Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/02/19 : « Ça suffit » : La Fédération du P S de Gironde appelle à rejoindre le rassemblement contre l’antisémitisme du mardi 19 février à 19 heures, Place de la République à Bordeaux, dans le cadre de la déclinaison locale de l’appel national

16/02/19 : Quelques 2 à 3.000 personnes à Saint Vincent de Cosse en bord de Dordogne ce samedi en présence de nombreux maires et du président du département pour soutenir le contournement de Beynac dont les travaux sont suspendus après l'arrêt du Conseil d'Etat

16/02/19 : Charente : le rectorat a annoncé hier douze fermetures d'écoles et vingt trois fermetures de classes, particulièrement en milieu rural, pour la rentrée 2019. A Voulgezac/Plassac-Rouffiac, c'est carrément le groupe scolaire qui disparaît.

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

14/02/19 : Virginie Calmels a fait part de son retrait de la vie politique lors d'une réunion de la majorité municipale bordelaise ce jeudi 14 évrier et devrait renoncer à son mandat municipal concomitamment avec Alain Juppé début mars.

13/02/19 : Les artistes Benjamin Biolay et Melvil Poupaud se retrouvent sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen, vendredi 15 février à 20 h 30 pour présenter leur Songbook idéal.

13/02/19 : Contre la Réforme des lycées, les établissements de la Rive Droite se mobilisent, le jeudi 14 février, à 17h30. Depuis le lycée Elie Faure, direction les Iris puis le lycée Mauriac pour un rassemblement place Stalingrad.

13/02/19 : Le jeudi 21 février, O2 Radio organise une émission spéciale "Grand Débat National" en direct de 19h à 21h sur 91.3FM ou Facebook. L'émission s'articulera autour de trois thèmes : Fiscalité et dépenses publiques, Institutions et Transition écologique.

13/02/19 : A cause des manifestations le samedi, l'Opéra National de Bordeaux modifie l'accueil de la compagnie de danse « Nederlands Dans Theater ». Ainsi, la représentation initialement programmée le samedi 23 fév. 20 h est avancée au mercredi 20 fév 20 h.

12/02/19 : Le maire de Poitiers, Alain Claeys accueillera le 12 février à 18h15 les étudiants européens du programme Erasmus. Ils seront reçus à l'hôtel de ville, dans le cadre de leur séjour dont le thème est "Migration in Europe".

12/02/19 : La rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4 pour travaux de maintenance et entretien dans les nuits du 13 au 14 février de 21h à 6h et du 14 au 15 février de 21h à 6h.

12/02/19 : Le collectif "Ensemble pour le climat La Rochelle" organise une nouvelle après-midi de sensibilisation sur le thème de la citoyenneté et du vivre ensemble le dimanche 17 février. Le rdv est donné à 14h30 à la plage de la concurrence pour une marche.

11/02/19 : "France-Maghreb : renforcer l'économie sociale et solidaire, élus et entrepreneurs unis", tel est le thème de la 16° convention « Europe-Afrique du Nord » qui aura lieu les 15 et 16 février Halle des Douves à Bordeaux. www.france-northafrica.com

07/02/19 : Pierre Camani (psdt du 47) à propos de sa rencontre ce jour, avec Jun Kuroda, cadre dirigeant de Taisho, repreneur d’UPSA : " Taisho veut véritablement investir dans l’entreprise agenaise en diversifiant et développant ses activités commerciales."

07/02/19 : Le chef Philippe Etchebest va ouvrir d'ici la fin de l'année 2019 un nouveau restaurant à Bordeaux dans le quartier des Chartrons. Comme au Quatrième Mur, la carte sera divisée en deux : une cuisine "populaire" et une plus haut-de-gamme.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.



- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

- Publicité -

Nos partenaires


Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Société

Le Tour de France passe par le Musée basque de Bayonne

Du 30/06/2018 au 30/09/2018

Expo Tour de France

Dès qu'il a su que le 105e Tour de France effectuait une redoutable étape contre la montre entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette le 28 juillet, le conservateur du Musée basque et de la tradition bayonnaise Olivier Ribeton (notre photo à gauche avec un cyclotouriste lyonnais) a tenu à organiser une exposition, dans la salle Xokoa. Car il y a une vieille et fidèle histoire entre la célèbre course cycliste depuis son premier passage en 1906 en Pays basque et cette prochaine étape qui sera épicée comme un piment d'Espelette évidemment.

Olivier Ribeton a tenu à mettre comme fil rouge de cette superbe rétrospective André Darrigade, le Lévrier landais, né en 1929 à Narosse installé depuis à Biarritz, diffuseur de presse et qui a tenu à être présent pour son vernissage. Le champion cycliste vient de franchir au sprint évidemment la ligne des.... 89 ans.

Émouvant de voir le vélo de son sacre au championnat du Monde en 1959, comme son maillot de champion du monde arc-en-ciel, ou des photos de l'artiste auprès d'une autre icône, Jacques Anquetil en 1961, à la Une du Miroir du cyclisme. Ou encore, plus people auprès de sa discrète épouse Françoise.

Cette exposition c'est aussi Marcel Queheille. Le "Diable rouge souletin" né à Saugis en 1930  qui a participé à  son premier Tour de France à 27 ans,  dans les années 50 et au début des années 60, remportant notamment l'étape Bordeaux-Bayonne en 1959.

D'autres noms sont encore présents comme Roger Lapébie né à Bayonne en 1911 et mort à Pessac en 1996, vainqueur du Tour de France en 1937, le premier tour avec dérailleur! Surnommé « le Pétardier » ou « le Placide », il est un coureur complet, rouleur efficace, excellent descendeur et doté d'une bonne pointe de vitesse. Sa victoire sur le Tour en 1937 est marquée par deux coups de théâtre : l'abandon sur chute du maillot jaune italien Gino Bartali  dans les Alpes, et le retrait de l'ensemble de l'équipe belge à Bordeaux, après la pénalité de 15 secondes infligée à son leader Sylvère Maes principal concurrent du Français pour la victoire finale.

Intéressant parcours dans cette exposition que celui de Joseph Borthaye, non comme coureur mais réparateur de cycle au quartier de la Negresse à Biarritz où il fabrique des selles sur mesure pour quelques champions sujets à des problèmes...de selle. Comme Louison Bobet. Il aura  pour client Fausto Coppi, André Darrigade, Felice Gimondi et Jacques Anquetil avec lequel il figure sur une  photo...Il sera le mécanicien de la Grande boucle en 1965.

Drôle de destin basque que celui du grand champion Louison Bobet né en 1925 en Île-et-Vilaine  et mort le 13 mars  l 983, à l'âge de 58 ans à Biarritz. Professionnel de 1947 à 1961, il est considéré comme l'un des plus grands coureurs de l'histoire du cyclisme et possède l'un des palmarès les plus riches de son sport. Triple vainqueur du Tour de France entre 1953 et 1955, il est le premier coureur à remporter l'épreuve trois fois consécutive. Champion du monde en 1954, de France en 1950 et 1951, il inscrit également son nom au palmarès des plus grandes classiques. Au total, il compte 122 victoires professionnelles.
Signe du destin, il gagnera une étape du Tour de France à Biarritz le 5 juillet 1948...avant d'y installer près de trente ans plus tard un des premiers centres de thalassothérapie après Quiberon, avec son frère Jean...

Parallèlement à cette exposition – gratuite — le Musée basque et de la tradition bayonnaise présente cet été "Gaur, l'art basque sous le franquisme."

Musée basque: tel. 05595908 98 ou www.musée-basque.com

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook