Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Bilan de l'INSEE 2014 : l'économie du grand Sud-Ouest dopée par la filière aéronautique et spatiale

Parmi les responsables de l'INSEE Aquitaine et du Pôle Aérospace Valley : Marie-Andrée Maurand, Jean-Philippe Grouthier, Bertrand Ballet et Véronique Decret

Comme chaque année, les directions régionales de l'INSEE du Sud-Ouest se sont associées pour mener une enquête de fond auprès des établissements de la filière aéronautique et spatiale. Dirigée en partenariat avec le pôle de compétitivité Aerospace Valley, elle a permis de réaliser trois études concernant la productivité de la chaîne d'approvisionnement, la croissance d'activité et le rythme des commandes de ceux deux dernières années, directement liés à l'explosion du nombre de passagers aériens que nous connaissons aujourd'hui.

« La filière aéronautique et spatiale reste favorisée en 2013 au sein d'une économie française atone», nous dit l'INSEE. Le grand Sud-Ouest a en effet bénéficié, comparativement à 2012, d'une augmentation de 7% du chiffre d'affaires de la chaîne d'approvisionnement (aussi appelée « supply chain ») rattachée aux commandes des constructeurs, soit près de 11 milliards d'euros. Aussi les effectifs ont-ils grandement évolué au sein des PME concernées, avec 4200 emplois salariés supplémentaires créés dans la filière, dont environ 3000 dans la chaîne d'approvisionnement. Cette activité soutenue a également nécessité plus de 4900 intérimaires par mois, venus pour renforcer les effectifs. Un chiffre en baisse constante, mais cohérent selon Marie-Andrée Maurand, directrice régionale de l'INSEE Aquitaine. « Cela peut paraître inquiétant comparativement aux emplois salariés crées, mais rien d'anormal. Les entreprises en situation de forte croissance ont toujours ont toujours eu tendance à se défaire progressivement de leurs intérimaires à mesure que leur activité se consolide. »

Rappelons qu'à la fin de l'année 2013, la filière de l'aéronautique et du spatial représentait à elle seule près de 124 000 salariés, regroupés dans quelque 1015 entreprises. Premier employeur : l'industrie. 60% des emplois se retrouvent dans la construction aéronautique spatiale, la métallurgie et la fabrication d'équipements et de machines. les autres se situent dans les services spécialisés (30%) et dans la logistique et le commerce.

2014 : une croissance plus stable, moins prononcée qu'en 2013La croissance de l'année écoulée s'est inscrite dans la continuité de l'année précédente, mais cette fois-ci de manière moins accentuée. Une perte de vitesse de vitesse toute relative. « En 2014, l'emploi a progressé dans l'industrie mais a diminué dans les services spécialisés, détaille Véronique Decret, chargée d'étude à l'INSEE Aquitaine. Le recours à l'intérim et la sous-traitance a baissé, l'investissement matériel s'est poursuivi. »

La volonté des entreprises à innover a également été constaté lors de l'étude. Près d'une sur deux se prête à l'exercice, alors que la croissance tourne au ralenti depuis deux ans. Les recherches de financement dans ce domaine concernent près de 46% des PME, le plus souvent avec succès. « Les taux d'échecs sont faibles. Il y a également des succès partiels, où les financements en question ne sont pas honorés dans les temps escomptés », détaille Bertrand Ballet, chef de division « conjoncture » à l'INSEE Midi-Pyrénées.

En participant à l'enquête de l'INSEE, les chefs d'entreprises ont fait part de la problématique du recrutement de nouveaux salariés. Avec leurs 3600 postes à pourvoir en 2014, ils se sont aperçus de la difficulté à embaucher, notamment pour les non-cadres dans l’industrie et les cadres dans l’industrie spécialisée. « Cette tendance a surtout été perçuechez les entreprises situées loin des grandes villes, explique Agnès Paillard. Devoir faire plusieurs heures de trajet pour se rendre au lieu de travail est parfois un frein. »

La filière aéronautique et spatiale garde donc une dynamique stable et pérenne, bien que 2014 ait connu une légère baisse régime. L'année 2015 devrait s'inscrire dans cette continuité selon les prévisions d'Agnès Paillard.

Jules Haverlan
Jules Haverlan

Crédit Photo : Jules Haverlan / Aqui!

Publié sur aqui.fr le 30/01/2015