Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Spécial | Fest’Arts, "un bouillonnement de cultures dans la ville de Libourne"

Fest'Arts, trois jours pour vivre à Libourne ces 7, 8 et 9 août

Des mots de Dominique Bely, son directeur artistique, la vingt-troisième édition du festival des arts de la rue libournais sera fidèle à sa réputation. Les 7, 8 et 9 août, les rues de la ville girondine seront à nouveau occupées non par des trublions mais par de véritables artistes, de différentes nationalités (six pour être exact) et de multiples horizons (cirque, théâtre, danse ou encore spectacle de feu). Des compagnies qui n’hésitent pas pour plusieurs d’entre elles à donner l’exclusivité de leur performance en France à Fest’Arts. Au programme, 189 représentations dont 150 gratuites.

"C’est toujours nouveau""C’est toujours nouveau : c’est même le principal, d’accueillir de nouvelles compagnies, de nouveaux pays", explique Dominique Bely. Le directeur artistique du Fest’Arts n’est pas peu fier de la marque de fabrique de son festival : l’émergence, l’exclusivité ; ainsi, quatre compagnies (dont le nouveau projet de hip hop de Deabru Beltzak ou encore les espagnols En la Lona) vont pour la première fois présenter leur talent en France. Ils rejoignent les 30 autres compagnies, dont 6 d’Aquitaine, qui vont performer dans les rues de Libourne durant ces trois jours.
Sans compter les Préalables de ces 4 et 6 août : des moments où le festival s’égare hors de la ville pour prendre la clé des champs. Cette fois, les deux identités de Deabru Beltzak (Espagne) et Les Commandos Percu (France) se rencontrent et s’affrontent pour un spectacle de percussions et de feu. Pour trois représentations, la déambulation en campagne se finissant là où commence Fest’Arts, à Libourne.

Plus de 200 personnesEntre tous les bénévoles, volontaires, techniciens et employés, pas moins de 200 personnes se relaient pour organiser les représentations d’artistes tout aussi nombreux. Fest’Arts, c’est une grande équipée qui veut être sûre de plaire à tous : "on propose des spectacles pluridisciplinaires, comme à notre habitude", raconte Dominique Bely.
"Ils sont accessibles en familles, à des adultes seulement comme à ceux qui veulent se lever tôt ! Fest’Arts, c’est trois jours à vivre à Libourne." Dans la ville, 17 lieux différents accueilleront les compagnies : une autre bonne raison de se promener au gré des spectacles proposés. "J’ai plaisir à voir Libourne vibrer avec tous ces artistes, à voir cette ville en pleine effervescence, ce public réjoui qui déambule à travers les rues de la bastide en quête d’un moment unique de partage artistique", écrit ainsi Philippe Buisson, maire de la ville.

 

Plus d'informations (dont la programmation entière) sur le site de Fest'Arts.

Laura Jarry
Laura Jarry

Crédit Photo : Fest'Arts - Tous droits réservés

Publié sur aqui.fr le 04/08/2014