28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

06/09/22 : L'alerte "baïnes" est confirmé ces 6 et 7 septembre sur le littoral néo-aquitain. En Charente-Maritime, 5 communes sont particulièrement ciblées : Le-Grand-Village-Plage, Saint-Georges-d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains, La Tremblade et Les Mathes.

01/09/22 : Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques est nommé ce 1er septembre haut-commissaire de la République en Polynésie française. Il est arrivé à Pau en janvier 2019, notamment pour préparer le G7 qui s'est réuni en août 2019 à Biarritz.


- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

EDITO : L'été, la télé s’en fout

Une vieille télé

Pendant l’été, la télé prend des vacances. Ceux qui la font y ont droit aussi. Mais ceux qui sont privés de vacances et n’ont parfois que la télé pour remède contre la solitude ou la souffrance, sont condamnés pendant deux mois à une indigestion de rediffusions.

La télé devenue populaire dans les années soixante, au point de pénétrer tous les foyers et de rester branchée sur le monde pendant des plages horaires de plus en plus longues, peut apporter le meilleur. Ouverture aux cultures de la planète, reportages dans les quartiers de nos villes, chez nos éleveurs ou vers les contrées les plus lointaines, images de rêve, débats politiques et culturels, éducation à la littérature, à la cuisine ou à la décoration, mise en scène de l’amour : il n’y a pas beaucoup de champs de la vie quotidienne que la télé n’a pas investis, soit pour en montrer le meilleur… soit pour en caricaturer le pire.

Et voilà qu’arrive l’été. Certes, la belle saison, les soirées tardives ou les périodes de vacances peuvent détourner le téléspectateur de son assiduité habituelle à la lucarne magique. Mais il y a tous ceux pour qui les habitudes ne changent guère en juillet et août. La télé reste leur fidèle compagnon de route, qu’ils soient en lutte contre la maladie, la solitude ou plus classiquement l’ennui. C'est rarement un choix.

Pour ceux-là, la télé ne sait proposer en été que de la bouillie de rediffusion. A côté des classiques en noir et blanc que les jeunes générations partagent avec leurs parents autour des répliques cultes de Louis de Funès, Bourvil ou Lino Ventura, pourquoi faut-il se contenter de séries déjà vues pendant l’hiver, de talk-show complètement décalés par rapport à la saison, d’émissions rediffusées façon pot pourri des meilleures séquences pendant que l’animateur vedette est parti se ressourcer au soleil ? Même les journaux télévisés nous resservent des reportages déjà diffusés pendant la haute saison. Ils se trahissent avec des intervenants qui portent le bonnet de laine ou le masque anti-covid. Ostensiblement pas d'actualité.

A supposer que l’actualité soit moins dense pendant l’été, pourquoi ne pas porter un peu plus loin le regard et la caméra ou différemment? Comme si il n’y avait pas assez de jeunes talents à qui offrir l’opportunité de s’exprimer pendant que les seniors et les installés prennent de légitimes vacances.

La course à l’audimat est-elle aussi en vacances ? En tous les cas, ceux pour qui la télé est le remède contre la solitude ne méritent pas une telle sous-considération estivale.  

Cyrille Pitois
Par Cyrille Pitois

Crédit Photo : Brandon King

Partager sur Facebook