Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Le Festival du Périgord Noir, "le summum côté culturel" pour les communes hôtes

Le Festival du Périgord Noir, un atout pour les communes hôtes

Le Festival du Périgord Noir sait que pour se féliciter de perdurer depuis autant d’années, il doit remercier les artistes qui ont donné des représentations d’exception en son nom, mais également les communes leur offrant les lieux dans lesquelles ils les donnent. Une estime réciproque puisque les mairies accueillant le festival de musique ancienne ont trouvé un moyen de faire parler de leurs villages au travers d'un événement de qualité. Deux maires nous livrent leurs avis sur le festival du Périgord Noir et l’aura qu’il apporte à leurs communes.

"Il a une grande renommée, il est de grande qualité"Même s’il n’est maire que depuis le mois de mars, Frédéric Malvaud ne se souvient pas avoir connu Saint-Léon-sur-Vézère sans le Festival du Périgord Noir : "C’est un élément assez incontournable, il a une grande renommée, il est de grande qualité". "Cela permet de donner une approche nouvelle au touriste pour découvrir la ville ; le reste du temps, il a les activités classiques comme le sport, la nature, la randonnée. Là, des gens font le détour spécialement pour la musique, pour sa qualité."
Enseignant, Frédéric Malvaud n’a jamais pu assister au festival, les dates tombant toujours durant les périodes où il prenait des vacances, et malheureusement, il ne sera pas non plus de cette nouvelle édition : "Ce week-end, c’est la fête, au village, donc même si je suis invité, je n’irais pas".

"L’aveugle et le paralytique"Claude Vilatte, maire de Saint-Amand-de-Coly, cite la poésie de Jean-Pierre Claris de Florian pour parler de son partenariat avec le Festival du Périgord Noir, tant au point de vue logistique que son histoire. "Aidons-nous mutuellement, la charge des malheurs en sera plus légère ; le bien que l'on fait à son frère pour le mal que l'on souffre est un soulagement", écrit l'auteur : une morale que le maire connaît bien, ami du festival depuis ses débuts.
Il est aussi conscient des avantages que le festival offre : "Il a permis à la commune d’asseoir sa notoriété de plus beau village de France". "Il y a de nombreuses associations, évènements pendant la saison, mais le Festival du Périgord Noir, c’est le summum côté classe, côté culturel."

 

 

Laura Jarry
Laura Jarry

Crédit Photo : Laura Jarry / Aqui.fr - Tous droits réservés

Publié sur aqui.fr le 09/08/2014