Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Pays Basque: Des joutes et les abertzale

Le maire d'Anglet Claude Olive (UMP) avec Florence Lasserre a atteint les 49% des suffrages sur Bayonne 1

Plusieurs joutes ne manquaient pas d'interêt au Pays Basque à commencer par Anglet, cœur de l'Agglomération Côte basque Adour. Le canton nord qui en 2011 avait servi de tremplin au futur maire, Claude Olive a été en partie "annexé" pour rejoindre Bayonne 1. Un quartier conservateur qui ne devrait pas inquiéter outre mesure le candidat UMP parti en binôme avec la Modem Florence Lasserre-David, fille de l'ancien président du Conseil général. Claude Olive, avec 49,07% des suffrages n'est pas passé loin d'un seul tour; le binôme socialiste, Oukhemanou-Pereira n'obtenant que 22% des suffrages. Le Front national rassemble quand même 13,07% des voix . A Anglet ville, bon score encore de l'UMP (40%) devant le conseiller général PS sortant Guy Mondorge (29,88%) qui devra négocier avec les abertzale et la gauche pour rattraper son retard.

 

Bayonne 3 coeur de la ville, allait-il donner l'occasion au PS Henri Etcheto -associé à Marie-Christine Aragon vice-présidente sortante du Conseil général- d'obtenir une revanche sur des municipales qu'il n'a perdu que de 132 voix face à Jean-René Etchegaray? Pour ce premier tour, il lui manque encore 40 voix derrière le binome UDI-UMP. Il lui faudra encore espérer  que la gauche se rassemble et que les absentionistes se mobilisent pour qu'il prenne sa revanche.

Joutes interessantes à Bayonne 2 mixé avec la ville de Boucau dont le nouveau maire Françis Gonzalez (Divers gauche)  aura seulement atteint les 16,98% et devra s'allier au conseiller général sortant PS Christophe Martin (24,49%) et à un binôme Front de gauche. L'UMP dans ce canton atteint 22% et le Front national 18,46%.

Biarritz: Un second tour qui promet

Mais ce dimanche, tous les projecteurs étaient braqués sur Biarritz et  le secrétaire départemental de l'UMP, Max Brisson, candidat malheureux des élections municipales. Avec l'UDI Maider Arosteguy il touvait en face son ancien bras droit, Frédéric Domège, et une liste menée par son ancienne colistière Bénédicte Darrigade, Si cette dernière a franchi la barre des 10% en revanche Frédéric Domège s'est désagrégé,  (6%) . En face, c'est François Amigorena, ancien directeur de campagne du PRG Guy Lafite qui refusait le binôme que ce dernier lui proposait avec la PS Ghis Hayes. De quoi obliger Guy Lafite à signer un bail avec cette dernière. Guy Lafite avec 21,97% retrouvera l'UMP au deuxième tour. Peggy Lepretre-Frank Perrin (FN) en embuscade pour arbitrer ce deuxième tour 13,85%

Enfin en dehors de l'Agglomération Côte basque Adour, Jean-Jacques Lasserre, le président annoncé de l'UMP-UDI-Force 64, est parvenu certes en tête de son canton avec 48% mais se retrouve talonné par les Basques abertzale de EH Bai. Y aura-t-il une ligue de l'ensemble des gauches pour barrer la route au futur président si la Droite reprend le pouvoir au Parlement de Navarre?


Félix Dufour

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Publié sur aqui.fr le 23/03/2015