Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Alain Juppé trace les grandes lignes de sa mandature à la CUB

Alain Juppé, président de la CUB

Il y avait foule ce jeudi 18 septembre pour la conférence de presse de rentrée d’Alain Juppé, à la fois en tant que maire de Bordeaux et président de la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux). Il a annoncé un vaste plan d’économies dans un contexte budgétaire très « contraint » et sa volonté, malgré tout, de renforcer l’attractivité de la métropole bordelaise et de garder un « temps d’avance ». Des choix seront faits. Ses quatre priorités seront les transports, le développement économique, le logement et la qualité de vie.

"Les contraintes budgétaires vont lourdement peser sur le fonctionnement de nos collectivités". Dès le début de sa conférence de presse, Alain Juppé a rappelé le contexte économique actuel. Par conséquent, il a décidé de réaliser des économies de fonctionnement, de baisser de 5% les subventions à la CUB et de réduire le programme d’investissements. Car, entre 2014 et 2017, du fait d’une moindre dotation de l’Etat, les recettes de la CUB devraient diminuer de 66 millions d’euros. Autre annonce; il y a sûrement une hausse de la fiscalité locale à Bordeaux en 2015.

Quatre priorités : mobilité, logement, développement économique et qualité de vieMais surtout, Alain Juppé a dévoilé ses quatre axes prioritaires pour sa mandature à la CUB : la mobilité, le logement, le développement économique et la qualité de vie.
Au 1er janvier 2015, la CUB changera de statut pour devenir "Bordeaux Métropole". Alain Juppé a rappelé le besoin de concertation entre les communes et l'agglomération pour négocier au mieux cette nouvelle organisation et ses transferts de compétences. "Bordeaux sera un territoire de projets et de grands rendez-vous dans les années à venir", a-t-il promis.
Concernant la mobilité, le tramway sera étendu à Saint-Médard en Jalles et à Gradignan notamment. Des bus à haut niveau de service vont être également développés dans certains secteurs de la CUB, non desservis par le tramway. En ce qui concerne le logement, les objectifs sont tenus. 1 000 logements sociaux ont été livrés en 2014 à Bordeaux. Par ailleurs, Alexandra Siarri, son adjointe au social à la mairie, prépare un nouveau pacte de cohésion sociale et territoriale pour Bordeaux.
Sur le plan économique, pour créer des emplois, Alain Juppé mise sur le numérique et l’aéronautique. D’autre part, questionné sur le grand stade, Alain Juppé a précisé ses déclarations récentes et rappelé qu’il n’a pas de regret. "C’est l’un des stades les moins chers en France et ce sera un élément d’attractivité pour la métropole". 

Candidat à la primaire de l’UMP pour la présidentielle, Alain Juppé a été aussi évidemment interrogé sur la politique nationale. "Ce que l’on peut attendre de la conférence de presse du Président de la République ? Rien. Il n’y a plus rien à attendre. Si François Hollande n’avait rien fait, l’économie ne pourrait qu’aller mieux", a-t-il déclaré. Il a été plus avare sur les questions relatives à sa campagne pour la présidentielle. En tout cas, Alain Juppé a assuré qu’il pilotera la CUB et la mairie de Bordeaux jusqu’en 2017.

Nicolas César
Nicolas César

Crédit Photo : NC

Publié sur aqui.fr le 18/09/2014