Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Mérignac : les élus au chevet des projets de l'Aéroparc

Alain Anziani et Alain Juppé ont visité plusieurs sites en chantier à Mérignac dont le futur site de Thalès

Une visite stratégique. Tel est l'impression laissée par l'entrevue ce mercredi d'Alain Anziani, sénateur de la Gironde et maire de Mérignac avec Alain Juppé, maire de Bordeaux. Les deux élus ont suivi un circuit entre industrie et développement économique, en venant au chevet de 3 projets d'implémentations : Thalès, Dassault Falcon Service qui ouvrira 10 hectares pour un futur atelier de maintenance d'avions d'affaire et le centre de service Bordeaux Aéroparc. Visite stratégique et d'intérêt métropolitain donc, d'autant que le marché de l'aéronautique sera la star du salon du Bourget, les 15 et 16 juin prochain.

16 hectares pour Thalès, 10 nouveaux hectares pour Dassault Falcon Service... La bataille des nouveaux terrains est lancée à Mérignac. Ce jeudi 4 juin dans le cadre d'une visite éclair, Alain Anziani a accueilli son homologue métropolitain Alain Juppé dans le cadre d'une visite de 3 pôles stratégiques de Bordeaux Aéroparc, situé à Mérignac. Le développement du campus industriel de Thalès, qui sera livré en septembre 2016, est d'autant plus stratégique qu'une enquête publique est en cours pour l'arrivée d'une ligne de Tram vers l'aéroport de Mérignac. Pour Alain Anziani, "on espère un futur prolongement du tram. L'enquête publique est en cours, mais cette ligne pourrait ainsi permettre de relier l'aéroparc au tram et empêcher que le secteur soit asphyxié demain. En effet, c'est 2300 personnes qui seront prochainement accueillies sur ce nouveau campus. 

Des projets nombreuxAutre visite importante, celle du site de Dassault, qui prévoit un nouveau terrain de 10 hectares destiné à la maintenance simultanée de 10 Falcon X7 et autres modèles de ces avions d'affaire, d'autant qu'il existe en tout 253 modèles de ce 7X actuellement en chantier. Un marché porteur qui vise à développer la branche Falcon Service, qui compte déjà 580 personnes au Bourget et a réalisé un chiffre d'affaire de 155 millions d'euros en 2014. Un projet qui aura nécessité un investissement de 14 millions d'euros et entre 500 000 et 1,5 millions d'euros rien que pour l'achat du terrain, et qui pourrait permettre la création à termes de 150 emplois "non délocalisables" (selon les responsables) d'ici à 2017.

Une ambition claireLe maire de Bordeaux, interrogé au sujet de cette nouvelle étape du développement de Dassault sur la Métropole Bordelaise, s'est révélé plutôt enthousiaste. "C'est évidemment une très bonne nouvelle qui va renforcer notre pôle aéronautique. Dassault est attirée par la bonne synergie de ce qui existe dans cette zone de l'Aéroparc, et cela renforce l'attractivité de la ville et de la Métropole". Enfin, les deux élus ont fait un saut au centre de services de Bordeaux Aéroparc, qui vise également un nouveau projet baptisé Newton et concentré sur les énergies renouvelables et l'écomobilité, qui compte déjà 5 projets et environ 25 emplois directs. Un partenariat entre Bordeaux Technowest et Darwin devrait d'ailleurs venir renforcer cet élan d'initiatives. En décembre, Mérignac accueillera d'ailleurs un colloque "Médispace" (destiné à promouvoir le transfert de technologies entre les industries médicales et spatiales) pour une troisième édition. Une façon évidente pour Alain Anziani de rappeler que Mérignac  compte parmi les pôles économiques majeurs de la nouvelle Métropole. 

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Publié sur aqui.fr le 04/06/2015