18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.


- Multivote -

- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

Exposition : au fil de l'estuaire de la Gironde

Du 20/03/2017 au 26/05/2017

Exposition Estuaire de la Gironde aux Archives Départementales 17

Les archives départementales de la Charente-Maritime nous invitent à la découverte de l’estuaire de la Gironde, de deux côtés de la rive. A travers des relevés topographiques, des cartes postales, des gravures et d’anciens documents type livres de bord de bateau de croisière, réclames, horaires de navettes fluviales, etc., l’exposition retrace l’histoire de l’estuaire et de ses activités. On découvre que l’homme y apposa son empreinte très tôt, comme en atteste les découvertes de vestiges d’un port sur le site du Fâ à Barzan. L’estuaire devint vite à la fois une frontière géographique et culturelle, et lieu d’échanges commerciaux.
Les phares (de La Coubre, de Cordouan) et les ports y ont bien évidemment une place prépondérante et l’exposition est l’occasion de redécouvrir les identités et les spécificités de chacun… Les ports de Saint-Georges-de-Didonne et du Verdon sont particulièrement emblématiques de l’estuaire, puisque de leurs enceintes partaient les fameux pilotes de la Gironde, chargés de guider les grosses embarcations dans l’estuaire, réputé pour ses bancs de sables et ses courants.
La pêche y est bien évidemment une activité centrale, avant de s’étendre au tourisme. L’exposition revient sur les prémices de la culture de l’esturgeon d’un côté, et le développement des séjours balnéaires de l’autre, avec la création de stations emblématiques comme Royan. L’exposition revient également sur l’impact bénéfique des échanges estuariens à l’intérieur des terres, permettant la réfection des chenaux, marais et ponts, ainsi que le déploiement du ferroviaire, dans les endroits les plus reculés de la Saintonge, de la Presq’île d’Arvert, du Blayais et du Médocais. Les Archives reviennent également sur les difficultés d’entretien de l’estuaire : l’ensablement qui le guette, l’érosion de la côte, la dégradation des marais… Rappelant que l’estuaire reste un environnement fragile à protéger, pour peu que l’on veuille en garder un usage encore longtemps…


Exposition jusqu’au 26 mai, aux Archives départementales, 35 rue François de Vaux de Folletier, La Rochelle. Entrée gratuite. Horaires : du mardi au vendredi de 9h à 17h30, ouverture à 10h le lundi. L'exposition sera présentée du 30 octobre au 31 décembre aux Archives départementales de Jonzac, rue Sadi-Carnot.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook