gaulle a toujours fait déplacer les foules, sa cote de popularité n’a pas toujours été à la hausse. Il fut même persona non grata dans certains milieux socio-politiques durant plusieurs années, après 1948. Sa venue en 1950 à un congrès du Rassemblement du Peuple Français (RPF) de Charente-Maritime déplu fortement à certains hauts placés qui tentèrent d’interdire sa participation. 2500 personnes assistèrent tout de même à l’évènement. L’exposition montre également très bien - de manière indirecte - l’aspect « culte de la personnalité » du général par la population, à travers la présence de quelques objets d’apparences anodines à son effigie, du stylo gravé au cigare estampillé avec son portait en médaillon, mais qui en disent long à la fois sur l'amour et les attentes des Français. Reste l’impression générale de la constance d’un homme dans le temps, et de sa lutte permanente pour faire passer ses valeurs.

L’exposition devrait faire bientôt des émules : inspirée par l’initiative de la Charente-Maritime, la fondation Charles de Gaulle, qui a collaboré au montage de l’exposition, compte bien reproduire le concept dans d’autres départements et lancer un cycle d'expositions un peu partout en France. Objectif pour la fondation : « montrer la proximité de de Gaulle avec la population ; que ses valeurs sont toujours d’actualité ; créer des ponts entre le passé et le présent. Car de Gaulle a toujours pratiqué l’indulgence et le pardon, il est plus que jamais un exemple à suivre ». 

Exposition gratuite. Les Archives départementales : 35, rue François de-Vaux-de-Foletier à La Rochelle. Tél : 05 46 45 17 77

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Departementales 17 - collection C.Genet

Partager sur Facebook