Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | La Semaine Digitale s'annonce à Bordeaux et sur la Métropole

Mathieu Llorens, directeur général de At-Internet, Bernard Ourghanlian, Microsoft France, Eric Sadin, écrivain et philosophe et Pier Schneider, collectif architecture 1024

En raison des élections municipales le grand rendez-vous bordelais de l'innovation numérique a été repoussé à l'automne, du 13 au 19 octobre. Mais pour tout de même marquer le coup, l'édition 2014 a eu droit à sa journée « teaser » ce 29 avril. En avant première de l'évènement, les acteurs bordelais du numérique et le grand public étaient invités à une conférence sur le thème de «la donnée numérique», puis à une soirée festive, tendance digitale, à l'Iboat. Entre les deux événements, Alain Juppé a présenté les grandes lignes du riche programme de la Semaine Digitale à venir. Les geeks (et les autres) ont pu être rassurés. LEUR Semaine de l'innovation numérique n'a pas été oubliée.

Tantôt effrayante, tantôt enthousiasmante, la table ronde organisée ce mardi à la Base sous-marine de Bordeaux aura fait passer un moment fort en émotions aux participants. Et il y a de quoi en écoutant les intervenants acteurs économiques, philosophe ou artiste qui décrivent le pire comme le meilleur sur les potentialités sociétales, économiques, artistiques ou scientifiques des données numériques. Inquiétant car la donnée, est loin d'être une entité anonyme. Les données numériques ne sont pas «les» données, mais «nos» données. Nos propres créations, résultats et traces, plus ou moins volontaires, de nos faits et gestes sur le web, mais aussi sur notre smartphone, nos « applis », nos cartes de fidélités, et bientôt, déjà de plus en plus, nos objets connectés, via la technologie des capteurs qui se développe vitesse grand V, promettant une multiplication exponentielle du volume de données. Actuellement, ce sont d'ores et déjà 2300 Mds de Mds d'octets qui nous entourent... Une donnée que l'on émet parfois sans trop le savoir et que l'on confie, (que l'on donne, le plus souvent) à des grandes entreprises ou aux Etats, sans réellement en mesurer ni la valeur, ni les exploitations technologiques, financières, «sécuritaires», auxquelles elles pourront ensuite donner lieu... De ce point de vue, le tableau est bien sombre.
Mais les quatre intervenants ont également insisté sur l'idée que la donnée et les technologies numériques, sont, comme toutes technologies, neutres. On peut donc en attendre le pire, comme le meilleur. Dans une démarche artistique, dans une démarche de consommation énergétique durable, dans le domaine du transport, de l'amélioration de la qualité de vie, de la santé, du développement économique... les potentialités sont là aussi énormes. Et c'est dans cet aspect des choses, au cœur de l'innovation, que la Semaine digitale compte bien immerger Bordeaux et les bordelais sans pour autant céder à l’angélisme, la table ronde « teaser » de la manifestation l'aura démontrer.

70 rendez-vous pros et grand publicAu programme donc de cette édition automnale de la Semaine digitale: un village de l'innovation, où le public geek et moins geek pourra découvrir les projets, services et objets innovants de demain, s'installera tout au long de la semaine dans les Salons de la Mairie et des soirées artistiques et festives seront données chaque soir à la Base sous-marine en compagnie du Collectif 1024, qui place le pixel, l'architecture et les algorythmes au cœur de créations visuelles interactives. L'occasion aussi de nombreux ateliers et échanges avec notamment deux jours de conférence sur la ville intelligente, un jour dédié à la e-éducation (le 15 octobre), un autre aux développeurs, avec une conférence prospective sur « le Big Data, 4ème révolution industrielle».
Numérique et culture feront également l'objet d'une grande conférence au CAPC, le 14 octobre. A retrouver aussi, le 17 octobre, «La grande jonction», expérience menée en 2013, tendant à la rencontre entre acteurs de l'économie classique et de l'économie numérique afin d'identifier de nouvelles pistes de croissance et de développement réciproque et complémentaire. La Nuit digitale viendra clôturer le tout dans un grand moment de fête au Hangar 14. Au total, la Semaine digitale réunira 70 rendez-vous pros et grand public, sur l'ensemble de la Métropole bordelaise.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 30/04/2014