Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/03/19 : Bergerac : dans la nuit de dimanche à lundi, le chantier de la future mosquée a fait l'objet de dégradations, actes qui ont été fermement condamnés par le préfet. Les investigations sont en cours afin d'identifier les auteurs et de les sanctionner.

25/03/19 : Grand débat national: en Charente-Maritime, 132 réunions d'initiatives locales ont été organisés depuis sa mise en place, même si l'initiative est venue essentiellement des maires. Seules 12 communes, sur les 463 du département, n'ont pas participé.

25/03/19 : Le département des Landes et La Poste viennent de créer la société XL Autonomie. Elle met en oeuvre le service public délégué "Vivre à domicile" pour faciliter l'insertion et l'accompagnement des personnes vulnérables.

24/03/19 : La Rochelle : Suite à la découverte de tags anti-islam et pro-nazi dimanche matin sur les murs du Stade Armand Bouffenie à La Rochelle, le Maire J-F Fountaine condamne avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme et de discrimination. Une plainte s

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

Le député européen et la pomme de terre canadienne

Et d'un seul coup d'un seul Eric Andrieu, député europeen de la grande circonscription sud ouest, et président de la commission pesticides au Parlement européen, a monté d'un ton son propos pour faire un sort à la pomme de terre canadienne, traitée à la clothianidine. A la Commission européenne qui prévoyait d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs néonicotinoïdes dont la clothianidine et l’haloxyfop-R, respectivement insecticide tueur d’abeilles et herbicide toxique pour la santé humaine, le Parlement a dit non. A une large majorité, et bien au delà du groupe des sociaux-démocrates auquel Eric Andrieu (PS) appartient. Bras d'honneur argumenté au CETA auquel l'Europe et la Commission ont souscrit avec le Canada. Belle illustration du rôle que peut jouer un député européen. Et, ceci, dans une assemblée dont on oublie, ou dont on ne sait pas, à moins que l'on ne veuille pas savoir, que face à la Commission de Bruxelles qui propose des lois, elle les vote ou... ne les vote pas, à Strasbourg, en assemblée plénière. Et notre député européen d'enfoncer le clou :« Une fois de plus, l’exécutif européen se retrouve à vouloir abaisser ses normes sanitaires, afin de les faire coïncider avec les traités commerciaux qu’elle a signés. La Commission européenne ouvre notre marché intérieur à des produits de pays tiers traités à la clothianidine, alors que cette substance est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis 2018. C’est totalement inacceptable ! »



- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

"L'affaire Brassens" retransmise en direct dans 150 salles de cinéma

Le 18/01/2019

L'affaire Brassens à Périgueux sera diffusée le 18 janvier dans 150 salles de cinéma

Le vendredi 18 janvier, à 20h30, Les Films Salamandre proposent le spectacle "L'Affaire Brassens" en direct au cinéma dans toute la France. Quatre prévenus-musiciens comparaissent devant un tribunal imaginaire pour justifier de leur penchant pour Georges Brassens.  Le concert sera retransmis depuis le théâtre de Périgueux dans plus de 150 salles, principalement sur des villes moyennes ou petites.
"Cela fait dix ans que je fais des retransmissions de l'opéra ou d'autres spectacle dans les salles de cinéma, l'idée nous est venue faire la même chose pour l'Affaire Brassens, qui est intemporelle. Aujourd'hui, il demeure un des artistes préférés des français, explique le sarladais Arnaud Vialle, créateur de la société "les films de la Salamandre". "Ce concept plait beaucoup. Cela devrait être le premier d'une grande et belle aventure". Arnaud Vialle et les protagonistes de l'Affaire Brassens, Patrick Salinié, Jean Bonnefon, Patrick Descamps et Jacques Gandon sont liés par une profonde amitié.  Le spectacle débute au son de la voix de Claude Villers, inoubliable président du tribunal des Flagrants délires. Les quatre musiciens entrent en scène, accusés de continuer à divulguer les "chansons subversives" de Georges Brassens en parcourant les thèmes chers au poète sétois (l'amour, la mort, la religion, les révoltes...) qui lui inspirèrent des chansons géniales et populaires comme Margot, les Bancs Publics, la Mauvaise réputation... Les musiciens revisitent les arrangements des chansons avec le respect de la composition et de l’harmonie : polyphonie, swing, percussions légères.
La voix off de Claude Villers mène les débats mais le public sera finalement le seul juge des quatre complices. Coupables ou relaxés, ils auront une heure quarante- cinq pour convaincre le public ! Un spectacle musical original, drôle et tendre durant lequel sont revisités les grands classiques du chanteur sétois.

Tarif : 12 euros.  www.laffairebrassens.fr. Les billets sont en vente à l'office du tourisme du Grand Périgueux. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook