aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/04/17 : A 16h45, dans les Pyrénées Atlantiques, le taux de participation atteignait 70,49% contre 74;59% en 2007 et 67,61% en 2012.

23/04/17 : Le taux de participation estimé à 17h00 dans le département de la Gironde est de 66,82% (contre 77,85% au 1er tour de l’élection présidentielle en 2012 et 77,91% au 1er tour de l’élection présidentielle en 2007).

23/04/17 : Dans les Landes, la participation à 17h n'est que de 65,79% soit près de 11 points de moins qu'au premier tour de la présidentielle en 2012.

23/04/17 : En Dordogne, le taux de participation estimé à 17 h est de 69,43 %, contre 78,06 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2012 et 81,67 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2007. La participation est identique au niveau national (69,42 %).

23/04/17 : Charente-Maritime : le taux de participation aux élections étaient de 28,22% à midi ce dimanche, soit près de 2% de moins qu'en 2012.

23/04/17 : Si au niveau national le taux de participation est de 28,54%, il est, selon les chiffres fournis par la préfecture, de 31,71% dans les Pyrénées Atlantiques. En 2007, il était de 32,97% et de 28,94% en 2012.

23/04/17 : Le taux de participation estimé à midi dans le département de la Gironde est de 25,90% (contre 35,08 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2012 et 37,46 % au 1er tour de l’élection présidentielle en 2007).

23/04/17 : En Dordogne, ce dimanche, à 12 h, le taux de participation au 1er tour de l’élection présidentielle est de 30,41 %. C’est mieux qu’au niveau national (28,54 %). La mobilisation était de 34,55 % au premier tour de l’élection présidentielle en 2012.

23/04/17 : Dans les Landes, la participation à midi est en légère baisse par rapport au premier tour de 2012 : 32,62% (contre 34,14%).

23/04/17 : Il se confirme que la viticulture girondine sera affectée par le gel en particulier de la nuit du 20 au 21 avril: le sauternais dans les secteurs bas mais aussi l'entre deux mers le libournais et certaines communes en Haute Gironde.

22/04/17 : En Dordogne, les 693 bureaux de vote seront ouverts dimanche de 8 h à 19 heures pour le premier tour des élections présidentielles. 314 954 électeurs périgourdins sont appelés aux urnes.

21/04/17 : Important risque de feux de forêt en Lot-et-Garonne! Depuis quelques jours, les sapeurs-pompiers interviennent sur des départs de feux. La préfecture du Département appelle à la plus grande prudence.


- Multivote -

- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

- Publicité -

Nos partenaires


Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

Exposition : au fil de l'estuaire de la Gironde

Du 20/03/2017 au 26/05/2017

Exposition Estuaire de la Gironde aux Archives Départementales 17

Les archives départementales de la Charente-Maritime nous invitent à la découverte de l’estuaire de la Gironde, de deux côtés de la rive. A travers des relevés topographiques, des cartes postales, des gravures et d’anciens documents type livres de bord de bateau de croisière, réclames, horaires de navettes fluviales, etc., l’exposition retrace l’histoire de l’estuaire et de ses activités. On découvre que l’homme y apposa son empreinte très tôt, comme en atteste les découvertes de vestiges d’un port sur le site du Fâ à Barzan. L’estuaire devint vite à la fois une frontière géographique et culturelle, et lieu d’échanges commerciaux.
Les phares (de La Coubre, de Cordouan) et les ports y ont bien évidemment une place prépondérante et l’exposition est l’occasion de redécouvrir les identités et les spécificités de chacun… Les ports de Saint-Georges-de-Didonne et du Verdon sont particulièrement emblématiques de l’estuaire, puisque de leurs enceintes partaient les fameux pilotes de la Gironde, chargés de guider les grosses embarcations dans l’estuaire, réputé pour ses bancs de sables et ses courants.
La pêche y est bien évidemment une activité centrale, avant de s’étendre au tourisme. L’exposition revient sur les prémices de la culture de l’esturgeon d’un côté, et le développement des séjours balnéaires de l’autre, avec la création de stations emblématiques comme Royan. L’exposition revient également sur l’impact bénéfique des échanges estuariens à l’intérieur des terres, permettant la réfection des chenaux, marais et ponts, ainsi que le déploiement du ferroviaire, dans les endroits les plus reculés de la Saintonge, de la Presq’île d’Arvert, du Blayais et du Médocais. Les Archives reviennent également sur les difficultés d’entretien de l’estuaire : l’ensablement qui le guette, l’érosion de la côte, la dégradation des marais… Rappelant que l’estuaire reste un environnement fragile à protéger, pour peu que l’on veuille en garder un usage encore longtemps…


Exposition jusqu’au 26 mai, aux Archives départementales, 35 rue François de Vaux de Folletier, La Rochelle. Entrée gratuite. Horaires : du mardi au vendredi de 9h à 17h30, ouverture à 10h le lundi. L'exposition sera présentée du 30 octobre au 31 décembre aux Archives départementales de Jonzac, rue Sadi-Carnot.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook