24/11/17 : La Région vient de verser 68.000 € au lycée des Métiers de la Plasturgie Val de Garonne de Marmande, pour la participation à l'acquisition d'un centre d'usinage vertical pour le BTS « étude et réalisation d'outillage »

23/11/17 : Le préfet de Nouvelle Aquitaine, Pierre Dartout, a été nommé ce mercredi en conseil des ministres préfet de la région PACA. Il est remplacé à Bordeaux par Didier Lallement, conseiller à la Cour des comptes et ancien préfet de Basse-Normandie et du Calvado

21/11/17 : La Rochelle a reçu le prix de la meilleure Approche stratégique de l'open data lors des Trophées Open Data pour les territoires 2017, qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris. Une récompense pour sa stratégie numérique impliquant les citoyens.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre


- Multivote -

- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

- Publicité -

Nos partenaires


Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

La Fayette, parcours d'une vie sous le signe de l'ambivalence

Du 14/06/2017 au 01/10/2017

L'exposition expose divers objets personnels de La Fayette dont un cabinet de musique

Alors que Rochefort s’apprête à célébrer les 20 ans du démarrage du chantier de la frégate L’Hermione, le musée de l’Hèbre profite de la date anniversaire du premier voyage du Marquis de La Fayette en Amérique du Nord (en 1777) pour revenir sur le parcours de ce célèbre personnage historique. « Avec les diverses commémorations autour de L’Hermione, on s’est rendu compte que les Français connaissaient très mal La Fayette, alors qu’il est très connu aux Etats-Unis, où il est Citoyen d’Honneur », explique l’historienne et commissaire de l’exposition Laurence Chatel de Brancion. « Cela peut notamment s’expliquer par la réputation sulfureuse qu’il a laissé dans l’histoire, puisqu’il a tour à tour été considéré comme un héros puis comme un traître par sa patrie. »
L’exposition retrace chronologiquement les étapes importantes de la vie de Gilbert du Motier de La Fayette, de son enfance dans la noblesse de province jusqu’à sa réclusion forcée dans son château en Seine-et-Marne, où il finira ses jours. On y apprend notamment comment ses premiers pas à Versailles, où il fut moqué par la cours pour ses manières un peu maladroites, le poussèrent vers d’autres objectifs de grandeur. Et comment d’autres personnages illustres croisés sur sa route permirent à la légende de naître, de Benjamin Franklin à Georges Washington. L’exposition remet également en perspective les évènements de l’époque pour mieux expliquer le rôle et les positionnements ambivalents de La Fayette durant la Révolution Française, puis sous Napoléon, jusqu’à la Monarchie de Juillet.
Très didactique, l’exposition se distingue surtout par les œuvres exceptionnelles présentées. Des objets personnels de La Fayette, issus de la Fondation La Grange, créée par son dernier descendant direct, sont exposés au public pour la première fois. On retrouve ainsi des peintures, du mobilier ou encore des médailles et une épée décernées par Washington. Parmi les pièces rares, on y découvre la carte originale d’Etat Major des manœuvres effectuées lors de la bataille de Yorktown, qui mit les Anglais en déroute. De quoi régaler les fans d’objets historiques.
« La Fayette, la traversée d’une vie ». A voir jusqu’au 1er octobre au musée Hèbre à Rochefort. Ouvert tous les jours sauf lundi et le matin le week-end. Horaires : 10h-12h30, 14h – 18h. Tel. 05 46 82 91 60. Tarif : 6 €. www.rochefortlafayette.fr

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook