Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Elektrik'Art, le projet qui fait rimer postes électriques et démarche artistique

Vernissage 1ère session 2014 du programme Elektrik'Art, Mérignac

Des postes de distribution publique d'électricité, quoi de plus banal ou de plus impersonnel dans le décor urbain? Rien de tel avec Elektrik'Art, projet d'économie sociale et solidaire qui, depuis quatre ans maintenant, habille les postes électriques de quatre villes de la CUB : Mérignac, Le Haillan, Le Taillan-Médoc et Saint-Médard-en-Jalles. Fruit d'un partenariat de dix ans entre ERDF et l'ADSI-Technowest (Association pour le Développement des Stratégies d'Insertion), Elektrik'Art propose aux bénéficiaires du programme 6 mois de travail à temps partiel au cours desquels leur objectif est de décorer des postes électriques.

Drapeaux, boussoles, herbier, masques mayas d'Amérique du Sud, lions, singes poules... depuis quelques temps, les postes de distribution publique d'électricité de Mérignac, du Haillan, de Saint-Médard-en-Jalles et du Taillan-Médoc se couvrent de signatures diverses et de représentations artistiques, fruit du projet Elektrik'Art qui allie art, urbanisme et solidarité. Depuis 2011, 72 personnes ont participé au programme (dont 10 cette année 2014), devenant alors des salariés à part entière, des membres d'une équipe tous mobilisés pour valider un projet professionnel; 90 % des participants ont validé ce projet depuis le début du programme, 70% ont aujourd'hui un emploi ou sont en train de suivre une formation qualifiante ou un parcours d'insertion professionnelle. Pour reprendre ici les mots de Cyrille Abonnel, Directeur territorial d'ERDF Bordeaux Métropole, "Les résultats d'Elektrik'Art quant à l'emploi et au devenir des participants au programme nous rendent fiers et heureux de ce partenariat avec l'ADSI", un avis partagé par Jean-Marc Guillembet, adjoint au maire de Mérignac délégué aux finances, au développement économique et à l'emploi pour qui "ce dispositif rappelle combien il est nécessaire de ne laisser personne de côté".

L'art comme nouveau départ Ce début septembre marquait alors le vernissage de la 1ère session de travail pour l'année 2014, l'occasion pour les bénéficiaires du programme et différentes personnes des structures associées de se retrouver autour de l'un des postes électriques devenus poste artistique grâce à Elektrik'Art, celui situé Allée du Pont de Madame à Mérignac. Pour Rosa, salariée du dispositif en 2014, "participer à ce projet a été une chance pour moi, je me suis réhabituée à un travail d'équipe, à un rythme de travail et je me suis découvert de nouveaux centres d'intérêt".  Plusieurs structures se rencontrent alors pour rassembler et encadrer ceux et celles qui, éloignés de l'emploi, ont ou vont bénéficier du programme Elektrik'Art. ERDF et l'ADSI-Technowest donc, mais aussi Mérignac Association Services qui prend en charge le suivi des étapes du chantier et offre un accompagnement pour chacun des salariés et l'association Tout Art Faire, basée à Bordeaux, qui s'est quant a elle chargée de proposer des médiateurs, des artistes, des graphistes ou encore des plasticiens qui encadrent le projet artistique sur place (cette année, trois artistes bordelais ont participé à l'aventure: Julie Blaquié, Nicolas Bulf et Emma Simon). Par ailleurs, cette immersion dans l'art ne se résume pas à l'embelissement des postes électriques de plusieurs communes de la CUB puisque, par le biais de Tout Art Faire, les bénéficiaires du programme se voient proposer des ateliers mais aussi des visites de Bordeaux avec un maître-conférence et des visites du CAPC; pour Alexandre Paléologue, Président de l'association, "au-delà de la réalisation concrète de leur projet, des visites de la ville ou de musées permettent d'envisager l'art sous une autre forme en leur donnant peut-être envie de découvrir d'autres choses par eux-mêmes".

Lise Gallitre
Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 16/09/2014